Haute Magie

De La Bibliothèque Impériale
(Redirigé depuis Qhaysh)
Une Archimage Elfique utilisant Qhaysh
La Bénédiction de Lileath

Avant qu’un aspirant ne suive la Voie des Mages, on lui enseigne des prières et des enchantements simples afin de s’attirer les faveurs de la déesse Lileath. Ils sont moins dangereux pour le jeteur de sorts et peuvent ainsi être employés sans risque par les Mages débutants. Ces bénédictions sont en revanche d’un usage limité sur le champ de bataille, et sont plutôt destinées à alléger le fardeau du labeur quotidien des aspirants grâce à la manipulation magique de la matière. Ainsi, leurs tuteurs peuvent juger lesquels sont les plus prometteurs ou les plus favorisés par les Dieux. On dit que les fermiers Hauts Elfes qui vivent aux alentours de la Tour Blanche n’ont jamais besoin de labourer leurs champs, car les apprentis Mages se bousculent chaque année pour prouver leurs compétences aux yeux de tous !

Quelle vision de beauté ! Quelle merveille absolue ! Son éclat est tel qu’il brûle à la fois mes yeux mortels et mes yeux immatériels ! Il scintille comme une nacre éclairée par mille soleils, érodant tout mon être de sa souveraine lumière et m’emplissant pourtant d’une exaltation indescriptible. Comme il est tentant de tendre la main vers lui, d’en saisir le fil afin de le tresser, ainsi que je le fais de la pureté de Hysh. Pourtant, je sais bien que cela causerait ma perte, car le simple fait de poser sur lui les yeux invisibles que j’ai reçus avec le don me force à m’incliner et à me refermer pour protéger mon âme de sa gloire après y avoir été exposé pendant un instant fugitif seulement. Comme j’aimerais, pour un court instant, habiter le corps de notre grand maître et mentor, Teclis le Maître du Savoir, et pouvoir ainsi effleurer la splendeur de Qhaysh…
- Extrait du journal intime de Volans, premier Patriarche Suprême des Collèges de Magie


La Haute Magie, appelée aussi Qhaysh ou « Vraie Magie », est l’art exploiter tous les Vents de Magie. Réservés aux Hauts Elfes (et aux Prêtres-Mages Slanns), les sorts de Haute Magie sont très puissants et dépassent les capacités humaines, aussi bien physiques que spirituelles. En vérité, les arts enseignés par Teclis aux sorciers humains n’étaient que des sorts mineurs issus de la Vraie Magie. Il lui parut évident que ses étudiants ne possédaient pas la finesse qu’il leur aurait fallu pour parvenir à manipuler plus d’un seul Vent à la fois. Les Hauts Elfes, en revanche, sont bien plus adaptés à la Magie que toute autre race et perçoivent bien mieux les flux et les reflux des Vents de Magie, ce qui leur permet d’anticiper leurs dangereux revirements avant qu’ils ne se produisent. Cette utilisation équilibrée et précisément mesurée des Vents de Magie est appelée Haute Magie, telle qu’elle est pratiquée par les Mages d’Ulthuan, et il s’agit de la plus puissante de toutes les formes de Magie. De telles connaissances sont un énorme avantage pour les armées Elfiques dont les Mages peuvent sans peine s’adapter à toutes les situations.

La Manipulation de Qhaysh

À la légendaire Tour Blanche de Hœth, les Archimages perfectionnent leur art. Ils contrôlent facilement les vents magiques que les humains s’échinent à maîtriser pendant toute une vie. On attend d’un aspirant qui étudie à la Tour Blanche qu’il apprenne rapidement les huit domaines de Magie. Une fois qu’il a démontré ses connaissances, son véritable apprentissage peut commencer. Pendant des décennies, parfois des siècles de recherches studieuses, l’apprenti entame le chemin au bout duquel il finira par être capable d’invoquer les sorts de Haute Magie.

Les sorts qui puisent leur énergie dans Qhaysh combinent des éléments appartenant à plusieurs Vents ou à tous les Vents à la fois. La Haute Magie est beaucoup plus polyvalente que toutes les autres formes de Magie et les sorts qu’elle permet de mettre en œuvre sont sûrement parmi les plus puissants, tout en faisant certainement partie des plus difficiles à lancer. Les grands Mages d’Ulthuan savent équilibrer les différents Vents pour les canaliser correctement dans un sort, avec la certitude de ne provoquer aucune déperdition magique, ou avec une déperdition très minime. Les Archimages et les Maîtres du Savoir d’Ulthuan maîtrisent l’art de capter et de raffiner l’essence des différents Vents, puis de les combiner avec tant de finesse et de soin qu’ils peuvent créer des sorts d’une perfection et d’une puissance inégalées.

La Haute Magie n’est enseigné qu’à la Tour Blanche. Là, la plus grande concentration de jeteurs de sorts au monde approfondissent leurs recherches. Ceux qui ont suffisamment progressé peuvent modeler à l’envi le sac et le ressac des Vents de Magie. Ils peuvent les calmer, et apaiser une tempête magique pour la transformer en légère brise, empêchant ainsi l’adversaire d’user de ses sorts les plus puissants et rendant l’invocation du plus petit enchantement incroyablement ardue. Certains Archimages préfèrent employer au combat l’un des huit Domaines de Magie en particulier, mais les plus grands conjurateurs choisissent toujours la Haute Magie. D’une simple incantation, ils peuvent raffermir le cœur de leurs alliés en évoquant dans leurs esprits la gloire d’antan d’Ulthuan. D’un simple mot, les flèches trouvent magiquement leur cible et des boucliers mystiques détournent les armes de l’adversaire. Et si cela ne suffit pas, les Archimages peuvent déchaîner la furie d’Asuryan et réduire en cendre des régiments entiers dans une conflagration de flammes blanches. La Haute Magie apporte l’espoir aux Elfes et la mort à leurs ennemis.

La Haute Magie est une force puissante dans le Vieux Monde, mais elle se situe bien au-delà de ce que la plupart des personnes peuvent espérer accomplir. Les sorciers Hauts Elfes qui partent à l’aventure dans le Vieux Monde en sont toujours à essayer d’acquérir la maîtrise des principes de base de la Magie. Et ceux qui retournent à Ulthuan afin d’être initiés aux enseignements de la vraie Magie y passent des dizaines, voire des centaines d’années en études et en méditations.


Sources

  • Warhammer JdR - Royaumes de Sorcellerie V2
  • Livre d’Armée des Hauts Elfes, V7