Hunting Packs

De La Bibliothèque Impériale
Les bêtes étranges et redoutables des Seraphons sont terribles à contempler.

Aiguillonnées au combat par des Skinks, les Salamanders crachent des flammes qui immolent leurs victimes, tandis que les Razordons les empalent avec des volées d’épines barbelées. Les Skinks des Hunting Packs ont une empathie inhabituelle avec les bêtes sauvages qu’ils dirigent au combat. Ils sont capables de deviner l’humeur de leurs créatures simplement en observant les frissons de leurs membranes ou les mouvements saccadés de leurs queues. Malgré cela, plus d’un Skink a déjà fini dévoré par ses bêtes lorsque celles-ci se sont révélées incontrôlables. Cependant, les Skinks acceptent de braver un tel risque afin d’avoir la chance de déchaîner la colère de leurs animaux contre les serviteurs du Chaos. Les crachats enflammés et les salves d’épines apportent un soutien à longue portée appréciable aux armées des Seraphons.

En tant que créatures de magie céleste, même les Salamanders et les Razordons reconnaissent instinctivement les ennemis jurés des Slanns, et leur odeur suffit à les mettre en rage. Lorsque les combats au corps à corps éclatent, les Skinks n’ont qu’à aiguillonner leurs créatures vers la mêlée, où celles-ci sont certaines de provoquer une boucherie.

Les Salamanders crachent une bile volatile produite dans leur gésier. Cette substance réagit au contact de l’air et forme un jet de flammes qui s’accroche à ses victimes et les réduit en cendres.

Les épaisses écailles des Razordons forment une forêt d’épines qu’ils sont capables de projeter sur une simple tension musculaire contre leur proie, ou contre l’ennemi lorsque les Skinks les titillent avec suffisamment d’adresse. Les salves d’épines transpercent facilement la chair, la gorge et les yeux de leurs victimes, qui s’écroulent au sol en hurlant de douleur. Elles sont si affilées qu’elles peuvent même traverser les jointures des armures.

Source

  • Order Battletome : Seraphon