Champion du Chaos

De La Bibliothèque Impériale
« Nous allons massacrer ces hommes du sud ! Leur soi-disant Empire et tout ce qui leur est cher seront bientôt à nous ! Nous allons leur faire découvrir le vrai sens du mot souffrance ! Nous allons anéantir tout leurs espoirs et ensuite seulement, nous les écraserons sous nos talons ! Nous prendrons ce que nous voudrons ! Nous sommes forts, nous sommes les Élus des Dieux, et ceux-ci nous accompagnent sur les sentiers de la gloire ! »
- Gotthard Brise-Échine, Champion du Chaos


Un Champion du Chaos est un parangon de férocité et de cruauté

Les hommes se tournent vers le Chaos pour bien des raisons, mais nombreux sont ceux qui le font afin d'acquérir une puissance que seul le Chaos peut conférer. Afin d'atteindre ce pouvoir, un mortel doit attirer sur lui l'attention d'un dieu du Chaos. Pour cela, il doit non seulement se dévouer au(x) Dieu(x) corps et âme, lui prêtant un odieux serment d'allégeance, mais il doit de plus exceller au service du Chaos s'il souhaite voir un jour son maître s'intéresser à lui. Les Dieux du Chaos doivent surveiller un nombre immense de mondes et de serviteurs, aussi leur attention peut-elle se porter ailleurs. Même lorsqu'il leur arrive de jeter un coup d'œil sur le Vieux Monde, les Dieux sont capricieux dans leurs faveurs et imprévisibles dans leur façon de les dispenser.

Les armées du Chaos ont besoin de commandants sur le champ de bataille et de généraux pour leurs armées. Ce sont les Champions du Chaos, les guerriers élus des Dieux Ténébreux.

N'importe quel Guerriers du Chaos peut, du jour au lendemain, capter l'attention de sa divinité tutélaire, selon les actes qu'il accompli. Les massacres à grande échelle attireront le regard de Khorne, tandis que les rituels de magie et les complots plairont à Tzeentch. Les charniers de pestiférés et les actes de corruptions blasphématoires amuseront Nurgle, alors que débauche et décadence extrêmes gagneront les faveur de Slaanesh.

Marqués par les Dieux, chacun des Champions du Chaos est un parangon de férocité et de cruauté. Certains dirigent de puissantes armées, d'autre se consacrent aux études cabalistiques, mais la majorité d'entre eux se contentent d'exceller dans le massacre de tous ceux qui leur résistent. La vision de ces tueurs sans pitié partant en guerre avec leur panoplie complète est un spectacle capable de frapper de terreur le vétéran le plus blasé. Un seul guerrier de cette trempe vaut vingt hommes moindres sur le champs de bataille, car sa vie n'a été faite que de périls et de conflits, à l'instar de tous les Guerriers du Chaos. De plus, sa robustesse naturelle est encore renforcée par les récompenses qu'il a gagnées lors de sa quête de gloire. L'inflexible volonté d'un Champion du Chaos a été forgée dans les feux de la guerre, ses talents sont modelés dans le creuset des batailles, et sa lame est éternellement assoiffée de sang.

Plus la sombre gloire d'un Champion du Chaos attirera des serviteurs, plus nombreux seront les adeptes de sa divinité tutélaire et plus le pouvoir de celle-ci grandira. Les Dieux du Chaos guident leur Champions au moyen de rêves, de visions et de présages. Leurs ordres doivent être exécutés sans questions, aussi bizarres et impossible qu'ils puissent paraitre. Les Dieux du Chaos ont de nombreux Champion, et il est rare qu'un seul individu les divertisse longtemps. Un Champion doit donc continuellement se surpasser au service de son maître pour conserver son attention et ses faveurs. Faveurs qui ne sont pas toujours les bienvenus.

Les Puissances de la Ruine sont toujours avides de mortels se mettant à leur service de leur propre volonté. Il n'est pas étonnant que le nombre de ceux qui se laissent tenter soit si important, car le Chaos fait miroiter un moyen rapide et facile d'obtenir pouvoir et succès. Si un Champion plait à son protecteur, il peut tout avoir : pouvoir, gloire, beauté divine, force, intelligence et bien plus encore. La récompense ultime convoitée par tous les Champions du Chaos reste cependant l'immortalité : l'élévation au rang de Prince Démon. Ils quitteront alors le monde des mortels pour entrer aux Royaumes du Chaos et s'assoir aux pieds de leurs maîtres.

Cependant, beaucoup mourront avant d'atteindre la gloire, où alors les capricieux et inconstants Dieux du Chaos accumuleront mutations après mutations sur leurs serviteurs, jusqu'à la destruction de leur corps et de leur esprit pour en faire des Déchus ou pire encore, des Enfant du Chaos. De leur humanité perdue, ces damnés ne gardent qu'un vague souvenir.

La nature capricieuse de leur maîtres n'autorise aucun repos aux Champions qui guerroient sans cesse pour obtenir les faveurs des Dieux du Chaos. Ceux-ci encouragent d'ailleurs cette lutte interne et prennent un plaisir infini à contempler l'agitation de leurs serviteurs.

Quelques-uns des Champions du Chaos se sont forgés de si impressionnantes réputations que celle-ci sont immortalisées sous la forme de chants, de contes et de légendes. Leur sombre gloire traverse les âges et sert d'exemple aux nouveaux champions. Ces individus ont atteint une telle renommée qu'ils parviennent à rivaliser avec ces figures de légende, leurs noms sont devenus synonymes d'horreur et de massacres.

Sources

  • Livre d'Armée des Royaumes du Chaos
  • Livre d'Armée des Champions du Chaos
  • Livre d'Armée des Guerriers du Chaos, V7