Diablotins

De La Bibliothèque Impériale
« Ah ! Mon amour, je peux vous aider. Faites de moi votre inspiration, votre cœur, votre vision. Laissez-moi vous sortir de cette misère et vous guider vers la gloire que vous méritez. Oui, exactement. Vous avez tout compris. Allez, un petit baiser, et le monde sera vôtre. »
- Kwahreel, Muse

Les Diablotins sont les plus misérables des Démons, engendrés par des accès émotifs. À l’état "naturel", il ne s’agit que d’entités amorphes, qui passent sans cesse d’une forme à une autre, dans une quête d’illustration de la pensée ou du concept qui leur a donné naissance. Certains résident dans les zones frontalières entre les domaines des différents Dieux du Chaos et bien qu’ils soient dangereux pour des mortels, ils restent modestes et insignifiants en comparaison des autres Démons et se déplacent furtivement à travers les Royaumes du Chaos, pour ne pas être dévorés par les plus grands prédateurs. Ce n’est que lorsqu’un Dieu Sombre revendique un Diablotin qu’il devient véritablement quelque chose. Les Magisters Noirs et les Sorciers du Chaos les invoquent pour en faire des Familiers, car ils sont trop faibles pour résister à la magie des mortels. On peut cependant imaginer qu’ils aient leurs propres raisons de servir leurs maîtres, leur malice étant généralement inversement proportionnelle à leur taille.

  • Angoisses

Les Diablotins de Tzeentch apparaissent comme de petites boules de chair rose, telles de minuscules Horreurs de Tzeentch. Les Angoisses se posent et frémissent, produisant des flammes roses et bleues par leurs nombreuses bouches. Quand elles se déplacent, elles le font sur leurs pseudopodes, calcinant le sol sur leur passage. Les Angoisses inspirent la rébellion et l’anarchie.

  • Bubons

Les Diablotins de Nurgle, fragiles, verts et repoussants, sont des versions miniatures des Nurglings. On croirait des pois pourris percés de sphincters suintant d’un immonde liquide jaune. Ces créatures se vautrent dans le morbide.

  • Malices

Les Diablotins de Khorne prennent la forme de combattants en armure noire, ridiculement petits. On pourrait croire de minuscules Guerriers du Chaos, et d’ailleurs, leur tempérament n’a rien à envier aux plus violents des champions de Khorne. Les Malices se nourrissent de la haine et de la rage, émotions qu’elles inspirent chez les mortels.

  • Muses

Les Diablotins de Slaanesh sont charmants. Ils prennent la forme de magnifiques jeunes femmes nubiles au corps parfait et à la longue chevelure aux couleurs chatoyantes. Les Muses sont toutes petites, n’atteignant pas le mètre, mais leur taille n’atténue en rien leur pouvoir sur les hommes, dont elles volent l’âme et la capacité à éprouver des sensations. Mais elles sont également de grandes inspiratrices qui poussent leurs victimes vers des rêves de grandeur de plus en plus délirants.

Source

Warhammer JdR: Le Tome de la Corruption