Incendiaire de Tzeentch

De La Bibliothèque Impériale
Incendiaire de Tzeentch, les Horreurs Ardentes, les Tourbillons Enflammés, les Démons de Feu de Tzeentch, (K’Chanu’tsani’i)
Je les prit tout d’abord pour de grands champignons bercés par les vents, jusqu’à ce que l’un d’eux projette soudainement un geyser de flammes et suscite les gloussements hilares de ses congénères.
- Extrait du Liber Malefic


De tous les Démons couramment engendrés par le Chaos, ceux de Tzeentch font partie des plus étranges et les Incendiaires sont assurément les plus déroutants de tous : leur apparition est dérangeante, et c’est un euphémisme. Leur corps tubulaire fusionne avec une tête aux multiples gueules grimaçantes et se termine par une sorte de jupe de chair qui leur permet de flotter au-dessus du sol. Leurs bras ont la forme de tubes bleus terminés par des orifices dégoulinants, capables de cracher des flammes liquides qui brûlent non seulement la chair mais aussi le tissu de la réalité, et leur caresses peuvent dévaster les sens aussi certainement qu’elles incinèrent les corps.

Bien que l’expression qui apparaît sur leurs sinistres faces grimaçantes puissent suggérer le contraire, les Incendiaires sont dénués de conscience, animés par l’instinct et les instructions des Horreurs où d’un Duc du Changement. On les croise rarement dans le Vieux Monde, c’est-à-dire seulement quand Tzeentch les envoie assister les gigantesques hordes qui guerroient contre les stupides hommes du sud.

Quand l’Incendiaire vomit ses flammes, de petites gouttes tombent au sol et prennent feu. Au bout d’un moment, ces flammes adoptent les caractéristiques d’une personne ou d’un objet proche, reproduisant ce qui se passe autour d’une manière souvent fort dérangeante et sarcastique, pour ne se dissiper que lorsque l’Incendiaire s’en va.


Sources

  • Warhammer JdR: Le Tome de la Corruption
  • Livre d’Armée des Démons du Chaos, V8