Gork et Mork

De La Bibliothèque Impériale
« Il est possible que Mork et Gork ne soient pas des Démons ni des noms du Dieu du Sang. Il est certain qu’ils représentent autant une menace pour la civilisation que les hordes du Nord. Je m’inquiète des conséquences, pas de la sémantique. »
- Kristena de Rechtlicht, prêtresse de Véréna


Les superstitieux Orques et Gobelins ne tomberont jamais à cours de divinités inférieures ou de cultes étranges. Toutefois, ce panthéon disparate est dominé par les turbulents et belliqueux Gork et Mork : deux frères divins puissants, bruyants, jovials, irresponsables et éternellement bagarreurs. Les Peaux-Vertes n'imploreront pas l'aide de Gork et Mork lorsqu'ils sont en difficulté, pas plus qu'ils ne les supplient de leur accorder des bienfaits comme les races plus faibles. De toute façon, la pratique des Peaux-Vertes consistant à faire des tas d’excréments puants en l’honneur de leurs divinités peut difficilement être qualifiée de rite religieux. Au lieu de cela, ces Dieux de la guerre et leurs actes ignobles servent d'inspiration aux Peaux-Vertes. Gork est « brutal mè ruzé » et son frère Mork est « ruzé mè brutal », ce qui est totalement différent. Il en résulte que Mork vous frappe lorsque vous ne regardez pas et Gork vous frappe plus fort lorsque vous regardez. Chaque Peau-Verte croit dur comme fer que s'il agit de manière assez « brutal' ou ruzée », les Dieux l'accueilleront et il pourra continuer à se battre après sa mort. En règle générale, Gork est plus adoré par les Orques en tant que manifestation plus directe de la puissance brutale, tandis que Mork est favorisé par les Gobelins dans lequel ces rusés petits Peaux-Vertes voit l'incarnation de leur perfidie, mais en vérité, peu importe lequel des deux Dieux est adoré (il y a d'ailleurs souvent un gros flou sur qui est qui), car Gork et Mork sont censés offrir leur aide à chaque Peau-Verte au cœur de la bataille. La force de Gork et Mork est trop indomptable pour être réprimée et lorsqu'ils sont confrontés aux Dieux des autres races, ils ne peuvent jamais vraiment être vaincu… comme les Peaux-Vertes eux-mêmes en fait.

Le pouvoir des Dieux des Peaux-Vertes se manifeste de différentes manières. Le phénomène tout-puissant de la Waaagh!, cet appel mystique à la guerre qui emplit tout Orque et Gobelin d'une énergie frénétique, est l'expression de la volonté divine de Gork et de Mork. Les Chamans, le nom que les Peaux-Vertes Donnent à leurs sorciers, sont directement connecté aux Dieux et peuvent puiser dans cette source de puissance verte pour foudroyer ses ennemis, ou susciter une rage encore plus forte chez ses congénères. Cependant, cette communion avec les Dieux déstabilise la psyché du Chaman, ce qui explique leurs rituels inhabituels, leurs transes et autres bizarrerie.

Source

  • Livre d'Armée Orques et Gobelins, V8