Coursier Elfique

De La Bibliothèque Impériale

Les Hauts Elfes sont des dresseurs de chevaux inégalés, et leurs osts de chevalerie comptent parmi les plus admirables du monde. C’est à la fois un droit et un devoir de la noblesse d’Ulthuan que de chevaucher avec les atours et la splendeur des héros d’antan, de combattre en première ligne et de réitérer les exploits des premiers chevaliers de la cour d’Ænarion. Pourtant, le courage et le talent des cavaliers d’Ulthuan ne seraient rien sans leurs agiles coursiers, dont l'intelligence et la loyauté dépassent de loin celles des destriers des autres terres.

Produits des plus pures lignées chevalines, les Coursiers Elfiques sont aussi rapides qu'élégants, et leur agilité ne saurait être égalée par les montures qu'emploient les autres races. Les destriers Bretonniens et ceux de l'Empire sont avant tout choisis pour leur force, leur endurance et leur loyauté sans faille, alors que les chevaux des Elfes sont entraînés dès leur naissance à être rapides, agiles et rusés, pour travailler de concert avec leur cavalier et non être soumis à leur volonté. Le lien qui unit ainsi le cavalier à sa monture décuple leur efficacité au combat et la confiance qui lie un Coursier Elfique à son maître est telle qu'il rend inutile l'utilisation de rênes ou d'étriers que les autres races affectionnent pour forcer leurs montures à avancer.

En temps de paix, les chevaux parcourent les plaines en compagnie des troupes de chevaux sauvages ou paissent dans des clairières cachées, attendant que leurs cavaliers fassent de nouveau appel à eux d'une simple pensée. Les rares étrangers a pouvoir les apercevoir ainsi refusent en général de croire que ces animaux soient tout à fait mortels, croyant à la place que quelque créature merveilleuse a croisé leur chemin. En vérité, il n'y a rien de magique chez les Coursiers Elfiques, si ce n'est la joie de vivre en totale liberté.


Coursier Elfique.jpg

Sources

  • Livre d'Armée des Hauts Elfes, V8
  • Livre d'Armée des Elfes Sylvains, V6