Grom la Panse des Monts Brumeux

De La Bibliothèque Impériale
Grom la Panse des Monts Brumeux
Rien ne saurait plus remuer leur cœur noir d’un poltron de Gobelin que le nom de Grom, le plus puissant de tous les Chefs de Guerre Gobelins. Son histoire captive toujours l’auditoire des camps Gobelins et même le plus turbulent de ces frêles Peaux-Vertes se calme lorsqu’un Chaman évoque la stature de Grom. En présence de ce dernier, les Gobelins se lèveront, cesseront de bavarder et limiteront même leur propension à se chamailler. Ces démonstrations inhabituelles de respect s’expliquent par le fait que Grom est considéré par les autres Gobelins comme un dieu vivant. Il incarne en effet tout ce qu’ils ne seront jamais : corpulents, féroces et vénérés.

Tel ne fut pas toujours le cas. L’ascension de Grom débuta alors qu’il était un jeune chef de la tribu des Haches Brisées et qu’il consomma de la viande de Troll. Ce glouton de Grom ne prit pas le temps de la cuire, mettant son métabolisme à rude épreuve puisqu’il lui fallut alors digérer la chair de Troll à mesure que celle-ci se régénérait. Cela aurait tué un Gobelin ordinaire, mais Grom était d’une autre trempe. La Bataille de la Panse, comme on l’appelle, transforma Grom, qui atteignit une taille prodigieuse. On affirme qu’à partir de ce moment, sa corpulence était telle qu’il ne voyait même plus ses pieds. Cela ne dérangea pas Grom outre mesure, car il pouvait désormais ordonner aux autres de les regarder à sa place.

Ainsi naquit la légende de Grom la Panse des Monts Brumeux. Il devint vite le Chef de Guerre de la tribu des Haches Brisées, qui passa de longues années à piller la Terre des Loups, les Terres Arides et les Montagnes du Bord du Monde. Grom avait coutume de se battre monté sur un char convenant à sa stature colossale. Beaucoup de Gobelins vinrent de loin pour le rencontrer et se joindre à lui, et à son apogée, la Waaagh! Grom comptait des centaines de tribus. Le nom de Grom marqua tellement les esprits que ce nom est encore prononcé avec crainte dans les royaumes humains, Nains et même Elfiques. De nos jours encore, des rumeurs sur le retour de sa majesté persistent, selon lesquelles il rassemblerait une nouvelle armée d’invasion.


Grom possède les Objets Magiques suivants :
  • Mordeuz’ d’Elf’, la Hach’eud’Grom : On dit que l’énorme hache maniée par Grom était particulièrement efficace contre la race aux oreilles pointues.
  • Bannièr’ d’la Baraka : Niblet agite triomphalement la bannière porte-bonheur de Grom sur le champs de bataille.


Niblet, Porteur la Bannière de Grom

Un an après l’incident de la viande de Troll, le gros Grom était déjà à la tête de la tribu des Haches Brisées. Celle-ci avait considérablement grandi, mais devait encore se mesurer à la puissance la plus terrible de la région, en la personne de Zhok Tranch’ Trip’, le Chef de Guerre de la tribu du même nom. Zhok et ses Orques avaient récemment asservi les Gobelins de la Nuit qui vivaient au Mont du Tonnerre. Beaucoup de membres de la tribu des Haches Brisées pensaient fuir Zhok ou se soumettre, mais Grom ne partageait pas cet avis. Sa hache sur l’épaule, il partit seul à la rencontre de Zhok. Quand la nouvelle arriva aux oreilles de l’Orque, celui-ci ordonna qu’on laisse venir le Roi Gobelin jusqu’à lui, car il voulait lui donner une leçon en personne. Grom arriva donc au camp des Tranch’Trip’ et vit Zhok qui l’attendait, entouré d’un cercle de spectateurs avides de sang. S’il était moins musclé que l’Orque, Grom le surclassait par sa corpulence. Le combat fut bref et brutal. Zhok porta un terrible coup, mais la blessure béante de Grom se referma d’elle-même devant un public incrédule. La tête sectionnée de Zhok, elle, ne repoussa pas. La prise de contrôle de la tribu des Tranch’Trip’ ne fut totale que lorsque Grom eut massacré tous les Grands Chefs Orques. Exténué par ces combats, il se laissa choir sur un minuscule Gobelin de la Nuit. Tout le monde s’imagina qu’il n’en resterait qu’une capuche baignée de sang, mais le Peau-Verte survécut et bondit avec un sourire béat sur le visage. Grom y vit un signe de la faveur de Mork et promut instantanément le chanceux Gobelin, nommé Niblet, en tant que porteur de sa bannière personnelle.

Source

  • Livre d'Armée des Orques et Gobelins, V8