Confrérie de la Hache

De La Bibliothèque Impériale

La Confrérie de la Hache est un ordre militaire d’élite au sein de la Garde Teutogen. Seuls les plus dévoués et violents des serviteurs d’Ulric y sont admis. Bien qu’ils soient désormais soumis, techniquement parlant, à la Garde Teutogen, les origines de la confrérie remontent à une époque précédant Sigmar, lorsque les Teutogens étaient la tribu la plus puissante de ce qui est aujourd’hui la partie nord de l’Empire. Ils étaient une société guerrière d’élite constituée des meilleurs combattants Teutogens. Lorsque Sigmar unit les tribus et fonda l’Empire, la Confrérie de la Hache conserva son rôle original de protection des chefs Teutogens. Seuls les guerriers de pur sang Teutogen sont admis dans la Confrérie, et ils doivent aussi avoir prouvé leur valeur et leur indéfectible loyauté envers Ulric. L’essentiel de la Confrérie est anti-sigmarite et, à cause de cela, les autorités impériales éprouvent une certaine suspicion à son égard. Toutefois, leurs prouesses au combat ne peuvent être remises en question et ils sont très respectés à Middenheim.

Toutefois, nul ne sais que la confrérie est noyautée de l’intérieur et que plusieurs de ses dirigeants sont des cultistes de Khorne. Jouant sur les aspects guerriers et la position anti-sigmarite de la confrérie, l’un des plus subtils serviteurs de Khorne a infiltré l’ordre il y a plusieurs années. Les guerriers les plus sanguinaires de la confrérie ont été recrutés par une société secrète appelée le Culte du Crâne Rouge, où leurs tendances violentes et leurs prouesses martiales étaient encouragées et célébrées. Lorsqu’ils furent jugés prêts, ils prirent part à des rites initiatiques secrets, sans savoir qu’ils vendaient là leurs âmes à Khorne.

Plusieurs autres disciples d’Ulric de haut rang sont impliqués, bien que certains croient faire partie d’une faction particulièrement militante du culte d’Ulric, plutôt qu’à un culte du Chaos. Le chef de la Confrérie de la Hache, Claus Liebnitz, était déjà grand prêtre adjoint et un vétéran respecté de la Garde Teutogen lorsqu’il entra pour la première fois en contact avec le Crâne Rouge. Il a perdu la capacité de lancer des sorts lorsqu’il se mit au service de Khorne, mais il est parvenu à cacher ce détail jusqu’à présent ; son nouveau maître l’a protégé de la colère d’Ulric. Seule une poignée de cultistes du Crâne Rouge savent que leur maître actuel est également le grand prêtre adjoint d’Ulric. Liebnitz mène les affaires courantes comme si de rien n’était, tout en complotant pour augmenter sa puissance, attendant le jour où le grand temple d’Ulric sera vaincu et changé en charnier pour le plus grand plaisir du Dieu du Sang.

Source

  • Warhammer JdR - Les Voies de la Damnation - Les Cendres de Middenheim