Gnoblar

De La Bibliothèque Impériale
« Des guerriers Gnoblars. Rmmph. Mouais. Ils ont besoin qu'on les r'mette à leur place. Mais bon, sont rigolos quand y meurent, hein. »
- Thurgat Brise Os, Brute Ogre
Des "guerriers" Gnoblars.

Les Gnoblars sont de petites créatures hargneuses dotées d'une ruse dédiée uniquement aux actes de malveillance. Ces cousins éloignés des Gobelins sont aussi grands que leurs lointains parents Peaux-Vertes, leur taille moyenne se situant à hauteur de ceinture d'homme. Les Gnoblars sont cruels et leur capacité à faire le mal n'est limitée que par leur manque de force physique. Leur corps noueux est surmonté d'une grosse tête tubéreuse, et leurs bras décharnés se terminent par de longues mains agiles. Les Ogres tolèrent les Gnoblars dans leurs camps, surtout s'ils se rendent utiles en transportant leurs affaires. À la bataille, une bande de Gnoblars, aussi populeuse soit-elle, peut représenter sinon un véritable danger, au moins une légère menace, notamment pour les objets qui brillent.

Les guerriers Gnoblars sont armés de tessons de bouteilles, d'épées, de pointes de lances, de jambes de bois, de crocs de belettes, de bâtons pointus, de dagues rouillées et pour résumer, de tout ce qui leur tombe sous la main. Au combat, ils traînent non loin des Ogres en émettant des plaintes qui se veulent menaçantes ou en faisant mine d'avancer. Ils peuvent projeter une grêle de projectiles pointus : des porcs-épics, des fers à cheval aiguisés ou des silex coupants. Même si leur portée est limitée, ces débris peuvent parfois faire des dégâts. Dans les cas extrêmes, les guerriers Gnoblars s'attaquent avec frénésie aux points sensibles de l'ennemi avec leurs "armes" jusqu'à ce qu'eux-mêmes ou leurs adversaires cessent de bouger. De temps à autre, leur supériorité numérique leur permet de submerger l'ennemi sous une masse de lames pointues et de pure malveillance. Et lorsque cela ne se passe pas si bien et qu'ils meurent par dizaines… eh bien, ce ne sont que des Gnoblars.

Peu importe combien de Gnoblars rencontrent l'un des nombreux types de mort violente fréquents dans les terres hostiles des Ogres, il y en a toujours plus pour prendre leur place, et lorsque les Ogres vont en guerre, les Gnoblars les suivent. Un Tyran Ogre ne leur confie aucune tâche d'importance, encore moins à la bataille. Néanmoins, les Gnoblars ont leur utilité : une tactique répandue consiste à les envoyer en avant de l'armée pour qu'ils fassent usage de leurs armes de jet, voire pour charger, avant de s'enfuir (inéluctablement). Certains Tyrans les utilisent pour épuiser les flèches de l'ennemi, bien que cette sinistre besogne ne soit jamais évoquée en leur présence.


  • Porte-bonheur: Les Gnoblars sont des créatures superstitieuses et s’entichent souvent de babioles censées leur porter chance. Par coïncidence, ou en raison de quelques bizarreries de l’évolution, certains Gnoblars font précisément montre d’une chance insolente. Du moins parfois.
  • Complètement insignifiants: Peu importe le nombre de gnoblars succombant aux milliers de périls qui les guettent dans les Royaumes Ogres, il semble toujours y en avoir des centaines pour prendre leur place. C’est pourquoi la réaction habituelle face à un groupe de Gnoblars en fuite est une série de gloussements mesquins, car les gnoblars adorent voir détaler leur congénères. Personne ne s'inquiète de voir ces demi-portions se faire étriper.
  • Chamailleries: Disputes, trahisons, brimades et coups de poignard dans le dos sont monnaie courante chez les Gnoblars, si bien qu’ils s’arrêteront parfois au plus fort de la bataille pour se chamailler. Que ce soit pour maltraiter une créature plus petite qu’ils ont trouvée, se battre pour un bout de ferraille qui brille ou simplement regarder la bataille d’un air absent tout en se curant le nez, lorsque les choses de gâtent, les Gnoblars ont tendance à ne rien faire du tout.
  • Trucs Pointus: Les gnoblars transportent généralement de petits projectiles aiguisés, depuis des hérissons enragés jusqu’à des fers à cheval affûtés qu’ils lancent sur les adversaires qui s’approchent trop. Pour un gnoblar, il n’y arien de plus amusant au monde que de jeter un caillou pointu au visage d’autrui.

Source

  • Livre d'Armée Royaumes Ogres V8
  • Livre d'Armée Royaumes Ogres V6
  • White Dwarf Français 132 (2005)