Prêtre de la Peste

De La Bibliothèque Impériale
Un Prêtre de la Peste, guidant ses disciples à la guerre.
« Les Prêtes de la Peste ne connaissent pas la véritable nature-nature du Rat Cornu, ce qui les pousse à se tuer. Ils sont bien utiles-utiles, mais raillent-haïssent les Prophètes Gris. Cette impudence causera leur mort-perte. »
- Skreelin Thurntik, Prophète Gris


Les Seigneurs de Guerre, les Prophètes Gris et même les redoutables Vermines de Choc inspirent la terreur et le respect parmi leurs adversaires, mais aucun ne suscite autant d’horreur que les Prêtres de la Peste, les plus dégénérés des Disciples de la Déchéance qui composent le Clan Pestilens. Ces prêtres monstrueux dirigent leurs frères dans leur quête de nouvelles maladies, leur but étant de découvrir l’épidémie ultime, celle qui affaiblira les autres races au point que les Skavens n’auront aucun mal à prendre leur place, et répandent la pestilence au travers de concoctions infâmes qu’ils préparent et de rats de la peste qu’ils créent. Chaque fois qu’un mortel succombe aux griffes de l’une de leurs inventions, ils célèbrent leur maître, le Seigneur de la Ruine. Et pour récompenser leur dévouement permanent, le Rat Cornu leur refile tout un assortiment des pires maladies du Vieux Monde.

Ce sont les Prêtres de la Peste qui aiguillonnent la fureur extatique des Moines de la Peste en leur enseignant des litanies haineuses et en prêchant l’intolérance envers toutes les pratiques n’étant pas originaires de leur clan. Les membres du Clan Pestilens n’ont que faire des biens matériels, car ils se consacrent corps et âme à leur grand œuvre, et ce sont les Prêtres de la Peste qui veillent à ce qu’ils ne s’écartent pas du droit chemin. Sous le contrôle direct des Seigneurs de la Peste, les Prêtres conduisent les rituels quotidiens du Clan et notent les effets des infections testées non seulement sur des captifs, mais aussi sur des Esclaves Skavens et les Moines de la Peste eux-mêmes. Ces derniers ne redoutent pas les épidémies, et les accueillent au contraire comme une bénédiction du Porteur de Pestilence en personne. Devenir un autel vivant, une source de contagion ambulante, tel est le désir de tout Prêtre de la Peste. Leurs bandages et leurs robes masquent leur peau parcheminée et leurs plaques d’eczéma. Les Prêtres de la Peste ont aussi pour devoir de s’assurer que les Chaudrons des Mille Véroles, d’immenses récipients de métal chargés d’immondices d’où émane la puanteur diabolique et indicible des décoctions qu’ils y font bouillir, ne désemplissent jamais et débordent toujours de nouvelles maladies.

Les Prêtres de la Peste prétendent que le Grand Héraut de la Maladie en personne, le Rat Cornu, leur a accordé des pouvoirs magiques pour les aider dans leur mission. Que ces connaissances ésotériques soient bel et bien un don divin ou le résultat d’une longue étude du Liber Bubonicus, nul ne peut nier les pouvoirs des Prêtres de la Peste. Ils sont capables de vomir des geysers de sang infecté ou de couvrir les rangs ennemis de chancres douloureux d’un simple mot ; leur magie est aussi efficace que révoltante. Lorsque l’issue d’une bataille a une importance cruciale pour le clan, un Prêtre peut même autoriser la création d’un Creuset de la Peste pour aider la confrérie à détruire ses adversaires.

Sources

  • Livre d’Armée des Skavens, V7
  • Warhammer JdR - les Fils du Rat Cornu