Hellebron l'Ancienne

De La Bibliothèque Impériale
Hellebron l’Ancienne, la Reine de Sang de Har Ganeth
Après avoir livré un combat sanglant, les Furies se baignent dans les Chaudrons de Sang. Leur corps se régénère dans le sang chaud des sacrifiés. L’énergie vitale de leurs victimes est absorbée par leur corps qui retrouvent ainsi toute sa vigueur et sa beauté. Beaucoup de Furies meurent chaque année au cours des combats ou des rites sanglants de Khaine, mais certaines peuvent vivre pendant plusieurs millénaires. En prenant de l’âge, elles doivent se baigner de plus en plus souvent, car autrement leur corps vieillit, leur somptueuse beauté se fane et leurs voix deviennent rauques et cassées.

Ces vieilles épouses de Khaine sont appelées les Matriarches. Elles ont atteint les rangs les plus élevés dans la confrérie. Ce sont les maîtresses des Furies et les gardiennes du temple de leur Dieu. Ce sont elles qui manipulent les couteaux courbes du sacrifice et allument les flammes des autels de Khaine. C’est une Matriarche qui arrache le cœur encore battant de chaque sacrifié et le lance aux jeunes Furies qui se jettent dessus pour se le disputer et le dévorer d’une manière horrible.

De toutes les Reines Matriarches, Hellebron l’Ancienne, la Reine de Sang de Har Ganeth, est la plus vieille si l’on excepte Morathi, la première des concubines de Khaine. Mais là où la beauté et la jeunesse de Morathi se renouvellent éternellement, celles de Hellebron sont presque épuisées, car la Sorcière Matriarche lui a délibérément dissimulé les plus sombres secrets des Chaudrons de Sang. Ainsi, chaque année, de plus en plus de sacrifices sont nécessaires pour remplir le bain de jouvence de Hellebron, et ses bienfaits durent de moins en moins longtemps. Autrefois belle à se damner, la Reine de Sang doit désormais endurer des mois entiers sous la forme d’une vieille femme décatie pour chaque jour de jeunesse retrouvée. C’est pour cette raison qu’elle hait Morathi, et la certitude qu’elle aurait commis la même traîtrise si leurs places avaient été inversées ne fait que raffermir sa rancune.

Ainsi, la plupart des nuits de l’année, Hellebron siège à sa cour drapée d’une cape et d’une capuche pour dissimuler sa décrépitude. Seules ses plus proches servantes sont autorisées à la voir sous sa forme flétrie, et elles sont tenues au silence sous peine de mort. C’est seulement durant les jours suivant la Nuit de la Mort que les chairs et la silhouette de la Reine de Sang recouvrent de sa jeunesse. Celui qui souhaite sa faveur serait fort avisé de formuler sa demande pendant ce bref intervalle jubilatoire, car Hellebron est amère et lunatique le reste du temps, et une audience avec elle est souvent fatale.

Les Filles du Désespoir

Les Matriarches Masquées appelées les Filles du Désespoir forment le conseil souverain de Har Ganeth. Selon la légende, la beauté de Hellebron provient du sang de ses victimes, mais ce n’est pas le cas des Filles du Désespoir ; si elles portent un masque, ce n’est pas pour dissimuler leur laideur, mais pour cacher leur apparence juvénile à leur maîtresse jalouse et colérique.

Aussi affreuse qu’elle soit, Hellebron reste la plus puissante des promises de Khaine. Les Furies s’agenouillent devant elle avant de célébrer les rites du Dieu du Meurtre. Pour divertir leur maîtresse, les plus jeunes d’entre elles dansent sur les marches menant aux autels de Khaine tandis qu’Hellebron et ses Matriarches s’abreuvent de sang et rassasient leur faim de chair fraîche. Hellebron est la plus grande maîtresse des Furies, et ses souvenirs remontent à plus de cinq millénaires. En tant que chef du culte de Khaine, l’influence d’Hellebron sur la cité de Har Ganeth rivalise avec celui du Seigneur Noir actuel de la ville, Vraneth le Cruel. Elle peut mobiliser les hordes des Furies, les redoutables Exécuteurs et même lancer un appel aux armes à la population en lui promettant les faveurs de Khaine ou en la menaçant de faire s’abattre sa colère sur elle.

Sa maîtrise des arts du meurtre éclipse même celle de Morathi - souvent distraite par ses recherches en sorcellerie - et dépasse de loin celles des autres Reines Matriarches. C’est elle qui dirige les rites impies du Dieu du Meurtre et dicte les préceptes des Furies. Elle est tant versée dans l’art de donner la mort qu’elle peut tuer d’une caresse, et qu’un murmure s’échappant de ses lèvres sèches peut changer de vieilles blessures en plaies béantes.

Hellebron mène son armée au combat lorsque la sève de la jeunesse parcourt son corps, car elle préfère rester cloîtrée dans le Grand Temple de Khaine pendant ses longs mois de décrépitude. Là où elle marche se penche le regard de Khaine. Inévitablement, une ferveur démente étreint non seulement les Furies, mais également tous les Elfes Noirs qui l’accompagnent, les plongeant dans une frénésie meurtrière propre à noyer le monde dans le sang.


Hellebron possède les Objets Magiques suivants :
  • L’Épée de Mort : La lame de cette grande épée noire luit funestement sous l’effet de la Magie qui la parcourt. Son fil laisse une traînée rouge dans les airs lorsqu’elle est maniée au combat.
  • La Lame Maudite : La Lame Maudite semble douée d’une vie propre et fend les airs pour bloquer les attaques de l’ennemi.
  • Amulette du Feu Noir : Cette amulette entoure son porteur de flammes mystiques qui consument la Magie au lieu de la chair.

Sources

  • Livre d’Armée des Elfes Noirs, V7
  • Livre d’Armée des Elfes Noirs, V8