Lœc

De La Bibliothèque Impériale

Lœc, le Danseur des Ombres, est le Dieu Elfe du Rire, des Farces, et de la Danse. Les légendes Elfes disent qu'il peut ravir les âmes des Elfes détenues par Slaanesh en mystifiant ce dernier grâce à de subtiles tours. Et les légendes disent vrai. Cependant, Lœc ne parvient pas toujours à ses fins, et même ses succès face au Prince du Chaos lui coûtent plus qu'il ne voudrait bien l'admettre.

Il danse souvent parmi les ombres, se préparant à en surgir en sautant et ensuite jouer un tour, bon ou mauvais, à un mortel ou un à Dieu. Ses rires et ses chants mettent du baume au cœur à ceux qui les entendent. On dit que sans lui, les cieux seraient perpétuellement sombres, car les étoiles n'auraient plus la joie de briller. Les Dieux du Chaos le pourchassent sans cesse, mais le Danseur des Ombres est infatigable et rusé, et parvient toujours à échapper à leurs traquenards.

Cependant, Lœc a un côté sombre, car il est aussi le Dieu des Ombres, de la Traîtrise, de la Vengeance et des Méfaits. C'est cet aspect du Dieu que les Elfes de l'ancienne Nagarythe vénèrent. Bien qu'il lutte pour les âmes des Elfes, il est difficile de dire à son sujet s'il est bon ou mauvais.

Symbole

Aux yeux des Elfes, Lœc apparaît comme un jeune éphèbe agile qui danse éternellement dans l’éther, son visage caché dans un espèce de sombre brouillard. Les disciples de Lœc sont souvent identifiés par la rune d’Arhain portée autour du cou ou gravé sur la poignée des couteaux.

Temples

Les adorateurs de Lœc n'ont aucun vrai temple, mais ils peuvent avoir un autel personnel dans leurs habitations. En raison de sa nature, Lœc est le plus souvent associé aux Guerriers Fantômes. Ces guerriers en appellent à son aide lorsqu'ils doivent traverser des terres dangereuses, ou lorsque des ennemis sont présents. Il est également célébré lors de festivals, puisqu'il est le Dieu de la danse.

Sources