Dragon-Ogre

De La Bibliothèque Impériale
« Y’a des choses dans ces collines-là, et je parle pas des mutants ou des Peaux-Vertes. Le mois dernier, j’étais en train de marcher dans les collines comme je fais toujours, mais cette fois-ci, j’ai aperçu un trou étrange dans le sol. Il faisait bien dix pas de large et il y avait cette odeur. Ça sentait comme quand la foudre s’abat. Quoi qu’il en soit, je m’approche pour regarder dans le trou. Comme il faisait soleil, Sigmar soit loué, j’ai pu voir que tout au fond, il y avait une sorte de nid tout en écailles et en os. Ça devait être un dragon, j’ai pensé, mais tandis que je reculais, j’ai vu tous ces symboles gravés dans les murs du trou… des symboles que j’ai vu les Hommes-Bêtes utiliser parfois. Je ne sais pas ce qu’il y avait au fond, mais ça doit être libre, maintenant. »
- Haug le Pisteur
Des monstres plus anciens que l’aube des temps.

Lorsque la foudre zèbre le ciel nocturne et que le rugissement du tonnerre résonne entre les pics, les anciens du nord chuchotent que les Dragons-Ogres se réveillent. Ils parlent alors à leur peuple d’immense bêtes écailleuses qui s’affrontent sur les sommets des Montagnes du Bord du Monde afin d’accéder à une éternité de combats. Les voyageurs s’abritant dans une caverne lors d’une nuit d’orage pourront apercevoir les silhouettes de Dragons-Ogres qui se découpe sur le ciel illuminé de foudre. Les érudits septiques de l’Empire estiment quant à eux que ces créatures n’existent plus que dans les légendes, et qu’il s’agit d’une espèce ancienne, issue des temps révolus et désormais endormie. Et c’est bel et bien le cas, si ce n’est que lors de ces épouvantables nuits d’orage, les Dragons-Ogres se réveillent.

On raconte que les Dragons-Ogres comptent parmi les créatures les plus anciennes du monde. Selon la légende, il étaient les ennemis jurés des grand wyrms qui vivaient sous les chaines volcanique du monde, des bêtes guerrières dotées du torse d’un Ogre et du corps d’un monstrueux reptile. On raconte aussi qu’ils se nourrissaient des hommes bien avant que les portails polaires ne libèrent le Chaos sur le monde. Dans le Langage Sombre, on les connais sous une multitude de noms, dont Shartaks, Sharunocks et Garthors, mais ils restent des êtres mystérieux, même pour leurs alliés.

L’incroyable longévité de la race des Dragons-Ogres est, comme toute chose surnaturelle, l’œuvre des Dieux du Chaos. Il y a une éternité, les pères des Dragons-Ogres passèrent un pacte avec les Puissances de la Ruine et acceptèrent la damnation pour empêcher que leur déclin ne se transforme en extinction. Ils reçurent la vie éternelle mais, en retour, leur race entière dut se soumettre aux ordres des Dieux. Depuis ce jour, ils jouissent d’une réputation d’êtres immortels qui ne peuvent périr que de mort violente, des légendes vivantes qui n’apparaissent que pour tout dévaster. Ceci dit, comme les Dragons-Ogres sont une race en voie de disparition, ils ne sont pas aussi jusqu’au boutistes que les autres Serviteur du Chaos et refusent de sacrifier leur vie dans des combat perdus d’avance. Bien qu’ils s’inclinent devant leurs maîtres infernaux, ils refusent de servir les démons de peur de perdre ce qui reste de leur âme.

Durant les froides nuit d’hiver, de terribles tempêtes assaillent les flancs des Montagnes du Bord du Monde et les Dragons-Ogres assoupis s’éveillent alors, leurs esprits rêveurs entendant par delà le tonnerre le rugissement des Dieux du Chaos les appelant à la tâche. Plus le tonnerre est fort, plus le nombre de Dragons-Ogres à s’éveiller est élevé, mais seule une tempête aux proportions titanesque peut réveiller les plus ancien et les plus puissants des Shaggoths. Car heureusement pour les habitants du Vieux Monde, les Dragons-Ogres passent la majeure partie de leurs vie assoupis, et plus un Dragon-Ogre prend de l’âge et grossit, plus il dort longtemps : certaines de ces créature ne se sont pas réveillées depuis des centaines d’années.

Alors que les éclairs s’abattent sur le paysage, les Dragons-Ogres répondent à l’appel de la bataille. Ils s’acheminent vers les cimes les plus élevées où ils se baignent - littéralement - dans la foudre afin de régénérer leur puissance en absorbant le pouvoir des éclairs (attaquer un Dragon-Ogre à l’aide de sortilèges à base de foudre n’est vraiment pas un bonne idée). Si beaucoup de ces êtres sont éveillés, ils s’affrontent pour atteindre les plus haut pics et recevoir les décharge d’énergie qui les revigoreront et rallongeront à nouveau leur vie de plusieurs siècles. Tels est le dons que les Dragons-Ogres reçurent du Chaos en échangent de l’âme de leur race.

Les Dragons-Ogres attendent le moment où leur esclavage éternel arrivera à son terme lors de la destruction du monde par le Chaos. Ils croient qu’au cœur de l’apocalypse, leur race entière s’éveillera à nouveau. Même les Dragons-Ogres morts jailliront de leurs tombes et leur seigneur suprême, Krakanrok le Noir, sortira de son sommeil de dix mille ans pour mener son peuple à son dernier repos.


Dragons-Ogres célèbres

Sources

  • Livre d’Armée des Royaume du Chaos
  • Livre d’Armée des Guerriers du Chaos, V7