Chevalier du Chaos

De La Bibliothèque Impériale
Les Chevaliers du Chaos forment la cavalerie lourde des armées du Chaos. Leur charge peut renverser le cours d’une bataille !

Les généraux du Vieux Monde doivent constamment faire face à toutes sortes d’adversaires. Ils doivent repousser les invasions de Peaux-Vertes, de Morts-Vivants et autres, grâce à la discipline de leurs troupes et leurs talents de stratège. Ils doivent lutter contre les hommes voués Chaos et la destruction de toute civilisation. Mais il est un spectacle qui glace le cœur du combattants le plus expérimenté : celui d’un Chevalier du Chaos émergeant de la brume en galopant.

Les Chevaliers du Chaos forment la cavalerie lourde des armées du Chaos. Ce sont des brutes immenses revêtues d’épaisse Armures du Chaos, maniant de grandes lances de cavalerie barbelées destinées à empaler aussi bien qu’à déchirer les chairs de l’ennemi, tandis que leurs épées et leurs haches luisent d’un feu inquiétant. Les éperons d’un Chevalier du Chaos sont des lames dentelées afin de mieux trancher les cou de ses adversaire. Même la terrifiante réputation d’un Chevalier du Chaos est une arme, car ils sont connu pour être des tueurs sans pitié dans le Vieux Monde et au-delà, et on dit que leur charge peut renverser le cours d’une bataille. Nombres de ceux qui doivent les affronter détalent souvent avant même que le combat ne commence.

Un Chevalier du Chaos est un exemple pour tous les guerriers de l’armée, car il suit la voie de la damnation depuis des années et a mérité d’innombrables fois les faveurs des Dieux Sombres. Son casque cornu peut cacher un faciès orné d’un rictus sadique, révélant des crocs aiguisés, ou au contraire un visage angélique beau à couper le souffle. Rares cependant sont ceux à avoir pu voir un tel spectacle, car les malheureux qui entrevoient le visage d’un Chevalier du Chaos ne vivent pas assez longtemps pour en parler. Un régiment de Chevaliers du Chaos lancé à pleine vitesse percute l’ennemi avec la force du poing d’un Dieu.
Leurs destriers, dont la tête et les flancs sont protégés par des caparaçons élaborés qu’un cheval ordinaire serait incapable de porter, sont aussi puissant et cruels qu’eux, car ce ne sont pas des animaux ordinaires, mais des étalons noirs comme la nuit possédant une intelligence humaine, et dans les veines desquels coule du sang de Démon. Ces montures éventrent l’ennemi de leurs cornes et leurs éperons ou le piétinent sous leurs sabots ; on dit aussi qu’elles sont les dons des Dieux en personne et qu’elles ne sont réellement loyales qu’envers eux.

De nombreux Chevaliers du Chaos étaient des nobles ou des commandants avant de vendre leurs âmes au Chaos et ils se considèrent toujours comme une élite. Ils ne jurent allégeance envers personne en dehors d’un Champion du Chaos très puissant ou d’un Prince Démon, et même dans ce cas ils refuseront d’abaisser leur bannière - dont la splendeur ne déparent pas de leur équipement tant la vue des symboles de mort et de destruction qu’elle porte est impressionnante - devant leur seigneur, car leur fierté est au moins égale à leurs prouesses martiales. Après la bataille, ils réduisent en esclavage les survivants, qui finissent souvent comme trophées fixés à leurs armures.

  • Armes Ensorcelées : les Chevaliers du Chaos manient au combat des épées, des haches ou des marteaux magiques d’une grande puissance. Quelles que soient les runes ou les malédictions inscrites à leur surface, ce sont toujours des armes meurtrières.

Sources

  • Livre d’Armée des Guerriers du Chaos, V7
  • Livre d’Armée des Royaumes du Chaos