Les Fosses Crasseuses

De La Bibliothèque Impériale
Dans les tréfonds de la Citadelle des Cicatrices s’étendaient les Fosses Suintantes, des sanctuaires du Rat Cornu où le Clan Pestilens déposait ses offrandes méphitiques. Les Seraphons frappèrent l’édifice tel un météore, la vengeance des Slanns visant à le raser sec et net, avant que le rituel Skaven fût accompli.


Les Fosses Crasseuses.jpg

À la lisière de la Forêt des Griffes, au pied des murs décatis de la Citadelle des Cicatrices, une lueur azur poignit. De cette lumière émergea Zectoka. Le vieux Slann fixa la structure croulante du regard. Une seconde plus tard, des fantômes rayonnants apparurent dans l’obscurité, et des centaines de Seraphon se matérialisèrent. Juché sur son Carnosaur, Ku-Quar menait l’avant-garde Seraphon dans les ruines de la citadelle ; les rangs serrés de Saurus Guard étaient flanqués de Skinks courant et de bêtes marchant pesamment. En progressant dans l’édifice, ils virent l’œuvre ignoble du Clan Pestilens ; l’air vibrait des cris de souffrance des bêtes attroupées dans des fosses remplies de carcasses et de miasmes. Les Seraphons chargèrent dans un rugissement retentissant.

Les premières créatures pestiférées furent rapidement submergées; leur sang fétide aspergea les dalles de la citadelle quand les lames de celestite et les crocs acérés leur ouvrirent la gorge. Les Skavens réagirent bientôt, et des foules de Plague Monks surgirent des ruines maculées de crasse. Dans un grand fracas, la Saurus Guard escortant le Slann verrouilla ses boucliers devant une vague de rongeurs rances qui se jeta sur leur ligne toutes griffes dehors. Ku-Quar mena la charge dans les Fosses Suintantes et sur la tour brisée qui se dressait en leur centre, car l’antique planétaire qui coiffait l’édifice était un réservoir d’énergie céleste qui permettrait à Zectoka de laver la citadelle de la souillure du Chaos. Comme s’ils avaient deviné l’intention du Slann, les Plague Monks s’interposèrent jusqu’à ce que le sol soit couvert de corps Skaven brisés. Mais ces pertes n’importaient absolument pas aux hommes-rats, et ils étaient toujours plus nombreux à charger en piaulant.

Tandis que l’armée de Zectoka forçait le passage vers la tour, de grandes machines de la peste aggravèrent le carnage. Il plut des projectiles toxiques sur les Seraphons, et des dizaines de guerriers reptiliens disparurent dans des volutes empoisonnées. Les rangs des Plague Monks s’ouvrirent pour libérer des moines fanatisés, des Censer Bearers, qui foncèrent sur le mur de boucliers des Seraphons pour être pulvérisés par la magie des Starpriests. Les environs de la tour furent bientôt voilés de gaz délétères éclairés par des éruptions de magie céleste.

Du haut de sa monture cornue, le Skink Priest Iletak manipulait l’Engine of the Gods pour soigner les Seraphons atteints. Ku-Quar et ses Saurus protégèrent l’avance du prêtre jusqu’à ce que son Stegadon perce une brèche dans la base de la tour tandis que sa machine divine grondait de puissance.

Ik’tak prononça les noms des glyphes solaires sacrés, chaque sifflement s’accompagnant d’un mouvement de l’imposante Engine of the Gods. En haut de la tour, le skink vit le planétaire se mettre à tourner : la magie du Slann avait réveillé ses rouages. Telle une grande cascade, l’énergie céleste coula d’Azyr, dans le planétaire grinçant puis dans la machine du Stegadon - Ik’tak sentit son corps s’imprégner du pouvoir brut des cieux.

À la lisière de sa conscience, Ik’tak perçut le maelström de la guerre qui faisait rage tout autour - les cris stridents des mourants, le grondement tonitruant de son Stegadon qui piétinait ses ennemis, et le fracas des armes de celestite contre le fer rouillé. La portion de son esprit qui n’était pas occupée à contrôler l’Engin of the Gods observait le Slann en train d’appeler les Ripperdactyls ; les bêtes volantes arrachaient des guerriers Skavens au sol comme ils se ruaient sur le Stegadon. Puis, avec un dernier mot de pouvoir, Iletak libéra l’énergie emmagasinée dans la machine, et une onde de lumière purificatrice explosa pour consumer des centaines d’hommes-rats et aseptiser les Fosses Suintantes.

Mais Ik’tak n’avait pas agi à temps. Les carcasses pourrissantes germèrent dans un millier de détonations humides, et les Démons de Nurgle se traînèrent hors des fosses ou déployèrent des ailes insectoïdes avant de prendre leur envol vrombissant.

Les Plague Drones et les Ripperdactyls s’entre-déchirèrent dans un ciel pollué tandis que les Plague Bearers jaillissaient des profondeurs tels des immondices d’un égout trop plein. Les Saurus arrachaient des morceaux de peau galeuse et tranchaient des viscères déjà à vif, mais la riposte venait quand même et leurs formes vaincues vacillaient telles des chandelles avant de s’éteindre. Mucafex, Herald of Nurgle, s’extirpa pesamment de la fosse, des lambeaux de graisse suintante pendant de sa peau verruqueuse. La simple présence des Seraphons le frappa immédiatement, et il éructa une longue glaire de phlegme de désapprobation. Mucafex avait déjà affronté les Seraphons, et savait quelle gêne ils causaient aux comptes de Nurgle - ainsi que le secret de leur pouvoir. Laissant aux nuées grouillantes des Skavens le soin d’embourber les Seraphons, Mucafex rassembla ses Plague Bearers et marcha vers le Slann.

Ku-Quar emmena à nouveau ses Saurus à la charge, quittant le Slann pour s’en prendre aux machines de guerre Skavens. Les catapultes pilonnaient les rangs des Seraphons, chaque projectile éclatant en une gerbe de putrescence à l’impact. Le Scar-Veteran frappait en tous sens, tandis que sa monture happait des pleines bouchées de Skavens couinants avant de refermer la mâchoire, des membres brisés et des queues tressaillantes dépassant d’entre ses crocs.

Des rugissements résonnèrent dans la cité quand le Scar-Veteran et ses semblables atteignirent l’artillerie ennemie. Des centaines de Skavens s’attroupèrent sur les flancs de la Saurus Guard et du Carnosaur, les lames grêlées cherchant les failles de leur peau écailleuse. La plupart furent percés par les lances Seraphons, mais quelques-uns trouvèrent un point faible. Une douzaine de Saurus disparurent sous une vague de griffes et de dents sales, mais la charge de Ku-Quar ne faiblit pas.

Ku-Quar fondant sur les Plagueclaw Catapults, un des servants de machine de guerre tenta de tirer sur le Scar-Veteran. Ku-Quar se pencha sur sa selle et ne trembla pas quand le premier projectile passa largement au-dessus de sa tête. Même lorsque le second heurta le flanc du Carnosaur, la bête se débarrassa de la crasse à la manière d’un grand chien s’ébrouant, avant de se précipiter en avant. Les Skavens tentèrent d’abandonner leurs machines, mais trop tard. Dans un craquement de bois cassé et de plainte de métal tordu, le monstre broya les engins avec leurs servants sous ses énormes pattes griffues.

Ku-Quar, Héraut de Zectoka
Ku-Quar.jpg
Ku-Quar est le premier général du Starmaster Zectoka, et à ce titre, conduit souvent l’armée du Slann dans les Royaumes des Mortels. Monté sur un redoutable Carnosaur, le Scar-Veteran fend la bataille au son des cris de terreur de l’ennemi et du craquement des crânes que broie sa lame de celestite. Zectoka a l’habitude d’envoyer Ku-Quar en première ligne, car le Slann ne sait que trop bien que la férocité des Saurus atteint de nouveaux sommets quand ils voient le meilleur d’entre eux répandre le sang de leur proie. Ku-Quar s’est taillé une terrible réputation dans les royaumes, et le nom du Scar-Veteran est connu des Conclaves Divinatoires de Hysh aux Grottes Gores de Nirge. On raconte qu’à la chute de Flèchepotence, ce fut Ku-Quar qui renversa les premières pierres, et qu’à la mort du Mighty Lord of Khorne Rygoranx, ce fut le Scar-Veteran qui prit sa tête et l’attacha à sa selle. La haine que voue Ku-Quar au Chaos est telle qu’il se dit que l’esprit de Rygoranx hurle encore de fureur derrière les paupières cousues de sa tête réduite.

Alors que les lignes Skavens se fragmentaient, les Démons de Nurgle prirent position, abattant alliés et ennemis pour atteindre les Seraphons. Mucafex, arrivé en vue du Slann, fit appel à la magie putride de son Dieu pour répandre les bienfaits de Nurgle. Quand Mucafex toussa les dernières syllabes de son sort, des dizaines de Seraphons s’écroulèrent sous le poids de leurs formes desséchées avant de s’effacer. Puisant dans les filets de magie qui coulaient du planétaire, le Slann prépara son propre sort, sans se soucier du Démon corpulent qui se taillait un chemin vers lui.

Tel le pus d’une blessure infectée, les Démons suintaient entre les guerriers de Zectoka, étouffant la férocité des Seraphons. Ku-Quar était déjà revenu au côté de son maître, tandis que son Eternal Starhost orientait les Démons vers la tour. Mucafex continuait d’accorder les bienfaits de Nurgle aux Saurus, et lâcha un soupir ému à l’idée que ses propres efforts s’ajoutaient à sa tâche monumentale de compter les maladies des royaumes.

Quand le Herald de Nurgle fut enfin devant Zectoka, une douzaine d’étoiles se murent dans le firmament.

Les corps célestes tombèrent avec des traînées azurées. L’ost de Mucafex s’était amassé autour du Slann, et les Démons ne songèrent pas à lever les yeux jusqu’à ce que le grondement des étoiles masque le bourdonnement des mouches-démons. Avant que le Herald ait pu éventrer le Slann, Zectoka et son armée se volatilisèrent, repartant d’où ils étaient venus. Alors les météores s’abattirent. La lumière stellaire incandescente emplit la citadelle, avant de la transformer en une caldeira d’énergie céleste. Mucafex ne vit pas la fin des Fosses Suintantes. Sa silhouette bouffie avait déjà été consumée avec tout le reste de la corruption de la Citadelle des Cicatrices.

Source

  • Order Battletome : Seraphon