Lileath

De La Bibliothèque Impériale
Lileath, Déesse de la Lune, des Songes et de la Chance
Lileath - parfois connu sous le nom de la Vierge - est la Déesse de la Lune, mais aussi la divinité des Songes et de la Chance, ce qui fait d’elle une divinité populaire parmi les Hauts Elfes d’Ulthuan. Lileath est censé être celle qui offre les rêves à tous les Elfes : ceux qui l’ont contentée reçoivent des rêves agréables tandis que ceux qui l’ont fâchée n’ont que des cauchemars pour récompenses. Elle est surtout vénéré par les prophètes, les Maîtres du Savoir et les Archimages. En vérité, aucun Asur ne peut maîtriser les arts magiques sans la bénédiction de Lileath. On dit même que c’est son bienfait - autant que l’étude minutieuse - qui confère aux mages d’Ulthuan leur aptitude incomparable dans le domaine de l’abjuration et des contre-sorts.

Son apparence est une vision d’apaisement et de pureté. Lileath est représentée comme une jeune vierge Elfique glorieusement belle, vêtue de long vêtements d’un blanc pur, vaporeux et brillant. La Déesse est aussi parfois décrite comme ayant de belles ailes blanches, comme un ange.

Lileath est également associée à l’innocence et au pardon. On la dit capable de lire dans le cœur d’un Elfe comme dans un livre ouvert, et ainsi de le juger non pas sur ses actions passées, mais futures. La relation entre la Déesse Lileath et les Guerriers Fantômes est toutefois peu connue. En fait, elle est leur seul espoir de salut, car ils pensent que s’ils parviennent un jour à tenir leur promesse séculaire et à vaincre les serviteurs de Malékith, elle seule pourra leur accorder sa miséricorde pour les actes ignobles commis au cours de cette guerre sans merci.

Symbole

Le symbole le plus populaire représentée est celle d’un ange Elfique ailé. Parfois, l’ange tient deux couteaux dessus de sa tête. Les Prêtres de Lileath portent des robes dans différentes nuances de blanc et de gris.

Temples

Les temples dédiés à Lileath sont toujours magnifique, à la fois dans la conception et la construction. Bien que bon nombre d’entre eux suivent le style typique des Hauts-Elfes, certains prennent la forme de pyramides et ne peuvent pas être distinguées des temples d’Asuryan. Quand on entre dans un temple de Lileath, on est frappé par l’odeur de l’encens, qui est censé symboliser les rêves de Lileath et certains prétendent même que celles et ceux dont le cœur est pur peuvent voir dans l’avenir en regardant dans les volutes de fumées de l’encens.

Sources

  • Livre d’Armée des Hauts Elfes, V8
  • ulthuan.net (traduction par Christer)