Lycanthrope

De La Bibliothèque Impériale
« La première fois que je me suis métamorphosée, je regardais l’une des lunes. Elle me semblait si parfaite, si paisible, que j’ai voulu chanter ma joie afin que tous puissent l’entendre. J’ai levé la tête et ma voix est passée du cri au hurlement en une seule note. J’ai été étonnée, mais pas effrayée parce que cela me semblait… bien. J’ai couru dans la forêt cette nuit-là, mes sens nouvellement aiguisés m’ouvraient l’accès à un monde entièrement nouveau. Les Répurgateurs disent que je suis forcément maléfique, que j’ai frayé avec le Chaos, mais je n’ai rien fait de tel. Je prie Sigmar. Je n’ai jamais fait de mal à personne, sauf à ceux qui avaient essayé de m’en faire en premier. Lorsque les troupes du Comte Vampire Manfred sont arrivées pour attaquer l’un des villages où j’ai séjourné, mes capacités m’ont permis de le découvrir longtemps à l’avance et, en donnant l’alarme, j’ai sauvé de nombreuses vies. Pourtant, les autorités de l’Empire voudraient m’appeler mutante et me tueraient si elles le pouvaient. Savez-vous ce qui a le plus changé en moi ? Maintenant, je suis bien contente de ne pas être une humaine, car vous êtes une race mesquine et médiocre. »
- Renata, Louve-Garou travestie en Bateleuse


When the Wolfsbane Blooms.png

Les légendes qui parlent de Lycanthropes - ou Garous - sont très répandues dans le Vieux Monde, bien qu’il n’existe guère d’histoires dans lesquelles ils sont présentés autrement que comme des bêtes maléfiques. Les Garous sont des hommes et des femmes qui possèdent la capacité d’adopter certains attributs ou même la forme complète d’un animal. Certains d’entre eux ont été victimes d’une malédiction, tandis que d’autres semblent posséder ces capacités dès leur naissance. Les érudits de l’Empire se querellent souvent pour savoir où se situe la limite entre Garous et Mutant. Il ne semble pas y avoir de réponse claire ou facile à cette question, c’est pourquoi le débat se poursuit depuis des siècles. Les Norses appellent leurs Lycanthropes « Garous » et il paraît évident que le terme vient de leur langage.

La controverse est rendue plus compliquée par le fait que la plupart des hommes du nord sont clairement contaminés par le Chaos, même s'ils n’ont pas de terme équivalent à « mutant » dans leur langue maternelle. Le mot le plus proche se traduit par « doué », ou peut-être que « élu » serait une meilleure transposition. Élu par les Sombres Puissances, gratifié d’un don des Dieux. Un certain nombre de ceux qui, comme le célèbre Beorg, ont autrefois été désignés comme des Garous pourraient bien, tout simplement, être en train de se métamorphoser en rejetons du Chaos. Dans la tradition orale des Norses, aussi loin qu’elle peut remonter, on parle de lignées familiales entières qui ont reçu la capacité de se transformer à l’image de certains animaux, le plus souvent des ours ou des loups, mais on peut entendre parler d’autres animaux… et de choses qu’il vaut mieux éviter de décrire. La majorité de ceux qui possèdent ces dons ne prennent que partiellement la forme de leur animal "totémique" au combat, mais ceux qu’ils considèrent comme les meilleurs d’entre eux, leurs chefs et leurs nobles, se transforment complètement lorsque la rage de la bataille les envahit.

Ailleurs que dans le nord, c’est une autre histoire. Les Garous laissent rarement entrevoir qu’ils puissent être autre chose que des humains. Les paysans vous diront que la morsure du Lycanthrope est contagieuse et que la victime risque de devenir un Garou à son tour. Les érudits les moins bien informés font référence à cette soi-disant maladie sous le nom de « lycanthropie ». D'autres disent qu'il ne s’agit pas d’une maladie, mais d’un atavisme ou, comme le disent certains, d’une malédiction. Les légendes parlent d'Ulric qui, parti pour la chasse, courait au travers des forêts du nord et bien qu’il ne sut pas dire quelle était la proie qu’il recherchait, il savait seulement qu’il en avait besoin. L’histoire est longue à raconter, car elle est destinée à occuper une longue soirée, mais Ulric, après avoir appris plus d’une leçon édifiante sur son chemin, trouva ce qu’il cherchait en la personne de Birgit, une féroce vierge du nord qu’il prit pour amante. Ils furent heureux pendant une courte période, mais elle mourut en donnant naissance à son enfant et on peut encore entendre les échos des hurlements de douleur d’Ulric dans le vent du nord. Leur fils fut le premier des "Transfigurés", les Garous, ceux qui peuvent marcher à la fois sous forme d’homme et de loup. Dans d'autres légendes, qui évoquent le temps de Sigmar, on trouve des références aux Cherusen, l’une des douze grandes tribus fondatrices, qui étaient non seulement des chasseurs émérites mais avaient également la capacité de « courir avec les loups ». Les esprits les plus conventionnels affirment qu’il ne s’agit que d’une allusion voilée à leurs talents de dresseurs d’animaux, mais d'autres prennent cette expression au pied de la lettre.

En vérité, ceux qui portent la malédiction de la « métamorphose » peuvent même être inconscients de leur véritable nature. Sous forme humaine, les Lycanthropes se présentent comme des humains tout ce qu'il y a de plus normaux, quelle que soit leur origine. Leur changement de forme, qui évoque une crise de rage, est toujours provoqué, par exemple par la lune, ou bien par une blessure physique ou encore sous le contrôle d’un sorcier, ce qui semble démontrer que la souillure du Chaos ne touche peut-être pas tous les Garous de la même façon. Il est important de préciser que, contrairement aux Changepeaux, les Lycanthropes sont capable reprendre leur apparence humaine.

Source

  • Warhammer JdR - Bestiaire du Vieux Monde