Géant

De La Bibliothèque Impériale
« Y ronfl' tro for' et y manj' tou nos gobz, mè s'gran dadé s'bat vréman bien… »
- Grizgutz Hach'Terrib', Chef de Guerre Orque


Un Géant ravageant le champ de bataille
Les Géants sont avant tout… géant. Ce sont de gigantesques humanoïdes qui dépassent généralement les 5 mètres de haut, certains étant plus grands encore, en particulier s’ils sont marqués par le Chaos. Leurs vêtements sont habituellement constitués de fourrures attachées de manière rudimentaire ou de toges cousues entre elles, qu’ils ont récupérées sur de malheureux individus plus faibles qu’eux, ce qui regroupe l’immense majorité des habitants du Vieux Monde. De nombreux Géants sont ainsi affublés de couleurs bigarrées, allant des vêtements de marins délavés jusqu’aux couleurs vives des caparaçons Bretonniens. Beaucoup de Géants portent un sac avec eux, un tonneau ou quelque autre récipient pour transporter leur "butin" plutôt douteux. Ils sont aussi grossiers, stupides, menaçant et malodorant, et passent leur temps à errer en quête de chair fraîche et de boissons alcoolisées. Mais cela n'a pas toujours été le cas, comme le prouve leur tragique histoire…

Il y a des millénaires, les Géants vivaient dans des châteaux taillés à même la roche des sommets des Montagnes des Larmes. Leur paisible domaine était un archipel de pics et de hauts plateaux perdus au milieu d'un océan de nuages. En contrebas, le cycle de naissance et de déclin des civilisations se perpétuait, mais les Titans Célestes restaient dissimulés aux regards des petites races dans leurs aires inaccessibles.

Ce monde idyllique vola en éclats lorsque la terre des Ogres fut ravagée par l'arrivée de La Gueule, les forçant à se réfugier dans les montagnes. La guerre éclata sur le toit du monde et bien que les Géants fussent puissants, les Ogres, plus nombreux, triomphèrent. Les festins de victoire s'enchaînèrent dans les demeures titanesques avant qu'elles ne soient détruites et leurs décombres jetés plus bas dans les vallées. Les rares survivants de ce génocide prirent la fuite et furent contraints de vivre en petits groupes isolés. Leur consanguinité croissante éroda lentement leur splendeur et leur intellect. Si bien qu'aujourd'hui, les derniers descendants des Titans Célestes ne sont qu'un pâle et sinistre reflet de leurs fiers ancêtres, des brutes nomades qui arpentent le Vieux Monde en quête de batailles et de nourriture (l'un menant à l'autre dans l'esprit d'un Géant). Certains disent qu'ils ont conscience d'être les derniers héritiers d'une glorieuse civilisation depuis longtemps tombée dans l'oubli.

Bien qu'ils soient rares, leurs pas peuvent les mener n'importe où, le temps de ravager quelques villages, puis ils poursuivent leur chemin. Un Géant mène généralement une existence solitaire et semble se satisfaire de vivre au milieu des "gens de petite taille" pour qui ils servent parfois de mercenaires en échange d'un approvisionnement généreux en nourriture et en boisson. Entre leurs nombreux repas, les Géants sont des soldats d'une effroyable efficacité… lorsqu'on leur a clairement indiqué où aller et quoi faire, évidement. Une massue de Géant peu réduire une unité entière en bouillie, sans parler des ennemis assez malchanceux pour finir en casse-croûte de mi-combat. Les Géants se retrouvent souvent enrôlés dans une armée de Peaux-Vertes. Les tribus se battront pour accueillir un tel monstre qui constitue toujours un avantage de poids (et de taille) au combat. Pour eux, les Géants sont des forces de la nature. Lorsqu'ils entrent en action, ils reçoivent immanquablement un tonnerre d'encouragements en provenance des Orques et des Gobelins alentour. Peu de choses inspirent en effet autant les Peaux-Vertes que la vue d'un de ces «Gran Dadé» en train de démembrer des ennemis ou des les piétiner allègrement. De leur côté, les Géants sont toujours heureux de se joindre à une bande de Peaux-Vertes pour pouvoir mettre la main sur des alcools forts et manger des gens, qu'ils aiment d'ailleurs écrabouiller dès que l'occasion se présente. Et puis personne ne semble se soucier d'un Gobelin qui disparaît ici ou là, tant ce genre de choses est ordinaire quand on est un Peau-Verte.

Les Géants faisant plusieurs fois la taille de n'importe qui d'autre, ils se croient donc tout naturellement plus important et plus fort. Les coupure et les coups infligés par l'ennemi ne sont qu'une nuisance, car les minus ne peuvent pas vraiment être dangereux, pas vrai ? Par conséquent, un Géant prendra rarement la fuite et réagira à la débandade de ses alliés par un grand éclat de rire tout en pensant à toute cette succulente nourriture qu'il va pouvoir extorquer pour avoir sauvé la bataille. Ils n'attaquent d'ailleurs pas comme les autres créatures, ils sont bien trop grands et grincheux pour obéir aux ordres, et trop bêtes pour réfléchir à un plan. En fait, une fois au combat, même les Géants ne savent pas trop ce qu'ils vont faire. La plupart d’entre eux combattent à l’aide de la traditionnelle massue, même si un certain nombre préfère encore hacher la viande à mains nues. Si c'est un adversaire de grande taille, il peut très bien se servir son énorme massue/os immense/tronc d'arbre (ou ses poings massifs s'il n'en a pas) pour l'abattre sur sa victime d'un seul coup titanesque, ou bien asséner un coup de tête à son adversaire, qui se retrouvera sonné et avec un violent mal de crâne. Si leurs victimes sont plus petites, le Géant pourrai balayer les rangs adverses avec sa massue, jetant de nombreux ennemis au sol, ou bien il peut décider de piétiner vigoureusement l'unité ennemie en sautant dessus à pieds joint et en gloussant bêtement (il y a toutefois de grandes chances qu'il trébuche et tombe en faisant cela), ou alors il peut choisir une victime et l'attraper de sa grosse main maladroite. Le Géant peut la fourrer dans sa gibecière pour plus tard, avec ces autres prises : moutons, vaches, poulets, etc. Il peut aussi s'en servir comme projectile et la lancer contre un régiment ennemi. Il peut également la broyer ou s'en servir de casse-croûte (inutile d'entrer dans les détails), ce qui hante la mémoire de ceux qui ont dû les affronter. Toutefois, et quel que soit la taille de son adversaire, un Géant peut décider du hurler à tue-tête sur l'ennemi : son manque d'hygiène dentaire et le volume sonore rendent l'expérience franchement désagréable.

Avec ces grandes jambes, un Géant peu franchir sans s'arrêter des obstacles de taille normal, comme une rivière, des murs ou des haies, cependant ils sont peu habiles et rarement sobres, ainsi il est fréquent qu'ils trébuchent et qu'ils tombent au moment où l’on s’y attend le moins, surtout après avoir pillé la brasserie locale ou après une bonne beuverie (chose courante dans les campement Peaux-Vertes). Un Géant qui tombe n'est jamais une bonne nouvelle car quiconque se trouve en dessous risque fort d'être écrabouillé.
Un Géant du Chaos, une vision d'horreur

Les Géants du Chaos

On trouve aussi des Géants dans les Désolations du Chaos. Ces derniers sont des brutes sans cervelle, horriblement mutés, et aussi éprises de massacres et de destruction que les Guerriers du Chaos eux-mêmes. Les Géants du Chaos se rencontrent généralement à l'extrême nord du monde, car ils sont accoutumés au froid et aux climats hostiles. Un grand nombre d'entre eux finissent par suivre une bande de Guerriers du Chaos, soit pour profiter de ses pillages et trouver facilement de la nourriture et de l'alcool, soit pour satisfaire leur amour de la violence. Monstre grossier et bruyant qui se complaît dans d'inutiles démonstrations de force, un Géant du Chaos n'est heureux que quand il piétine des créatures plus petites sous ses sabots ou lorsqu'il met à mal une ligne ennemie. Il n'est guère étonnant que ces créatures soient favorisées par les Dieux du Chaos, car elles sont l'incarnation de la destruction aveugle.

Les Géants du Chaos sont instinctivement attirés par ceux qui jouissent des faveurs des Dieux Sombres, peut-être simplement parce qu'ils apprécient les piles de cadavres que ces champions laissent derrière eux. Il est assez intelligent pour différencier l'allié de l'ennemi, mais tout juste, et ne comprend pas vraiment pourquoi il devrait suivre les ordres d'un être plus petit que lui. Leur mutations les rendent encore plus horrible à contempler que les autres Géants, et bien plus dangereux : tentacules, peau écailleuse, cornes et autres abominations sont choses courantes pour ces créatures. Les Géant du Chaos ne font cause commune avec les hommes du nord que par opportunisme, ils les suivent et participent au massacre pour étancher leur soif d'alcool et de destruction, et leur faim en dévorant tout ce qui lui tombe sous la main et qui peut être comestible, car un Géant peut dévorer une dizaine d'humains sans être repu. Une fois qu'il s'est enfoncé au milieu des rangs ennemis, il est tout aussi susceptible de se remplir les poches de casse-croûte en devenir que de faire décrire de grands arcs au tronc d'arbre qui lui sert de massue. Il arrive néanmoins qu'un Sorcier du Chaos en soumette un à sa volonté, car la vue d'un monstre énorme et puant suffit souvent à faire fuir les soldats les plus déterminés et ses attaques sont toujours dévastatrices au plus haut point.

Les Géants Asservis

Un Géant asservi, symbole de la déchéance de cette race
« Ils sont grands. Très grands. Mais y sont peu et nous on est plein. J'ai vu l'chef en faire tomber un une fois à lui tout seul. Les Géants ont jamais été à la hauteur face à nous. Leur tête est trop vide. »
- Thurgat Brise Os, Brute Ogre

Contrairement aux Géants accompagnant les autres races au combat, qui mangent leurs petits camarades et ne se battent que quand et si ils veulent, les Géants des Royaumes Ogres sont condamnés à une existence servile. Posséder un Géant Asservi est un signe de statut social élevé pour un Tyran Ogre et, à dire vrai, la seule chose qui le fera se déplacer plus vite qu'une bonne bagarre ou un bon repas est d'apprendre qu'un Géant sans propriétaire se balade sur son fief. N'importe quel Tyran sait que si un Géant entrait sur les terres d'un rival, ils lui apporterait un avantage décisif en termes de statut social et de puissance martiale, c'est pourquoi il ira chercher ses armes préférées, rassembler ses meilleurs Ventre-Durs et les plus solides chaînes qu'il puisse trouver avant de partir à la chasse au Géant, non pour le tuer, mais pour l'assommer, le tabasser et le réduire en esclavage. Il va sans dire qu'en raison de cette tradition, la tête de plus d'un Tyran a eu des contacts rapprochés, répétés et douloureux avec un tronc d'arbre.

Il arrive cependant qu'un Tyran très puissant parvienne à capturer un Géant (les trucs pour les faire tomber se passent de Tyran en fils de Tyran depuis des générations) et le ramène chez lui pour en faire sa propriété. C'est une source de fierté pour une tribu, car tous les Ogres savent que leurs ancêtres ont jadis mangés une race entière de Géants lors de la Grande Migration.

Un Géant Asservi est généralement couvert de chaînes fort solide, et aiguillonné au combat avec des piques. Toutefois, il ne lui en faut pas beaucoup pour l'amener à combattre, car toute occasion de se venger de l'humiliation d'être asservis et attaché au sol d'une caverne sans risquer d'être battu à mort puis mangé doit être saisie. Les Géants Asservis reçoivent la marque de la tribu, non pas pour leur inspirer un quelconque sentiment d'appartenance, mais plutôt pour rappeler à leurs "camarades" Ogres qu'il n'est pas un ennemi. Dans l'excitation de la bataille, ce genre de détails peut échapper à l'attention des Ogres, dont l'instinct les pousse à combattre (et à manger) un Géant, exploit par ailleurs propice à la fanfaronnade. Contrairement aux autres Géants, un Géant Asservi, constamment battu par le Tyran qui l'a capturé, sait que les petites choses peuvent lui faire du mal et sont par conséquent plus enclins à tourner les talons pour fuir.

Géant de Siège du Chaos

Un Géant de Siège, esclave destructeur des Nains du Chaos
Les Géants sont de puissantes brutes, simples d'esprit, dont la force énorme et la rudesse suffisent à provoquer la destruction à leur simple passage. Leurs appétits en matière de viande et de boisson sont aussi légendaires, que la destruction qu'ils sèment lorsqu'ils se déchaînent. Un seul Géant est amplement suffisant pour dévaster un village sans grand effort, et, s'il est guidé et dirigé, il peut enfoncer avec une facilité déconcertante les rangs de troupes et la cavalerie lourde.

Les Nains du Chaos n'ont pas mis longtemps à réaliser la puissance et le potentiel militaire des Géants et, de ce fait, les Sorciers Nains du Chaos ont depuis longtemps eut l'idée de soumettre à leur volonté, les Géants qu'ils sont parvenus à capturer, asservir par tromperie ou échanger avec les Ogres. Ce faisant, ils se sont révélés incapables de résister à l'envie de les « améliorer » afin d'en faire des armes de guerre vivantes.

La plus commune de ces modifications est le Géant de Siège du Chaos, une créature mutilée et à moitié démente dont le corps a été, couche après couche, lourdement armuré de fer et de plates de bronze, le protégeant contre les attaques. Le résultat final est un imposant monstre blindé, encore plus maladroit et malhabile qu'avant, mais, grâce à son linceul armuré, à présent insensible aux flèches et aux tirs. Des armes adaptées, telles que d'immenses lames crochues, des pioches de la taille de wagonnets et même de pesants fléaux sont arrimées aux bras du Géant (ou y sont même directement implantées) afin de lui permettre d'escalader et d'abattre des fortifications ou bien de massacrer les monstres les plus gros.

Certains sont équipés de chaînes et de crochets d'arrimage permettant à la carcasse défunte de la créature, si jamais elle venait à tomber, d'être employée comme plate forme d'escalade, et les plus infortunés portent les runes brûlantes d'Hashut marquées dans leur armure et leur chair, pour les amener suivant le bon vouloir de leurs maîtres, vers des sommets de sauvagerie encore plus élevés.

Sources

  • Livre d'Armée Orques et Gobelins, V8
  • Livre d'Armée Orques et Gobelins, V6
  • Livre d'Armée des Guerriers du Chaos, V7
  • Livre d'Armée Royaumes Ogres, V6
  • Légion d'Azgorth