Geheimnisnacht

De La Bibliothèque Impériale

Outre la Nuit du Nouvel An, Morrslieb et Mannslieb ne sont toutes deux pleines en même temps qu'une fois par an, au moment où l'orbite erratique de la Lune du Chaos la rapproche le plus du monde. Morrslieb présente ces nuits là son plus horrible visage, arborant un sourire et un regard méchants pouvant pousser le plus vertueux dans l'horreur à la vue de ce masque monstrueux, comme si la lune elle-même prenait du plaisir aux traumatismes qui survenaient en contrebas. Cette nuit est connue sous divers noms : Geheimnisnacht dans l’Empire, l’Aube de l’Hiver en Bretonnie, la Marée du Crépuscule chez les Elfes et Ar’Uzkul pour les Nains. Certains murmurent que, durant la Geheimnisnacht, les Dieux abandonnent l'humanité pour s'occuper d'eux même, détournant le regard des horreurs qui se passent sous eux. Cette nuit-là, les gens sensés s’enferment à double tour, barricadent leur portes et leurs fenêtres, attisent le feu et veillent tout au long des heures sombres, priant pour survivre jusqu'à l'aube sans attirer l'attention des créatures de crocs et de griffes convoitant leur chair. Mais pour les disciples des Dieux Sombres, c’est une heure de célébration. Morrslieb est une lune maudite formée par des débris de matière magique projetés dans le ciel lorsque le Chaos se déversa pour la première sur le monde. Sa proximité renforce les Vents de Magie et la frontière entre le monde réel et les Royaumes du Chaos se fait plus ténue. Lors de Geheimnisnacht, les petites failles s'élargissent et permettent à des milliers de Démons de parcourir le monde l’espace d’une nuit afin de semer la mort et la destruction, les morts se retournent dans leurs tombes, les animaux et les enfants à naître mutent et le bétail s'entre-dévore. L’orbite erratique de Morrslieb signifie que la Geheimnisnacht ne tombe jamais la même nuit d’une année à l’autre, mais les mortels prennent soin de ne jamais se laisser surprendre, et un soin tout particulier est apporté à la bénédiction des endroits les plus marqués par la Magie Noire. Dans beaucoup de pays, le jour précédant la Geheimnisnacht est d'ailleurs férié.

Dans la Drakwald et à Moussillon, les paysans délaissent leurs fermes l'espace d’une nuit pour s’abriter dans les châteaux et les auberges fortifiées. Dans les Royaumes Ogres, des dizaines de chaudrons remplis de chair sanguinolente sont offerts à la Gueule afin de l’apaiser et d’attirer sa protection. Sous Zhufbar, des cavernes maudites sont scellées par les Maîtres des Runes et leurs entrées sont gardées par des Brise-Fer et des Tueurs. À travers Ulthuan et dans les profondeurs d’Athel Loren, des prières sont murmurées à Isha ou Asuryan à la lueur de la Flamme Sacrée du Phénix. Les nobles et les indigents, les jeunes et les vieillards, tous espèrent que Geheimnisnacht ne sonnera pas leur glas et ne viendra pas marquer leur âme du sceau indélébile de la corruption.

Enfin, les ténèbres font place à la lumière. Morrslieb entame un nouveau cycle et l’aube se lève. On découvre alors des villages entièrement rasés, et les seules traces qui restent de leurs habitants sont des taches de sang sur les madriers calcinés. On coupe les arbres qui ont des formes bizarres, on brûle les corps des pestiférés et on vide les tonneaux dont le contenu s’est changé en sang noir et caillé. Mais tous remercient leurs Dieux de les avoir sauvés de Geheimnisnacht, avant de commencer à égrener les jours jusqu’à ce qu’elle survienne à nouveau.

Source

  • Livre d'Armée Démon du Chaos V8