Luthor Huss

De La Bibliothèque Impériale
Sigmar reviendra.
Au début du règne de Karl Franz, un garçon se présenta à la porte d’un monastère de Sigmar près de Wissenburg. Il refusa d’évoquer son passé, et se contentait de dire que son nom était Luthor Huss et qu’il voulait apprendre à combattre le Chaos. Suivirent de longues années d’études et d’entraînements intenses. Le garçon devient un guerrier redoutable et un prêtre intransigeant. Devenu Prêtre-Guerrier, Luthor brûlait de partir en guerre contre le Chaos. Il quitta donc le monastère et voyagea à travers l’Empire afin de prêcher la parole de Sigmar et d’apporter la mort aux serviteurs du mal.

L’initiation de Luthor eut lieu à Weismund, une petite ville située à la lisière de la forêt de Drakwald. Luthor découvrit qu’une harde d’Hommes-Bêtes avait attaqué la bourgade et que ces viles créatures étaient sur le point de recommencer. Luthor se rangea aux côtés des habitants, prêt à affronter les rejetons du Chaos. Lors de l’assaut, Luthor fit montre d’un pouvoir divin digne de Sigmar lui-même. Le Prêtre-Guerrier devint le réceptacle et fut béni des mêmes dons que la divinité guerrière de l’Empire. Chaque coup de marteau de Luthor abattait un monstre, chaque mot de pouvoir consumait un Homme-Bête et l’aura surnaturelle qui émanait de lui arrêtait les lames ennemies. Face à un tel guerrier, les bêtes du Chaos ne pouvaient l’emporter, et elles s’enfuirent dans leur tanière. Luthor Huss suivit la trave des mutants, résolu à purifier la terre de leur corruption. Les gens de Weismund étaient persuadés que le farouche novice marchait vers sa mort, mais furent bien forcés de se raviser lorsqu’il émergea de la Drakwald trois jours plus tard, son armure en pièces et recouverte du sang de ses ennemis, et portant la tête cornue d’un Chaman Homme-Bête.

Luthor s’éleva rapidement dans la hiérarchie du Culte de Sigmar et fut choisi pour se joindre à la délégation de son ordre lors du Conseil Sigmarite d’Altdorf. Il fut profondément choqué par l’attitude de certains membre de son clergé, et fut troublé de voir que les Prêtres de Sigmar de la capitale semblaient plus concerné par la politique que par leur devoir sacré, à savoir : pourchasser les créature du Chaos.

Avec toute la ferveur de sa foi, Luthor prit place à la chaire du Grand Temple de Sigmar et se lança dans une diatribe virulente à l’encontre des diacres du conseil. Ses supérieurs lui ordonnèrent de s’excuser et lui accordèrent trois jours de prière et de jeûne afin qu’il médite sur la gravité de son acte. Il faut alors amené devant les Archilecteurs pour implorer leur pardon mais il refusa de revenir sur ces paroles. Au lieu de cela, il renonça à sa position au sein du culte, empoigna son marteau et quitta le temple sous les cris de ceux qui réclamaient son excommunication, voire sa mort. Depuis ce jour, Luthor prêche contre la corruption et incite les croyants à chercher la volonté de Sigmar sans la médiation de l’église.

Luthor devint le cauchemar des prêtres corrompus, la terreur des infidèles et de ceux qui complotent avec les Dieux Sombres. Des rumeurs prétendirent qu’il était responsable de la mort de plusieurs prêtres suspectés de s’enrichir grâce à la dîme et d’autres que des jeunes filles accusaient pudiquement de "gestes déplacés". De telles histoires incitèrent les Archilecteurs à demander une fois de plus son excommunication, cependant le Grand Théogoniste Volkmar le Sévère refusa toujours de prendre un telle mesure. Le sourire énigmatique qui apparaît sur le visage de Volkmar lorsqu’on mentionne le nom de Luthor devant lui laisse à penser qu’il en sait plus sur le jeune Luthor Huss qu’il ne voulait bien le dire…

Le destin exceptionnel du Prêtre-Guerrier apparut aux yeux de tous suite à la défaite de Volkmar face à Archaon dans le Pays des Trolls. Alors que l’Empire était en proie au désarroi, Luthor voyagea à travers les terres à la recherche d’un signe du retour de Sigmar. Ayant eu vent des faits d’armes d’un simple fils de forgeron, il se rendit au village de Lachenbad et y trouva le jeune Valten. En le voyant, Luthor sut qu’il venait de découvrir la réincarnation de Sigmar. Il l’amena à Altdorf et le présenta à l’Empereur, proclamant l’accomplissement de la prophétie. Il avait à ses coté toute une armée de partisans : des flagellants, des habitants et des soldats, tous convaincu par la force de son verbe et la passion de sa foi. Dans l’impossibilité de l’ignorer, Karl Franz confia Ghal Maraz à Valten, faisant ainsi de lui le Champion de Sigmar. Il fit alors route à ses coté pour aller affronter Archaon au pied des murs de Middenheim.

Suite à la disparition mystérieuse de Valten, et sur ordre de l’Empereur, Luthor retourna dans les contrée sauvage de l’Empire afin de prêcher auprès de la populace le retour de Sigmar en des heures sombres. Luthor apparaît parfois lorsque les armées de l’Empire font face à des ennemis maléfiques, comme les Skavens, les Hommes-Bêtes ou les Morts-Vivants. Toutes ces abominations sont en effet un blasphème envers Sigmar et doivent donc être détruite par la foi ! Luthor combat avec un fureur terrifiante aux coté des soldats de l’Empire, ses discours enflammés redonnant du courage aux hommes face à des adversaires aussi abominables.

Sources

  • Livre d’Armée de l’Empire, V7
  • Livre d’Armée de l’Empire, V8