Karak Izor

De La Bibliothèque Impériale
Bannière de Karak Izor
Les Voûtes sont des gouffres glaciaires dont les immenses sommets font la jonction entre les Montagnes Noires, les Montagnes Grises, les Apuccinis et les Irranas, et de nombreux clans Nains vinrent s’installer ici après la chute de leurs forteresses de l’est ou du Dos du Dragon lors du Temps du Malheur et pendant les Guerres Gobelines. Les Clans Réfugiés - qui trouvèrent refuges dans les citadelles survivantes de Karaz Ankor où ils vivent encore et attendent le jour de la revanche et de la reconquête - et les Nains de Karaz Ankor en général jugèrent que cette décision d’aller s’installer ailleurs reflétait simplement un manque de courage et de détermination, des lacunes particulièrement répugnantes pour les Nains. Les Clans Coloniaux, comme on les appelle maintenant, soutinrent au contraire qu’ils ne faisaient preuve que de pragmatisme et respectaient la tradition Naine d’expansion remontant aux Dieux Ancestraux. Ils accusèrent les Clans réfugiés de « mâchonner leur barbe » (de laisser le chagrin obscurcir leur jugement) et de faillir à la tradition d’expansion. L’échange d’insultes suscita la colère du Haut Roi et provoqua une scission qui dura près d’un millier d’années.

On trouve dans les profondeurs des Voûtes de riches gisements de fer, de cuivre et d’autre métaux précieux et, par conséquent, les mines Naines les plus grandes, les plus prospères et les plus profondes en dehors des Montagnes du Bord du Monde. La forteresse la plus importante de cette région est Karak Izor, connue sous le nom de Montagne de Cuivre et fondée en -1362 C.I. Son ancienneté et son prestige lui ont acquis un grand respect et bien des colonies Naines des Voûtes ou même des Irranas orientales ou du nord des Apuccinis n’hésitent plus à lui demander conseil et protection. Elle est dirigée par le Roi Kazran Fontaustère et la Reine Astrid la Sage du clan Izorgrung. Les vallées et les gouffres de ces régions sont si difficiles à atteindre que peu des créatures malveillantes peuvent venir attaquer ces hautes terres où les Nains peuvent à loisir travailler, commémorer leurs ancêtres et échafauder des plans pour prendre leurs anciennes forteresses. Quelques Chefs de Guerre Orques ont parfois réussis à guider leur forces à travers les dangers des montagnes et les ravins abrupts sans mutinerie, mais leurs troupes épuisées ont été facilement dispersées par l’artillerie de la citadelle et en vérité, les Peaux-Vertes n’ont réussi qu’une seule fois à s’approcher suffisamment de la forteresse pour engager son infanterie. Quelques villages humains isolés sont autorisé à cultiver les vallées les mieux protégées, mais même ces communautés sont étroitement surveillées et savent parfaitement qui règnent réellement sur ces montagnes.

Les Ingénieurs et les Mineurs de Karak Izor travaillent à la construction d’un réseau de tunnel semblables à l’Ungdrin Ankor de Karaz Ankor qui relirait la citadelle à un certain nombre de ses mines et colonies extérieures. Ce réseau permettrait d’intensifier le commerce entre les différentes communautés Naines des Voûtes en l’affranchissant des aléas du terrain et du banditisme.

Sources

  • Livre d’Armée des Nains, V7
  • Warhammer JdR - Nains, Pierre et Acier