Les Chevaucheurs de Cornus de Tichi-Huichi

De La Bibliothèque Impériale
«Par Grungi ! Excellent rapport qualité/prix, ces lézards ! Ils se battent pour trois plaquettes d'or !»
- Seigneur Nain Borik, à propos des Chevaucheurs de Cornus de Tichi-Huichi.


Les Chevaucheurs de Cornus de Tichi-Huichi
Durant le cinq millième cycle du soleil, lors de l'équinoxe de Topec, au méridien de l'Etoile du Serpent, une éclosion eut lieu dans les bassins sacrés du temple en ruine d'Enxilada. Toutes les plaques sacrées qui auraient pu prévoir cet événement avaient depuis longtemps été détruites, et le temple, très éloigné de Zlatlan dans les Terres du Sud, était abandonné depuis des temps immémoriaux. Aucun Prêtre-Mage Slann n'avait tourné son esprit dans cette direction depuis de nombreuses années aussi l'éclosion se fit-elle sans que personne ne s'en aperçoive. Ce fut semble-t-il une naissance spontanée, uniquement suscitée par les présages et les conjonctions astrales. Peut-être même eut-il fallu y voir la volonté de Sotek à l'œuvre.

Un seul Homme-Lézard fut le témoin de cette éclosion. C'était Tichi-Huichi. Lui seul chantait le salut du soleil tous les matins, car il était le dernier survivant d'Enxilada. Tous les autres avaient succombé à une mystérieuse pestilence bien des années auparavant et depuis, petit Skink solitaire et imperturbable, il perpétuait dans la cité oubliée les rituels ancestraux de son peuple.

Tichi-Huichi vit les marques sur les jeunes batraciens et il sut que cela était bon : sur eux apparaissaient les marques de ceux qui ont la faveur du Dieu Itzl. Il se sentit honoré d'être témoin de son vivant d'une telle chose, aussi veilla-t-il sur les têtards jusqu'à ce qu'ils atteignent leur maturité et commencent à sortir de l'eau pour se chauffer au soleil. Rapidement, il devint évident qu'ils appartenaient à la race des Skinks à grande crête, capables de dompter les terribles sauriens carnivores appelés Cornus, des cousins éloignés des Sang-Froid. Tichi-Huichi s'aventura alors dans les sombres cavernes qui s'étendaient sous le temple et, comme il s'y attendait, découvrit qu'une éclosion de Cornus avait eu lieu en symbiose avec celle des Skinks. Les minuscules reptiles, à peine éclos, arboraient les mêmes marques que les jeunes Skinks, confirmant qu'il s'agissait bien là de l'œuvre des Anciens.

Les années passèrent. Tichi-Huichi enseignait la science perdue d'Enxilada à ses jeunes protégés, pour qui il était devenu un mentor. Les Cornus avaient atteint leur taille adulte et déjà, les skinks les chevauchaient sans difficulté. Une étrange empathie semblait exister entre eux et, de manière naturelle, les uns devinrent les maîtres des autres.

C'est alors que l'esprit du Prêtre-Mage Slann de la lointaine Zlatan se concentra sur Enxilada et vint visiter Tichi-Huichi en rêves. Sa mission lui apparut alors clairement : il avait été choisi pour prendre la tête de ses Skinks et accomplir la volonté des Anciens. Dans la nuit moite de la mousson, il rêva d'endroits lointains, peuplés d'êtres étranges qui possédaient d'antiques talismans des Anciens, des artefacts volés qui devaient revenir à Enxilada. Et Tichi-Huichi sut qu'il avait été choisi pour les ramener

A présent, Tichi-Huichi avait pris conscience de sa destinée. Lui et ses enfants adoptifs devaient partir pour les contrées lointaines où les reliques des Anciens avaient été dispersées. Suivant son instinct et laissant l'esprit de ceux qui étaient plus grands que lui prendre en main son destin, Tichi-Huichi quitta Enxilada à la tête de son régiment de Skinks sur Cornus. Ceux-ci n'avaient pas été oisifs pendant la mousson, et s'étaient entraînés pour maîtriser l'art du combat monté. Ce talent semblait néanmoins instinctif chez eux, et c'est à peine si les enseignements de Tichi-Huichi furent nécessaires.

Leur première rencontre fut une tribu de nomades Arabiens. Tichi-Huichi choisit alors de laisser les événements suivre leur cours et, faisant confiance aux Anciens, observa passivement la réaction des êtres humains. Le chef Arabien, empli de crainte respectueuse a la vue des premiers vrais "Al Saurim" qu'il voyait, sembla désireux de s'en faire des alliés. De nombreux trésors furent étalés sur le sable aux pieds de Tîchi Huichi, mais c'est à peine s'il y jeta un coup de ses yeux jaunes et globuleux. C'est alors qu'il aperçut un talisman qu'il avait vu en rêve et s'en saisit avec un coassement d'émerveillement. Le Cheikh, riant sous cape, le lui céda volontier et ainsi le contrat fut-il scellé. Pendant plusieurs mois, les Skinks accompagnèrent les Arabiens dans leurs raids contre Nehekhara, mettant à sac les tombes et les nécropoles des anciens rois. Puis, un jour, des centaines de guerriers squelettes surgirent du sable et massacrèrent les Arabiens jusqu'au dernier. Tichi Huichi et ses élèves, cependant, leur tinrent tête sous le soleil accablant du désert. C'est alors que le Prêtre Liche ordonna à ses morts-vivants de cesser l'assaut et apporta aux batraciens un ramassis de vieux chiffons d'où il tira une vieille plaque d'or gravée. Tichi-Huichi reconnut alors l'objet de son second rêve et ordonna à son porte-étendard d'abaisser la bannière. Le Prêtre Liche comprit le message et c'est ainsi que les chevaucheurs de sang froid se retrouvèrent enrôlés dans les armées d'un Roi des Tombes momifié qui, du fond de sa pyramide, semblait bizarrement inspiré par une lointaine volonté. Ils passèrent les années qui suivirent à défendre les frontières du nord du désert, principalement contre l'avidité des Nains qui, la plupart du temps, étaient rapidement mis en déroute, poursuivis et mis hors d'état de nuire.

Un jour, Tichi-Huichi traqua des pillards Nains pendant plusieurs jours et finit par les acculer dans une vallée sans issue. Les Nains firent face, prêts à vendre chèrement leurs vies, lorsque Tichi-Huichi vit une statuette du dieu singe émerger du sac d'un des fuyards. Une javeline habilement lancée trancha net la courroie et la statue d'or roula au sol, tandis que le contenu du sac s'éparpillait par terre. Au moment où le Nain se précipitait pour récupérer son butin, son chef lui écrasa la main de sa botte et lui ordonna: «Laisse ça, Grongi ! C'est notre seule chance de nous en sortir, vieux !» Lentement, les Nains reculèrent et Tichi-Huichi envoya un Skink récupérer l'idole. Il s'agissait bien de celle révélée par son troisième rêve. Les Nains en profitèrent pour s'éclipser, suivis à distance par les chevaucheurs de sang froid.

C'est ainsi que Tichi-Huichi finit par être enrôlé par le seigneur Nain de Barak Varr, qui après un rêve étrange sembla convaincu d'avoir été conseillé d'engager les Skinks par l'esprit d'un lointain ancêtre ! Au grand ravissement des Nains, les Skinks préférèrent trois minables tablettes d'or au coffre rempli de joyaux qui leur était proposé en échange de leurs services.

Tuichi-Huichi et ses skinks combattirent alors les Peaux-Vertes, avant de rejoindre leurs rangs après qu'un chef gobelin s'est cru inspiré par Gork et Mork qui lui suggérèrent instamment d'engager les farouches reptiles. Au fil des batailles, les Chevaucheurs de Cornus de Tichi-Huichi recouvrirent de plus en plus de reliques, de nouveaux objets sacrés leur étant révélés après chaque nouvelle alliance. Même quand leurs employeurs se faisaient massacrer, miraculeusement, Tichi-Huichi et ses compagnons s'en sortaient toujours indemnes, leurs ennemis semblant à chaque fois subitement persuadés qu'il valait mieux les engager que de perdre davantage d'hommes en essayant d'en venir à bout. Les pactes étaient toujours conclus, même si Tichi-Huichi ne connaissait pas un mot de la langue de ses employeurs. L'esprit de ces derniers était peut-être à chaque fois manipulé par une lointaine volonté issue du temple de Zlatlan ? Qui sait, les voies des Anciens sont si impénétrables…

Devise : Froide efficacité
Cri de guerre : «Tupyn tzlaga anapaq quito qrizliz»

Source

Livre d'Armée des Mercenaires V5