Dons du Chaos

De La Bibliothèque Impériale
Je ne sus point ce qui m'horrifiait le plus : la gloire blasphématoire du Prince Démon, ou le fait qu'en sa présence je me surpris à désirer moi aussi la bénédiction impie qu'il venait de recevoir.
- Extrait du Liber Malefic


Champion de Slaanesh doté de nombreux Dons du Chaos

Contrairement aux autres serviteurs, qui ne reçoivent leurs récompenses que de façon irrégulière et occasionnelle, les Élus et les Champion du Chaos sont souvent récompensés. S'ils montent haut dans l'estime de leur maître, les récompenses leur seront accordées encore plus rapidement. Un tel champion s'engage alors sur une route sans retour qui mène sois au pouvoir, sois à la damnation. Il est impossible de deviner de quel coté basculera son destin avant qu'il ne soit trop tard pour faire marche arrière. Évidement, les moyens permettant d’obtenir des récompenses et dons du Chaos sont changeants et imprévisibles. Un Champion de Khorne peut massacrer cent hommes sans pour autant recevoir quoi que ce soit du Dieu du Sang. Un autre Champion assassinera quelques paysans et se verra gratifié d’une bénédiction fabuleuse qui changera sa vie.

Les récompenses octroyées par un Dieu du Chaos à un champion peuvent prendre des formes très bizarres. Les mutations physiques sont les plus communes : des cornes poussent sur son front, ses mains se transforment en serres, ses dents se changent en crocs effilés et sa peau devient rude et écailleuse. Ces sont là les plus répandus des dons du Chaos, comme on appelle couramment ces difformités. D'autres entraînent l'apparition de longues épines qui hérissent le corps du champion, d'une peau qui s'enflamme spontanément, de membres qui s'allongent et se parent de nouvelles articulations, de déformations monstrueuse du corps ou de membres et de têtes supplémentaires. Ces mutations physiques ne sont pas forcément désavantageuses et confèrent généralement à leurs porteurs des aptitudes exceptionnelles, surtout au combat où les cornes et les griffes se révèlent fort utiles contre l'ennemi.

D'autres récompenses affectent l'esprit du champion. Il peut être transformé en un imbécile bredouillant ou être privé de l'usage de la parole ou d'un des cinq sens. Il peut au contraire acquérir une ouïe extraordinairement aiguisée, une vue perçante ou être immunisé à la douleur. Il peut recevoir des pouvoirs magiques, surtout si Tzeentch le protège ou au contraire devenir résistant à leurs effets. S'il vénère Khorne il peut être doté d'une force herculéenne, de talents de guerriers surhumains ou devenir définitivement insensible à la peur.

Il n'est pas de changement que les Dieux du Chaos ne puissent provoquer, ni de pouvoir qu'ils ne puissent accorder. Cependant, les Dieux sont inhumains et imprévisibles et ils ne font pas de différence entre ce qui est avantageux et ce qui ne l'est pas. Beaucoup de mutations que les Dieux Sombres trouvent décoratives sont mal assimilées par ceux qui le reçoivent : il est tout aussi probable pour un grand héros de voir son esprit submergé par des instincts bestiaux que d'être le réceptacle de la puissance de son Dieux. Les Dieux du Chaos sont aussi les ceux du hasard et solliciter leurs faveurs est toujours extrêmement risqué : même le Seigneur du Chaos le plus réputé peut être défiguré en un instant, le corps affligé d'une multitude de mutations nocives.

Certains de ces dons peuvent prendre la forme d'objets magiques ou de Familiers. Les plus puissants des objets sont les épées qui contiennent des démons emprisonnés et communiquent à leurs propriétaires les désirs des puissances ténébreuse, mais si ces Lames-Démons sont puissantes, les êtres qu'elles renferment sont perfides et peuvent se retourner contre leur porteur en un battement de cœur. Les familiers sont plus volontiers accordés aux sorciers du Chaos mais les guerriers peuvent parfois recevoir des monture démoniaques qui les porteront au combat. L'ultime récompense que peut recevoir un champion est l'immortalité et l'ascension au rang de Prince Démon. Ainsi, les dieux du Chaos transforment-ils leurs champions favoris en créatures démoniaques, capables à leur tour de parcourir les royaumes mortels en quête de nouveaux champions.

La plupart des champions meurent au combat ou subissent tant de mutations handicapantes qu'il leur est impossible de devenir des démons immortels. Beaucoup perdent leur santé mentale pour se métamorphoser en bouchers qui tuent et tuent encore jusqu'à ce qu'eux même soient occis, mais certains déchoient encore d'avantage, perdant tout et devenant des créatures débiles et sans formes appelées Enfant du Chaos. Bien qu'un Dieu puisse transformer son champion en Enfant du Chaos en guise de punition, cela peut tout aussi bien arriver par inadvertance, à force d'accumuler les mutations. Malgré le danger, nul ne songerai pourtant à refuser ces dons, car cela serai une insulte méprisable et impardonnable faite au Dieu Sombre et effrayant du Champion et un tel affront serait puni par un châtiment trop horrible pour être envisagée.


Les hommes-bêtes qui accomplissent des faits particulièrement ignobles au nom de leurs divinités reçoivent aussi parfois des présents sous la forme de mutations physiques qui exacerbent souvent l'apparence bestiale de l'homme-bête, le rendant d'autant plus redoutable et donc encore plus apte à mener sa Harde. Des cornes spectaculaires peuvent jaillirent de son front, des griffes suintant de poisons pourront pousser au bout de ses doigts, sa peau peut se mettre à sécréter un mucus acide ou des appendices garnis de crocs peuvent apparaitre autour de son cou et bien d'autres choses encore. Dans la plupart des cas, c'est le chef d'une tribu qui reçoit de telles bénédictions, car c'est à travers sa volonté et sa haine que la Harde agit, même s'il existe des cas d'hommes-bêtes inférieurs recevant de telles mutations après avoir vaincu un ennemi particulièrement puissant.

Dons de Khorne

Khorne, le Dieu du Sang, prise les carnages et la mort par-dessus tout. Ses champions favoris sont de sinistres assassins qui prennent plaisir à massacrer et ne reculent devant rien pour terrasser leurs ennemis.

Dons de Tzeentch

Le Maître du Changement a une approche plus subtile de la corruption. Il tire un vif plaisir de la manipulation, des utilisations inventives de la magie et par-dessus tout d’écraser ses ennemis. Il n’en attend pas moins de ses sbires.

Dons de Nurgle

Nurgle est un maître pervers, qui jubile quand il répand désespoir et maladie dans le monde. Ses récompenses reflètent ce sinistre dessein et seuls les plus dépravés des mortels les convoitent.

Dons de Slaanesh

Slaanesh récompense ceux qui cèdent à leurs caprices et à leurs passions, et qui se vouent à l’assouvissement des désirs primaires que sont le plaisir et la douleur. Bien sûr, pour garder le contrôle de ses esclaves, il s’assure qu’ils sont obligés de se livrer à des actes toujours plus dépravés pour atteindre les mêmes sommets… ou les mêmes abîmes.

Source

  • Livre d'Armée des Royaumes du Chaos