Luccini

De La Bibliothèque Impériale

La plus grande plaine méridionale de Tilée, une terre fertile, prospère, célèbre pour ses chevaux et ses greniers bien remplis, constitue l'arrière-pays de Luccini. La cité en elle-même se trouve à côté de la Mer Tiléenne, juste en face de Sartosa. Constamment en guerre contre les pirates, Luccini possède une importante flotte. En fait, la cité est l'une des plus grandes puissances militaires de Tilée et beaucoup de généraux mercenaires réputés y ont fait leurs classes.

Derrière ses murs élégants se trouve le plus grand mausolée du Vieux Monde, dédié au Dieu Morr. C'est là que, tous les dix ans, sont convoqués tous les grands Prêtres du Culte.

Très ancienne, la cité est bâtie autour un grand rocher appelé l'acropole, les ruines d'une ancienne métropole aux murs de pierre noire que l'on dit avoir été, jadis, un grand port Elfique. La légende dit que Luccini fut fondée par les jumeaux Lucan et Luccina, les souverains d'une tribu pastorale qui se sédentarisa autour de l'acropole et de ses ruines où ils auraient construit leur palais. Luccina donna son nom à la cité, et elle est considerée comme une sorte de déesse protectrice. Lucan est aussi vénéré comme un dieu, et un magnifique temple dédié aux jumeaux trône sur l'acropole. Les princes de Luccini prétendent généralement être des descendants de ces personnages légendaires, et il existe donc deux factions rivales : Celle des descendants de Luccina et celle des descendants de Lucan. Sans surprise, la principauté est passée d'une dynastie à l'autre d'innombrables fois, et ce fut souvent l'occasion de verser le sang à flots, comme le vin lors des fêtes pour lesquelles la cité est célèbre !

De l'ancien port elfique, il n'en reste guère plus que quelques gravats mais, occasionnellement, quelques chasseurs de trésors découvrent des entrées souterraines cachées depuis longtemps et ils en remonte des richesses anciennes. Les ruines n'en sont pas moins dangereuses. Certains pensent qu'elles sont hantés, d'autres affirment qu'elles sont le refuge de toutes sortes de malfaisants : depuis les Gobelins vivant d'ordures, jusqu'aux brigands humains. Parfois, des lumières apparaissent dans les ruines ou de vagues psalmodies inhumaines sont portées par des vents froids. Plus terribles encore sont les éclats de rires que l'on entend parfois par des nuits claires, accompagnés de hurlements de terreur et des plaintes perpétuelles des damnés. Des citoyens bien avisés réclament souvent que l'on débarrasse les ruines mais la zone est étendue, plusieurs fois la largeur de la cité elle-même, aussi la tâche est-elle, jusqu'à présent, restée impossible à accomplir.

Les princes de Luccini sont connus pour leur sens de l'humour parfois étrange, un trait de famille qui remonterait à leurs ancêtres. Quiconque prétend au titre de prince et semble ennuyeux ou triste est rapidement assassiné ou banni par un prétendant plus jovial. En fait, pour devenir prince de Luccini et être crédible auprès des citoyens, il est courant d'assassiner ou de renverser ses adversaires d'une manière particulièrement comique. Un dicton affirme que «le prince de Luccini est plus dangereux lorsqu'il rit !»

Source

  • Livre d'Armée des Mercenaires V5