Collège Céleste

De La Bibliothèque Impériale
Très haut les airs se déplacent
Les vents soufflent, les éclairs fusent,
Tourbillonnant de Magie Céleste
Cachant étoiles, lunes et comètes


Collegecelestesymbole.jpg
Vent de Magie : Azyr

Couleur : Bleu

Rune : la Comète du Pouvoir

Autres Symboles : la Comète, le Croissant

Domaine : les Cieux, également connu sous le nom de Magie Céleste, Astromancie, Divination


Azyr est le Vent Bleu de Magie. Il s'agit du reflet de l'Aethyr, de l'élan métaphysique de et pour l'inspiration, et de tout ce qui est hors de portée. Azyr est l'imagination et le désir d'exprimer ses sentiments. Azyr existe par l'abstrait et cherche à trouver, et parfois à créer, des certitudes dans l'inconnu. Il a pour but de trouver un sens et une description aux choses inexplicables. Azyr est le désir et le besoin d'explorer ce qui est vierge, et d'exprimer l'indicible.

Azyr a peu de frontières temporelles et peut se projeter dans toutes les formes d'avenir. Azyr est léger et sans substance, et après être entré dans le royaume des mortels, il se dissipe rapidement dans les hauteurs des Cieux, ne formant plus qu'un halo nuageux, que seuls ceux qui sont dotés du troisième œil peuvent percevoir.

Les Magisters de l'Ordre Céleste étudient le domaine des Cieux, que l'on appelle aussi astrométéomancie, la Magie des Étoiles, de la couche supérieure de l'atmosphère et du climat. Les Magisters de l'Ordre Céleste sont également ceux que l'on présente sous le titre générique d'Astromanciens. Il s'agit de pronostiqueurs, d'astrologues et de prophètes sans égaux chez les humains. Ils ont également une certaine influence sur le climat et autres phénomènes météorologiques.

C'est certainement pour ces raisons que les Magisters d’Azyr sont connus pour leur passion affichée de l'observation du ciel et des étoiles, et que les individus les plus instruits de l'Empire les appellent parfois "Sorciers Célestes".


Magie Céleste

Abelard marchait d'un pas décidé, ses robes bleu nuit claquant et sifflant dans le vent. Des étoiles et des lunes d'argent ornaient ses doigts et sa calotte sombre était incrustée de pierreries. Un mendiant sortit des ténèbres, son désespoir lui faisant oublier sa peur de la magie. «L'aumône pour un pauvre ?»
L'Astromant sursauta. Il n'était pas habitué à ce que les petites gens le regardent, encore moins à ce qu'ils s'adressent à lui. Il lui fallut quelques secondes pour se reprendre, son coeur battant à tout rompre dans sa poitrine. Sa main sonda les plis les plus profonds de ses robes à la recherche de sa bourse. Il en extirpa quelques pièces et les tendit au mendiant.
Ce dernier avançait avidement ses mains jointes et ouvertes. Au moment où Abelard lâcha l'argent, les doigts des deux hommes se frôlèrent. Le sorcier du Collège Céleste eut alors un bref aperçu du futur de cet homme. Sa fin était proche et elle serait brutale. Abelard devait vraiment avoir été choqué par cette rencontre pour qu'une telle vision lui vienne sans effort…
Le mendiant était fou de joie. «Merci, milord ! Que Sigmar vous protège !» dit-il en retournant dans l'ombre.
Abelard frissonna involontairement et ajouta tout bas: «Dépense-le vite !»


Magisterceleste2.png

La Magie Céleste est projetée haut dans le ciel, mais ceux qui ont appris à la voir peuvent l'observer clairement. Chez de nombreux sorciers Célestes, l'étude de la manière dont elle obscurcit les étoiles devient une obsession. Ce n'est pas véritablement de la Magie, mais elle permet aux praticiens expérimentés de prédire le futur. La magie Céleste est principalement liée à la divination et aux présages, mais elle traite aussi de tout ce qui est en rapport avec les couches supérieures de l'air, en particulier les vents et les éclairs. Ainsi, la Magie du Collège Céleste peut être grossièrement divisée en trois catégories : les présages, le contrôle des phénomènes météorologiques et la plus dangereuse : la manipulation de l'avenir par le biais de malédictions.

  • Attribut de Domaine : Tempête. [1] Les sortilèges d’Azyr manipulent l'éther, même l'action la plus minime peut perturber l'équilibre délicat de ces matières et libérer des ondes d'énergies capables d'abattre les créatures volantes, celles-ci sont donc plus sensible aux effets ravageurs des sorts offensifs du Domaine des Cieux.

Prédictions Astrologiques

Il s'agit de l'art occulte qui s'efforce de décrypter l'avenir le plus probable des mortels en examinant l'action d’Azyr, le Vent Bleu Magie, sur la lumière des divers corps célestes, en particulier les lunes, les étoiles, les comètes et les météorites. On appelle généralement cette spécialité Astromancie, la divination par les étoile.

Azyr souffle depuis les royaumes intemporels de l'Aethyr passant par le ciel lointain, et apparaît probablement sous forme d'une fenêtre nébuleuse par laquelle les Magisters cèlestes peuvent prédire certains événements. Apparemment, ils observeraient la manière selon laquelle les astres permanents sont déformés par le nuage flottant créé par la lueur bleue sans cesse changeante d’Azyr, qui fausse le cours du temps. Mais même s'il s'agit d'un art mystique, il s'accompagne de nombreuses notions mathématiques, comme la géométrie et l'analyse statistique nécessaires pour déchiffrer les messages cachés dans les cieux. C'est pour cette raison que les Magisters du Collège Céleste sont d'exceptionnels mathématiciens, ce qui les rapproche des sorciers de Chamon.

Les Astromanciens créent des instruments capables de calculs et mesures très précis, comme les astrolabes, mais il n'y a pas que les cieux lointains qui permettent de voir dans l'avenir. Les Astromanciens du Collège Céleste sont également des maîtres météorologues qui peuvent prévoir les conditions climatiques par l'application cette science. Ils fabriquent donc également des baromètres, des héliographes, des hygromètres, des anémomètres et autres appareils d'une incroyable précision et d'une facture remarquable.

Les Astromanciens observent les corps célestes par le biais du halo bleu et vacillant d’Azyr et répertorient les divers mouvements et images quand les conjonctions astrologiques et les constellations rencontrent le vent intemporel de l'Aethyr. Il faut longuement étudier avant d'être capables d'apprendre et interpréter les formules et les visions nébuleuses qui offrent un aperçu de l'avenir. Ils doivent également maîtriser les principes du temps et la nature incroyablement complexe des relations de cause à effet. Avec le temps, ils savent magistralement déceler le rôle de la main du destin et du hasard dans le monde des mortels.

Les Magisters qui ont une affinité avec Azyr sont également d'une certaine manière en phase avec le futur, et montrent une fascination pour la divination et tout ce qui concerne ces choses qui ne sont pas encore intervenues. Azyr représente la quête de présages et de la connaissance de l'avenir, et ses Magisters sont maîtres de l'interprétation des rêves, de l'incantation runique et de toutes les formes de prédiction. Ils sont oracles et prophètes, diseurs de bonne aventure et devins. Ils n'ont guère de concurrence, que ce soit dans l'Empire ou au-delà de ses frontières. Mais les sorciers d’Azyr sont également de grands théoriciens, qui s'intéressent davantage aux grandes avancées de logique qu'aux analyses assidues et à l'empirisme besogneux qui fascinent tant les adeptes de Chamon.

Magie Météorologique

Leur compréhension des secrets de l'atmosphère est telle que les Astromanciens disposent également de nombreux sorts pouvant contrôler le climat ou du moins la pression de l'air, ses mouvements et même la foudre, qu'ils peuvent invoquer sur les têtes de leurs ennemis.

Manipulation du Destin

Les aptitudes les plus inquiétantes des Astromanciens sont probablement celles qui consistent à influer sur le futur, en ce sens où ils peuvent véritablement agir défavorablement sur le destin d'une personne s'ils le désirent et si leurs pouvoirs le leur permettent. Les secrets de cette messe ne sont connus que d'eux et peut-être des grands Mages de la lointaine Saphery. Dans l'état actuel des choses, leur capacité à maudire leurs ennemis et à leur porter la poisse fait l'objet d'un grand débat chez certains éléments de société impériale.


Devoirs et Engagements

Les plus opulents et influents personnages de l'Empire sont naturellement attirés vers les Astromanciens du Collège Céleste avec qui ils entretiennent une sorte de relation d'amour/haine. La plupart des nobles chercheront à savoir ce que l'avenir leur réserve, que ce soit à court ou long terme (ou les deux), et rien dans l'Ordonnance Impériale sur la Sorcellerie ou dans le règlement intérieur du Collège Céleste n'interdit de dévoiler leur fortune aux gens, s'ils le demandent eux-mêmes. En revanche, les Astromanciens sont tenus de rapporter tout ce qu'ils voient avec une netteté absolue.

Mais cette bénédiction a deux tranchants, car les Astromanciens ne peuvent pas toujours choisir quel domaine de l'avenir ils vont sonder. Ils peuvent donc voir le futur d'une manière qui assurera un regain d'influence politique à l'aristocrate concerné, mais ils ont autant de chances de prédire le jour, l'heure et les circonstances de sa mort. Et dans tous les cas, il leur faudra annoncer eux-mêmes ce qu'ils ont vu.

Ainsi, bien que de nombreuses maisons cherchent à s'octroyer les services d'un Astromancien (ne serait-ce que pour les apparences), elles le poussent rarement à révéler les événements futurs. Ceci explique pourquoi les sorciers de l'Ordre Céleste sont souvent fortunés.

Comme tous les Magisters, les Astromanciens peuvent être amenés à servir une armée à plusieurs reprises au cours de leur vie, selon les circonstances. Comme on pourrait l'attendre d'un Ordre de voyants, les Magisters expérimentés sont rarement pris au dépourvu quand ils sont ainsi convoqués.


Les Astromanciens

Une Magister Célèste

La couleur vestimentaire de prédilection des Magisters du Collège Céleste est le bleu nuit. Ils se parent en outre de pendentifs, de bagues, de boucles d'oreilles et de broches de la forme des étoiles, des lunes et autres astres. Très riches, les Astromanciens peuvent s'offrir les plus belles toges qui soient. Les plus beaux tissus et le meilleur travail de tailleur caractérisent tous leurs vêtements. La plupart des Astromanciens passent généralement leurs journées à dormir et leurs nuits dans les tours de cristal, à étudier les étoiles. Les premiers sorciers Célestes ont beaucoup appris auprès de Teclis, et ils se sont fait un devoir de transmettre leurs connaissances. Les relations entre les Magisters sont très protocolaires et tendues, et il existe une étiquette très précise régissant l'utilisation des observatoires.

On raconte que lorsqu'un Astromancien progresse et se rapproche d’Azyr, ses yeux deviennent tout bleus et sont animés d'une douce lueur.

Mentalité

Si les Magisters Célestes donnent l'impression de tout savoir avant que quiconque ne prenne la parole, la réalité est quelque peu différente. Ils savent quand quelqu'un s'apprête à parler, mais pas toujours ce qu'il va dire. Il est donc possible de les surprendre. Les Astromanciens sont souvent de grands rêveurs et d'une grande érudition. La perspective changeante de l'avenir a pour eux plus de sens et de réalité que le présent.

Ils regardent fréquemment vers les cieux d'un air contemplatif.

Les Apprentis

Le Collège régule la progression de ses apprentis par un programme rigoureux d'examens. Cela commence avec une épreuve d'entrée pour évaluer le savoir de l'apprenti. En général, les candidats qui ont le moindre talent Aethyrique sont acceptés, quel que soit le résultat obtenu à cette première épreuve (il s'agit juste pour les Magisters du Collège d'adapter l'éducation de l'apprenti à son niveau de départ). Ceux dont la candidature n'est pas retenue sont parfois orientés vers l'Ordre Lumineux avec une lettre de recommandation, car les Hiérophantes sont toujours en quête de nouvelles voix pour intensifier leurs chœurs.

Les apprentis sont assignés à un maître, qu'ils se doivent d'obéir à la lettre. Ceux qui sont acceptés à Altdorf ont leurs quartiers désignés dans le Collège et sont tenus d'y résider en permanence. Ils ne peuvent quitter les locaux du Collège sans permission. En plus de leurs études, les apprentis doivent assister leur maître dans le cadre de leurs observations, ce qui leur donne également la possibilité précieuse d'apprendre à ajuster les grands télescopes des observatoires en dôme. Une propreté impeccable est exigée, ainsi qu'un travail assidu.

Les dômes des tours du Collège sont chaque soir débarrassés de toute fiente ou saleté par les apprentis. Cette pénible besogne est imposée comme punition aux apprentis qui se sont montrés irrespectueux, qui ont de mauvais résultats ou dont la tenue vestimentaire laisse à désirer. Le nettoyage régulier entraîne forcément la nomination d'un apprenti pour la tâche. Les maîtres du Collège affirment que ces labeurs instillent l'humilité aux apprentis, notion cruciale pour tous ceux qui comptent étudier les Vents de Magie et éviter de répondre aux promesses que leur murmure le Chaos. De nombreux acolytes affirment pour leur part que tout cela ne sert qu'à satisfaire le sens de l'humour sadique de leurs maîtres. Avant que les sorts de dissimulations ne soient lancés sur le Collège, le spectacle des acolytes escaladant les corniches et recourant désespérément à des sorts de vol s'ils glissaient, le tout sur fond de coucher de soleil, était un des plus célèbres et des plus distrayants d'Altdorf. Chaque jour, les probabilités d'accident fatal faisaient changer de l'argent de mains. En vérité, les chutes sont très rares et les décès le sont encore plus - mais cela n'empêchait pas la fascination morbide des badauds.

Une fois que les apprentis ont atteint le statut de Magisters à part entière, ils peuvent prendre des disciples sous leur aile et entamer leurs recherches personnelles. On leur confie un petit télescope, qu'ils portent sur eux en permanence. De nombreux Astromanciens préfèrent rester au Collège toute leur vie durant, pour ne quitter la bâtisse que lorsqu'ils sont appelés à la guerre, les exceptions les plus notables sont les individus qui voyagent pour observer les phénomènes astronomiques rares.


Perception du Peuple

La plupart des gens ne savent pas comment réagir face aux Astromanciens. D'un côté, leur peur naturelle et leur méfiance vis-à-vis de tout ce qui concerne la Magie les rendent nerveux au contact de Magisters du Collège Céleste. Mais d'un autre, la curiosité que l'on retrouve chez chacun dès qu'il s'agit d'anticiper l'avenir pousse les plus courageux à approcher les Astromanciens, certains allant jusqu'à demander que leur fortune leur soit annoncée. Les Sorciers Célestes sont rarement assez cruels pour se pencher sur le futur de ces gens, et surtout pour leur faire part de leur vision.


Locaux et Terrains du Collège

Collegecelestebatiment.png

Localisé sur le bord de la rivière Reik, les seize tours du Collège Céleste se situent près du centre d'Altdorf, non loin du palais impérial et du Grand Temple de Sigmar et sont les plus haut bâtiment d'Altdorf, dominant les deux bâtiments sus-cités. À ce sujet, les rumeurs affirment que Taal, irrité par l’orgueil de ces constructions et leur disharmonie, aurait, d’une pichenette, ébranlé la terre afin de jouir du spectacle réjouissant de leur chute.

Toutefois, malgré l'animation qui l'entoure, le Collège passe souvent inaperçu, car les bâtiments sont dissimulé à la curiosité des passant par de nombreux sorts d'illusion extrêmement puissant et seul ceux qui possèdent une vision magique peuvent les voir. En effet, les sorts qui le protègent empêche subtilement les gens regarder dans la direction du bâtiment ou de prêter attention à ce qu'ils voient. Des nuages et brumes interviennent aux moments opportuns et le vent fait flotter les drapeaux, les auvents et les détritus entre les yeux des observateurs et les tours du Collège. Les gens qui vivent ou travaillent dans le quartier savent que quelque chose se trouve la mais ne se rappelle plus vraiment quoi et n'ont pas spécialement envie de le retrouver. La plupart pensent qu'il s'agit d'une résidence d'une entreprise privé ou de quelque autre bâtiment sans grand intérêt.

Mais celui qui connaît à peu près la position du Collège Céleste et qui le cherche volontairement peut en trouver l'entrée. Néanmoins, même une personne aussi déterminée aura rarement la présence d'esprit de lever les yeux ou de regarder ce qu'il y a autour de la porte, dont les détails lui échapperont certainement. Ainsi, quand un individu qui ne pratique pas la Magie se rend au Collège, il y a peu de chances qu'il remarque autre chose que l'entrée.

Les personnes habituées aux caprices de la Magie sont bien souvent immunisées contre ces effets et perçoivent le Collège dans toute sa gloire. Quand des sorciers indiquent clairement l'édifice à d'autres personnes, la Magie est temporairement dissipée, mais les individus qui ne sont dotés que des sens ordinaires s'en désintéresseront vite et s'appliqueront à oublier de regarder dans cette direction, persuadés qu'il n'y a rien d'important à voir. Et d'ailleurs, lors du bref aperçu qu'ils ont eu du Collège, ils n'auront fait attention à aucun détail.

Aux yeux de ceux qui peuvent le voir, le Collège apparaît comme des spectacles les plus fascinants d'Altdorf. Le premier Patriarche Céleste était originaire de Nuln, c'est pourquoi les bâtiments sont directement inspirés de son Collège Universitaire. Seize tours élancées bâties chacune de pierres bleue et blanche se dressent vers les cieux, jaillissant de l'énorme structure principale en pierre bleue du Collège. Chaque tour est coiffé d'un dôme de verre resplendissant qui sont chacun enchanté pour leur permettre de se concentrer sur un aspect particulier du ciel nocturne, où les Sorcier de l'Ordre observent le mouvement des corps célestes. Les information récoltées sont intégrées à un astrolabe magique se trouvant au cœur du Collège, qui tourne à la pointe d'une aiguille d'argent et avec lequel les sorciers Célestes observent les myriade de futurs possibles. Il y a environ 160 ans, Helmut Rosenkrantz de Middenheim devint le Patriarche Céleste et il fit construire la première tour à dôme au coin ouest du bâtiment. Cela lança la grande époque des tours, au cours de laquelle les maîtres du Collège firent construire des flèches de plus en plus hautes, ce qui engendra la profusion de tours et d'observatoires que l'on peut admirer aujourd'hui, mais quand le nombre de ces appendices atteignit seize, les seigneurs Magisters du Collège convinrent qu'il y avait assez de tours, et plus aucune ne fut construite.

Les tours sont connectées par de nombreux ponts et passerelles, également en pierre bleue ou blanche. Les fenêtres des tours et du bâtiment principal sont larges, et toutes les chambres et études du Collège sont dotées de lucarnes, de fenêtres et de balcons depuis lesquels les Magisters et apprentis peuvent observer les cieux. Les bâtiment présente une entrée de quatre mètres de large divisée en quatre parties et recouverte de métal noir. Des paillettes d'argent sont reparties sur toute la porte, reproduisant la carte d'un ciel nocturne, mais il ne s'agit manifestement pas des cieux visibles depuis le Vieux Monde. Il n'arrive jamais qu'un visiteur souhaitant se rendre au Collège ait à attendre à la porte. Les gardiens de l'entrée semblent toujours anticiper quand quelqu'un va se présenter et en ouvrent les battants juste avant que le visiteur ne frappe à la porte. Dans la plupart des cas, ils ont également une idée de l'objet de la visite, mais connaissent rarement les détails. Ainsi, quand un individu désire s'entretenir avec un Magister, le portier s'en doutera, sans forcément savoir de quel sorcier il s'agit. Cette clairvoyance est certes le résultat d'une qualité d'observation affûtée, mais elle est également due à la Magie. Le gardien ne se trompe que si un sort puissant dissimule les intentions du visiteur. Les personnes hostiles sont soit ignorées, soit menacées au tromblon par un orifice pratiqué dans la porte, selon la gravité et l'insistance de leur agressivité.

À l'intérieur, on est accueilli par une cour pavée qui donne accès aux nombreuses tours, dont les myriades de fenêtres dominent le reste du Collège. Aucun indice visible ne permet de deviner où mènent les différentes portes, c'est pourquoi les novices se perdent facilement. Dans les bâtiments, on trouve des bibliothèques, des chambres et des observatoires. L'air y est dénué de toute odeur, comme l'air pur des cimes montagneuses. Bien que leur logique puisse paraître complexe, les couloirs et cours du Collège ont un effet apaisant sur la plupart des visiteurs. Chaque tournant semble donner sur une bibliothèque ou un observatoire. Les personnes admises dans le Collège peuvent se rendre dans les quartiers d'un Magister sans être accompagnées et les domestiques ont le don d'indiquer les bonnes directions juste avant que l'on se rende compte qu'on est quelque peu égaré. Les Magisters qui reçoivent des invités leur ouvrent la porte dans l'instant qui précède leur arrivée sur le seuil, ne leur laissant pas le temps de frapper. Il faut par ailleurs rappeler que bon nombre de sorciers du Collège dorment la journée et passent leurs nuits au sommet des tours de cristal à scruter les étoiles.

Sans surprise, le Collège apparaît comme l'un des meilleurs endroits pour rencontrer des Magisters Célestes. Tous les anciens ont leurs quartiers privés, meublés à leur convenance. La plupart du temps, cela se traduit par un style très astral, la majorité des chambres renfermant au moins un grand télescope et un astrolabe.

Bien que les visiteurs risquent de croire qu'ils font l'objet d'une surveillance constante, ce n'est pas le cas. Il se trouve juste que les apprentis et les Magisters savent quand les étrangers ont besoin d'assistance et se présentent au moment opportun. Le Collège Céleste est susceptible de mettre mal à l'aise ceux qui ne sont pas versés dans la Magie, surtout s'ils ont quelque chose à cacher.

Se déplacer incognito à travers le site demande une attention à l'environnement dont les individus dénués de capacité magique sont incapables. Même une personne aethyriquement douée aura bien du mal à anticiper les alertes magiques reçues par les résidents. Les gardes ont rarement à intervenir pour appréhender des intrus. Au lieu de cela, les domestiques vont comme par hasard travailler exactement à l'endroit où un tel importun cherche à se cacher, ou débouchent aux intersections juste avant que le mal ne soit fait, la plupart du temps, les domestiques ne savent pas pourquoi ils se trouvent là à ce moment précis, simplement, les enchantements des Magisters supérieurs et les effets d’Azyr font bien les choses.

Un individu bénéficiant de pouvoirs magiques de dissimulation extrêmement évolués (comme les Umbramanciens) serait peut-être en mesure de passer outre ces obstacles, bien que le manque de cachettes et la tranquillité générale du Collège ne facilitent pas les déplacements discrets. Sans assistance magique, il est hors de question d'espérer se faufiler dans le Collège, puisqu'on se retrouvera toujours avec un domestique en face de soi, les yeux plongés dans les vôtres.


Personnalités

Plusieurs célébrités font partie du Collège Céleste et les deux personnalités présentées ci-dessous sont des figures plutôt connues, même en dehors des Collèges :


Sources

  • Warhammer JdR - Les Royaumes de Sorcellerie V2
  • Warhammer JdR - Les Royaumes de Sorcellerie V1
  • Livre d'Armée de l'Empire, V7
  1. Livre des Règles de Warhammer, V8