Chasseur

De La Bibliothèque Impériale
Hunter.png
« Il faut un certain talent pour traquer un animal sauvage tout en évitant les sinistres créatures des bois. »
- le vieux chasseur Oskar Rittelhoff

Bien que l’Empire soit loin des tribus qui le fondèrent il y a 2 500 ans, certaines choses n’ont pas vraiment changé depuis. Si les Paysans cultivent une partie des terres, de vastes régions impériales sont encore couvertes de forêts ou tout simplement hostiles à l’agriculture, car elles grouillent de mutants avides de chair fraîche. Les chasseurs et autres trappeurs sont les maîtres de ces lieux dangereux, des pisteurs avertis qui patrouillent les forêts autour des villages afin d’abattre les monstres qui s’en approchent. Qu’il s’agisse de pièges ou de tirs bien placés, ils utilisent les mêmes techniques que leurs ancêtres pour capturer le gibier. Ainsi, armés seulement d’un arc, d’une dague et d’un courage infaillible, ils tendent des embuscades mortelles à leurs proies, et il est nécessaire de disposer d’un certain talent pour traquer un animal sauvage tout en évitant les sinistres créatures des bois. Vêtu de peaux et de fourrures, le Chasseur passe parfois pour un sauvage auprès des citadins, mais il se soucie rarement de ce qu’on pense de lui. Lorsqu’un Comte Électeur, notamment ceux des provinces les plus rurales comme l’Ostland, le Stirland ou l’Ostermark, rassemble des bataillons pour la guerre, il essaie toujours de lever autant de groupes de chasseurs que possible. Ces derniers forment des unités de reconnaissance capables d’opérer en avant du reste de l’armée pour espionner l’ennemi, perturber son ordre de marche et éliminer les servants des machines de guerre avec des tirs bien ajustés.

Sources

  • Livre d’Armée de l’Empire, V8
  • Warhammer JdR - Le Livre de Règles V2