Isabella von Carstein

De La Bibliothèque Impériale
Isabella Von Carsein, Comtesse de Sylvanie
« Je vous en prie, joignez-vous à moi pour le dîner ? Je devine à votre tenue que vous êtes un homme d’un goût… exquis. »
- Isabella von Carstein


De son vivant, la fille du comte fou Otto von Drak était comme la plupart des jeunes nobles : vaniteuse, amorale et égoïste. Elle ne s’intéressait qu’à ce qui pouvait améliorer son confort matériel et son statut, et bien qu’elle fût intelligente, son éducation ne lui avait inculqué aucune notion du moindre sens pratique. Beaucoup de gens trouvaient étrange son attirance pour des activités typiquement masculines comme la chasse et la fauconnerie, plutôt que pour celles d’une jeune fille de bonne famille telles que la broderie et la musique. En fait, hormis la Sylvanie, la seule chose qui rendait Isabella désirable en tant qu’épouse était sa froide beauté. Mais cela n’était pas suffisant pour décider des prétendants à hériter du trône de la province, et Otto refusait obstinément d’accorder la main de sa fille à l’un de ses rivaux directs.

Lorsque Vlad von Carstein arriva la nuit de la mort d’Otto, Isabella fut satisfaite que son oncle Léopold fut dépossédé de l’héritage des von Drak. Elle était cependant moins enthousiaste à l’idée de se marier avec ce sinistre étranger, mais au fil des mois, cette union de convenance donna naissance à une relation bien plus intime. Le charme vampirique de Vlad était irrésistible, et la dévotion d’Isabella envers lui devint si forte que rapidement, les deux époux furent inséparables. Vlad résista longtemps à la requête d’Isabella qui demandait à le rejoindre dans la non-vie, mais lorsqu’elle se trouva au seuil de la mort, frappée par la maladie, Vlad réalisa qu’il ne pouvait plus se passer d’elle, et il lui donna le Baiser de Sang. Une fois devenue Vampire, la comtesse Isabella resta à tout instant aux côtés de Vlad, lui apprenant l’étiquette des cours sylvanienne et impériale. Elle fut sa seule confidente et la seule personne en qui il avait confiance.

Lorsque Vlad partit en guerre pour conquérir le trône impérial, Isabella l’accompagna dans sa campagne. Elle portait une relique des von Drak, un calice fabriqué à l’intention de son arrière-grand mère, la comtesse Bathori. L’objet avait été corrompu par la Magie Noire et il était régulièrement rempli de sang frais, et Isabella y portait souvent ses lèvres, même au cours des combats. Ceux qui osaient l’affronter voyaient avec horreur ses blessures se refermer en un instant. Comme si le temps inversait sa course, le sang de la comtesse remontait le long de ses plaies, et ses chairs meurtries se suturaient sans laisser la moindre trace. Leur hésitation coûtait cher aux inconscients, car le temps qu’ils aient recouvré leurs esprits, leur gorge était tranchée ou bien leur poitrine transpercée par la lame d’un épée.

La légende raconte que lorsque Vlad fut détruit, Isabella se battait sur une des tours qui encadraient les portes d’Altdorf avec la garde de Drakenhof contre l’Empereur autoproclamé Ludwig et ses Joueurs d'Épée. Voyant les revenants s’écrouler subitement autour d’elle, Isabella comprit que son amant avait finalement été vaincu. Elle fut si désespérée qu’elle se jeta du haut des remparts et alla s’empaler sur les pieux qui bordaient les douves, puis son corps tomba en poussière.


Isabella von Carstein possède l’Objet Magique suivant : 
  • Calice de Sang des Bathori: Innombrables sont les âmes innocentes dont l’essence vitale a été siphonnée par cette coupe maudite.

Source

  • Livre d’Armée Comtes Vampires V8