Karak Drazh

De La Bibliothèque Impériale
(Redirigé depuis Pic Noir)

À l'âge d'or, Karak Drazh (« Citadelle Noire ») était la troisième plus grande citadelle après Karaz-a-Karak et Karak aux Huit Pics. Son emplacement, à l'extrémité ouest du Col de la Mort, avait une importance stratégique et ses mines s'étendaient très loin sous le col et les montagnes alentour pour exploiter les riches gisements de toute cette région. Karak Drazh survécut à la première vague d'invasions et ses mines continuèrent de fournir les minerais dont avait si désespérément besoin Karak Azul.

Karak Drazh a été envahie par les Peaux-Vertes en -469 avant la naissance de Sigmar, tombant aux mains du Chef de Guerre Orque Dork. Sonnant la charge dans le Col de la Mort à la tête d'une horde impressionnante de Peaux-Vertes, le Chef de Guerre était déterminé à exterminer les Nains et s'approprier la forteresse. Quand tout espoir fut perdu, le roi Vikram Flanc de Fer réunit les troupes qui lui restaient pour une dernière attaque désespérée. Renonçant a tout espoir de survie, ses guerriers réussirent à repousser la horde suffisamment longtemps pour que les autres survivants de son peuple s'échappent. Pendant trois millénaires, aucun Nain n’a siégé sur le trône de Karak Drazh : à la place y réside le plus puissant des Chefs de Guerre local Orque et les Nains portent un ressentiment particulier à l'égard de ces Chefs de Guerre. La situation est tel que même le nom de Karak Drazh a quitté le langage usuel, désormais appelé, dans le plus amer et décousu des tons, « le Pic Noir », la plus puissante place forte Orque des Montagnes du Bord du Monde. C'est de là que partent les raids de Peaux-Vertes qui frappent toutes les montagnes voisines.

L’actuel squatteur du trône royal est Gorfang Rotgut, tristement célèbre pour la force de son Kikoup', sa haine des Nains et l'audace de ses atrocités contre eux. En 2503, il mena une expédition contre Karak Azul alors que le Roi Kazador et plusieurs de ses suivants étaient absents, parti pour une chasse aux Peaux-Vertes. S'introduisant discrètement dans la forteresse par un passage secret oublié de tous, Gorfang et ses troupes souillèrent les lieux sacrés de la citadelle, assassinèrent beaucoup de ses défenseurs et capturèrent des otages de choix - dont une partie de la famille du Roi Kazador - qu'ils emmenèrent enchaînés au Pic Noir. Pire que tout autre atrocité commise envers la forteresse, Gorfang soumis le fils du roi Kazador à un rituel d’humiliation, le laissant cloué sur le trône de Karak Azul, dépouillé de ses cheveux et de sa barbe.

Pour cette insulte le Roi Kazador a juré un règlement de comptes contre son ennemi Orque, mais pour l'instant Gorfang, qui se délecte de la souffrance du Roi, a bien résisté à tout ce que le Throng de Karak Azul a pu tenter.

Karak Drazh, devenu le Pic Noir, la plus puissante place forte Peau-Verte des Montagnes du Bord du Monde

Source

  • Warhammer RPG - Journey Black Fire Pass (traduit de l’anglais par Medenor)