Comtes Électeurs

De La Bibliothèque Impériale
«En ce jour, le Comte Électeur Theoric Gausser, grand baron du Nordland, prince de Salzenmund, seigneur de Laurelorn, duc de Marienburg et terreur des nordiques, s'arrêta dans cette auberge pour passer la nuit et qualifia son logement de "convenable".»
- Plaque sur un mur de l'auberge-relais de Grimmenhagen


Les Comtes Électeurs sont les dirigeants des grandes provinces de l'Empire, ce sont eux qui ordonnent la levée des armées impériales. Ils sont en théorie les loyaux conseillers de l'Empereur et travaillent à assurer le maintien de la justice et de la paix sur leurs territoires. A l'origine, les Comtes étaient des chefs de guerre soumis à Sigmar, et chacun contrôlait une vaste province de l'Empire. Au cours du temps, les diverses provinces prospérèrent ou déclinèrent si bien qu'à l'heure actuelle, l'Empire comprend dix Comtes Électeurs - bien qu'il y en ait eu jadis douze - chacun à la tête d'une vaste région. A l'intérieur des frontières de leurs provinces, les Comtes Électeurs peuvent en général agir à leur guise même si l'Empereur conserve un droit de regard. Le titre de Comte est héréditaire, et les nobles familles dont ils sont issus jouissent d'une longue et glorieuse histoire. C'est parmi les Comtes Électeurs qu'est choisi l'Empereur. Ainsi, Karl Franz, l'Empereur actuel, est aussi Prince d'Altdorf et Comte Électeur du Reikland.

Lorsque vient le temps de couronner un nouvel Empereur, les Comtes proposent leurs candidats, et chacun vote pour son favori, d'où le titre d'Électeur, mais d'autres Électeurs ont le privilège de pouvoir voter. Ainsi, à l'époque de Karl Franz, il en existe quinze : les dix Comtes Électeurs, trois représentants du culte de Sigmar (le Grand Théogoniste Volkmar le Sévère, l'Archidiacre Kasmir XI de Nuln et l'Archidiacre Thorgad IV de Talabheim), un représentant du culte d'Ulric (l'Ar-Ulric Emil Valgeir), et l'Ancien du Moot (Hisme Fiercœur) votant au nom de la population Halfling de l'Empire. Les Sigmarites suivent traditionnellement le vote du Comte Électeur du Reikland, tandis que le vote des représentants du culte d'Ulric s'aligne invariablement sur celui du Comte de Middenheim si celui-ci conteste l'élection (ce qui arrive presque à chaque fois). Comme ce sont les seuls individus de l'Empire habilités à choisir un nouvel Empereur ou à destituer l'Empereur en exercice, il s'agit là d'un devoir qu'ils assument avec pondération et un grand sens des responsabilités.

Enfin, parfois.

Le plus souvent, les Électeurs se conduisent comme une bande de perturbateurs, qui conspirent les uns contre les autres tout autant qu'ils s'entraident. Les guerres entre grandes provinces n'ont pas été rares dans l'histoire de l'Empire, alimentées par des motifs religieux, des questions d'orgueil ou le désir de se venger, et parfois les trois à la fois. Lorsqu'ils ne complotent pas les uns contre les autres, ils s'emploient à faire en sorte que l'Empereur ne devienne pas trop puissant. L'une des conséquences de cela fut la mise en place, à la fin du XIe siècle, des Ambassades Électorales et de la Chambre des Primats. Les dirigeants de chacune des principales provinces établirent des représentations dans la capitale, des ambassades dirigées par un loyal membre de la famille. Cette personne siège alors en conseil, avec les autres envoyés, à la Chambre des Primats qui fonctionne à la façon d'une commission d'évaluation. Les ambassadeurs examinent tout nouveau décret impérial ou toute nouvelle loi et envoient des rapports à leurs Électeurs. Comme ces derniers ont le pouvoir de rejeter les décisions impériales qui ne leur conviennent pas, il est important pour les empereurs d'obtenir l'approbation de la Chambre des Primats s'ils veulent espérer accomplir quoi que ce soit.

Chacun des dix Comtes Électeurs porte un Croc Runique comme symbole de son rang. Ces douze épées légendaires furent forgées par le Maître des Runes nain Alaric le Fou pour chacun des généraux humains qui avaient combattu aux côtés Sigmar. Ils figurent, avec Ghal Maraz, parmi les artefacts les plus anciens et les plus précieux de l'Empire et constitue à présent le symbole de la fonction d'Électeur.


Liste des Électeurs en Exercice
Poste Électeur Impérial Croc Runique
Averland Contesté* Malheur des Mères
Hochland Aldebrand Ludenhof Fléau des Gobelins
Middenland Graf Boris Todbringer Mord-les-Jambes
Nordland Theodoric Gausser Nourrit-les-Corbeaux
Ostland Valmir von Raukov Fendeur de Cervelles
Ostermark Wolfram Hertwig Pourfendeur de Trolls
Reikland Empereur Karl Franz Croc de Dragon
Stirland Graf Alberich Haupt-Anderssen Fauche-les-Orques
Talabecland Helmut Feuerbach** Briseur de Pierre
Wissenland Emmanuelle von Liebwitz Verse-le-Sang
Solland*** Eldreg (dernier Comte) Vide-Querelles
Drakwald*** Konrad Aldrech (dernier Comte) Tueur de Bêtes
Mootland Hisme Fiercœur
Le Grand Théogoniste Volkmar le Sévère
L'Archidiacre de Nuln Kasmir XI
L'Archidiacre de Talabheim Thorgad IV
L'Ar-Ulric Emil Valgeir


*La succession est incertaine depuis la mort tragique de Marius Leitdorf des mains d'un Chef de Guerre Orque
**Helmut Feuerbach n'est toujours pas revenu depuis la Tempête du Chaos et on craint sa mort. Pendant que certains prient pour son retour prochain, d'autres complotent et essayent de s'approprier son siège vacant à coups de manœuvres politiques, de tentatives d'usurpation ou même de corruption pure et simple.
***Ces provinces n'existent plus.

source

  • Warhammer JDR - Les Héritiers de Sigmar
  • WD153