Drakwald

De La Bibliothèque Impériale
« On ne chasse jamais dans ces bois, même si tout le village crève de faim. »
- Mulliver, Bourgmestre de Hoshberg
Carte de la Drakwald
(Cliquez pour agrandir)
La Drakwald est une immense forêt impériale, à l’est de Middenheim, et parfois comptée comme étant une partie de la Grande Forêt. La région est connue pour être inhospitalière, dense et abritant une foule de tribus d’Hommes-Bêtes. La Drakwald tient son nom des Dragons qui y vivaient autrefois. Depuis l’ère présigmarite, les humains les ont toujours combattus, tout comme les Elfes, et le dernier d’entre eux mourut au IVe siècle sous la hache de l’Empereur Hùndrod le Forcené. Bien que l’on n’en ait plus aperçu un seul dans le Drakwald depuis lors, il est encore possible de voir, au Sanctuaire du Sacrifice, au nord de Delberz, les stigmates qui marquent la terre à l’endroit où elle fut empoisonnée pour l’éternité par le sang d’un Dragon contaminé par le Chaos.

Drakwald était le nom d’une des provinces de l’Empire, faisant partie des 12 provinces d’origine, mais cela fut aboli par l’Empereur Mandred Tueur de Skavens, après le règne catastrophique des Empereurs du Drakwald, règne qui failli provoquer la destruction de l’Empire et qui s’acheva lors d’une grande épidémie de peste en 1111, précédant une invasion massive de Skavens (qui fut rayée de l’histoire), bien que ce soit encore de notoriété publique aux nobles, aux disciples et aux étudiants d’histoire.

Cependant, d’autres sources clament que la province n’a été enlevée par aucun empereur, mais détruite de l’intérieur à cause des massifs Hommes-Bêtes peuplant la forêt, qui pillaient constamment les villages et les hameaux de Drakwald. Aujourd’hui, cette zone n’est plus beaucoup habitée par les hommes, et n’est traversée qu’en cas de réelle nécessité (les négociants et les commerçants tendent à traverser la campagne s’ils sont particulièrement pressés d’arriver à destination). Souvent, les bandes d’Hommes-Bêtes émergent de l’ombre des arbres de la forêt pour tenter des incursions dans les territoires environnants à la lisière de la Drakwald.

C’est une forêt relativement clairsemée, majoritairement composée de bouleaux implantés sur un sol calcaire. Les terres ne sont donc pas particulièrement fertiles, et contrairement aux autres zones forestières de l’Empire, une très faible portion de la Drakwald a été défrichée pour l’agriculture. Ses plus sombres recoins abritent de nombreuses hardes d’Hommes-Bêtes et leurs arbres des damnés. Les formes torturées de ces derniers sont terrifiantes et des cadavres pendent au bout de leurs branches noircies. Ils servent d’avertissement sinistre à tous ceux qui s’aventurent en ces lieux maudits.

Au nord de la forêt, les sous-bois s’épaississent et les bouleaux font place à de grands pins. Le relief est plus accidenté, parsemé de collines rocailleuses. La route principale qui relie Middenheim à Marienburg traverse ces bois, c’est pourquoi de nombreux bandits y ont installé leur repaire, amassant des butins conséquents en volant les voyageurs. Les Comtes Électeurs des régions ont maintes fois tenté d’établir des auberges fortifiées le long de cette portion de la route, mais toutes leurs tentatives ont jusqu’à présent échoué : les bâtiments ont été systématiquement incendiés et leur occupants dévorés jusqu’au dernier.

La route allant d’Altdorf à Middenheim est généralement plus sûr, grâce à la présence de la forteresse de Bergerhoff.

La Drakwald est célèbre pour ses monstrueux habitants car il s’agit d’un repaire d’Hommes-Bêtes, de Gobelins, d’Orques et d’autres horreurs. Les Elfes Sylvains affirment que la raison de cette surabondance de dangers est la quantité extraordinaire de Malepierre qu’on y trouve, en particulier dans les recoins les plus sombres de la forêt. Quoi qu’il en soit, c’est l’un des lieux les plus hostiles de tout l’Empire et seules des troupes importantes auraient une chance de survivre à sa traversée.

La Drakwald n’a pas toujours été ainsi. Avant la venue de Sigmar, les tribus Teutogens migrèrent dans cette région et combattirent les horreurs des bois, les nettoyant de tous les monstres sanguinaires. Pendant des générations, ces nobles guerriers vidèrent la Drakwald de ses sinistres occupants et en firent un endroit où l’on pouvait vivre en sécurité. C’est pendant ces campagnes qu’Artur, le chef des Teutogens, découvrit la grande montagne où il allait bâtir Midgard, la cité qui deviendrait un jour Middenheim. Les Teutogens qui n’accompagnèrent pas Artur dans cette nouvelle cité restèrent en arrière et établirent des villages dans la forêt avec les Thuringiens, créant la province distincte de la Drakwald.

La vigilance s’émoussa au fil des générations, et au bout d’un temps, les horreurs de la forêt se levèrent à nouveau en nombre, comme engendrées par la terre elle-même. Peu à peu, l’immense Drakwald reprit sa nature périlleuse, engloutissant les terres qu’avaient prises les colons. Les villes qui ne furent pas tout simplement détruites se retrouvèrent coupées du monde, isolées, et on les crut longtemps perdues. Aujourd’hui, il n’en reste qu’une population consanguine, pervertie par les mutations et qui n’a de toute évidence plus rien d’humain.


Les Profondeurs de la Drakwald

Les recoins les plus ténébreux de la forêt sont appelés les Profondeurs de la Drakwald, et on les dit hantés par un mal qui se terrait là avant l’arrivée du peuple de Sigmar dans la région, il y a trois millénaires. La nature de ce mal est sujette à bien des questions. Certaines légendes prétendent qu’il s’agit de l’esprit des dragons d’antan, qui se nourrissaient jadis des membres des tribus Unberogens et se vengent aujourd’hui en arrachant les voyageurs de leur selle. Certains colporteurs ont en effet évoqué les rugissements qui résonnent dans les profondeurs des bois, affolent les chevaux et rendent nerveux même le plus stoïque des voyageurs. D’autres histoires parlent de créatures, nées de parents humains mais marquées par le Chaos, que leurs familles auraient abandonné dans la forêt pour éviter la colère des Répurgateurs. On dit que ces monstres difformes et amers se rassemblent dans les clairières les plus sombres, où ils complotent leur vengeance contre ceux qui les ont rejetés.

Mais les hôtes les plus marquants de la Drakwald sont les Arbres-aux-Sorcières. Incroyablement anciens, peut-être plus vieux encore que la forêt elle-même, le passage des siècles les a défigurés pour en faire des masses colossales de bois tordu. Les bandes d’Hommes-Bêtes semblent attirées par ces monstruosités végétales et les décorent régulièrement de trophées sanglants et des reliefs de leurs repas impies. On dit aussi que ces derniers accomplissent leurs rituels au pied de ces arbres. Les rumeurs prétendent également que des cultistes humains rejoignent parfois ces bêtes sous les noires frondaisons pour offrir leur propre hommage aux dieux sombres. Ceux qui ont le malheur d’assister à ces orgies sauvages se retrouvent bientôt pendus aux branches avec les autres trophées : les arbres aux sorcières sont un avertissement lugubre aux voyageurs inconscients qui parcourent la région.


Chronologie de la Drakwald
  • 1106 à 1110

La Drakwald succombe sous la ruée des bêtes du Chaos. Le Comte Vilner est tué et son Croc Runique est confié à l’Empereur en attendant la nomination d’un successeur.

  • 1124

Le Comte Mandred du Middenland rallie la population de la province, alors en proie à la peste, et repousse une importante invasion de bêtes du Chaos. Le folklore local raconte qu’il s’est battu contre des rats de taille humaine (ce qui lui vaut le surnom de Mandred Tueur de Rats), bien que les érudits pensent qu’il s’agit d’un mythe. Il est élu Empereur et tient sa cour à Middenheim.

  • 1152

Assassinat de Mandred. Les Comtes Électeurs ne parviennent pas à se mettre d’accord sur son successeur. Stirland et Talabecland sont en position de tête, et une guerre ouverte éclate entre les deux provinces.

  • 1153 à 1200

Privés de protection, les habitations humaines de la Drakwald périclitent et les bois regagnent du terrain. Des monstres chaotiques dévastent des villages entiers, tandis qu’Hommes-Bêtes et Gobelins des Forêts massacrent leurs habitants.

  • 1414

Nordland et Middenland, après des siècles de conflit voilé, signent un traité concernant le partage de la Drakwald.

  • 1265

Dans l’idée de gagner l’appui du peuple, le Comte Faulk du Middenland rassemble une armée pour reprendre la Drakwald. Le Seigneur des Bêtes Kartok Largecorne unit les différentes tribus Hommes-Bêtes et détruit l’armée de Faulk lors de la quatrième semaine de campagne.

Aucun survivant ne revient au Middenland. Kartok est tué lors d’un duel contre le Doombull Urgorgoth.

  • 1547

Le Comte Siegfried de Middenland se proclame Empereur. L’Empire possède désormais trois souverains.

  • 2025

Le Vampire Vlad von Carstein est tué par le Grand Maître Kruger des Chevaliers du Loup Blanc. Von Carstein reprend toutefois la tête de ses légions dans le courant de l’année, et l’on retrouve le corps exsangue de Kruger au pied de l’Ulricsberg.

  • 2302

La Grande Guerre contre le Chaos. Ar-Ulric Kriestov conduit une armée vers Kislev. En son absence, Middenheim est attaquée par des Hommes-Bêtes. Le siège dure jusqu’au retour de Kriestov au début de l’hiver.

  • 2371

Mariage de la Comtesse von Bildhofen du Middenland au Comte Boris Todbringer 1er de Middenheim. Leur fils Bertholdt devient le premier comte Todbringer du Middenland, arrière grand-père de l’actuel comte.

  • 2515

Le Seigneur des Bêtes Graktar rase les villages de Gorstburg et Leitenbad. Il est cependant vaincu à la Bataille de Helmgart, et doit par la suite livrer de nombreux duels pour conserver sa position.

  • 2516 à 2517

Graktar est battu par Khazrak, qui prend sa place. Khazrak se lance dans une série d’attaques sanglantes dans toute la Drakwald, mettant à sac Jagerhausen, Immelscheld et Arenburg, puis rasant le château du Graf Sternhauer prés de Grimminhagen.

  • 2518

Boris Todbringer se lance dans une purge massive de la Drakwald, et crève l’œil de Khazrak à la fameuse bataille d’Elsterweld. Ce dernier est des lors connu sous le sobriquet de « le Borgne ».

  • 2519

Khazrak se venge en prenant l’œil droit de Todbringer, lors d’une embuscade dans les environs de Norderingen. A ce jour, le comte poursuit sa guerre personnelle, et une récompense de dix mille couronnes d’or est offerte pour la tête de Khazrak.

Sources

  • White Dwarf français n°133
  • Warhammer JdR - Tome de la Corruption
  • Warhammer Battle - Supplément Campagne La Couronne du Destin
  • Livre d’Armée des Bêtes du Chaos, V6