Cavalerie Saurus

De La Bibliothèque Impériale
Rapide et redoutable, la Cavalerie Saurus combine la force brute des cavaliers et la férocité sauvage des Sang-Froid. Leur charge est tout aussi impressionnante qu’impossible à arrêter.
Les Cornus
Les jungles les plus profondes abritent une espèce rare de Sang-Froid nommée les Cornus. Ces bêtes vivent dans des cavernes humides et n’en sortent que pour chasser. Elles sont incroyablement agressives et ont un instincts territorial très développé, à tel point qu’elles attaqueront tout animal pénétrant sur leur territoire, quelle que soit sa taille. Très peu d’Hommes-Lézards sont capables de chevaucher un Cornu, lequel doit toujours avoir été dressé depuis son plus jeune âge, et ceux qui en chevauche un sont toujours des cavaliers émérites doublés de grands guerriers qui accomplissent des actes de bravoure extraordinaires au nom du Dieu des Bêtes.

Certaines génération de Saurus présentent parfois des facultés qui sortent de la normale. On dit que les Anciens prévoyaient le futur et pouvaient donner naissance à des guerriers dont les compétences seraient requises en certaines occasion, et que ces générations spontanées sont le fuit de leur prévisions et de leurs calculs. Elles sont considérées comme une bénédiction des Anciens accordée aux Prêtres-Mages Slanns pour les aider dans leur devoir sacré.

L’une de ces générations, qui est devenue commune au cours des dernières décennies, donne naissance à des Saurus ayant la faculté innée de contrôler des Sang-Froid. Les guerriers Saurus sont de redoutables combattants, mais lorsqu’ils montent sur le dos d’un Sang-Froid, ils deviennent une force de frappe capable de tout raser sur son passage. Les rares adversaires à même de rassembler assez de courage pour se dresser face à une telle cavalerie sont exterminés par un tourbillon de mâchoires, de serres et de lances. Ces créatures font de puissants destriers pour ceux capable de les dompter, bien qu’elles gardent un mauvais caractère et un tempérament imprévisible. On dit que c’est la volonté de l’Ancien Itzl qui se manifeste ainsi dans la jungle, et qui permet au Saurus de monter des Sang-Froid. C’est également une preuve que ces guerriers rapides vont avoir un rôle prépondérant à jouer dans les guerres futures.

Les Saurus qui montent des Sang-Froid ont des sens plus aiguisés que les autres afin de traquer leurs proies. Leur odorat plus développé détecte facilement l’odeur du sang malgré la puanteur de leurs montures. Les meutes de Cavaliers Saurus peuvent ainsi converger vers l’ennemi ou le poursuivre pendant des jours. Le fait qu’ils réussissent à maîtriser la soif de sang des Sang-Froid au cours de ces traques et une preuve indéniable de leur force de caractère.

Ces Saurus ont un talent inné pour monter à dos de Sang-Froid. Ils exsudent un musc proche de l’odeur rance produite par les Sang-Froid eux-mêmes, ce qui leur permet de nouer un lien avec des créatures hostiles par nature. Des ergots sur le pattes postérieures font office d’étriers et leur permettent de s’agripper aux flancs de leurs monture, ce qui les laisse libres de porter un bouclier et un épieu. Chaque génération de ces Saurus comprend un chef de meute qui sait instinctivement où trouver les Sang-Froid et comment briser leur volonté pour en faire des montures.

Lorsqu’une armée d’Hommes-Lézards se met en ordre de bataille, la Cavalerie Saurus prend souvent positions sur un des flancs. Leur tactique favorite consiste à charger depuis la protection des sous-bois pour venir littéralement écraser les lignes de l’adversaire. Tandis que l’adversaire avance vers le centre des lignes, elle entreprend une large manœuvre de contournement, et quand l’ennemi se lance au pas de charge, la Cavalerie Saurus éperonne ses montures et se jette sur son flanc. Une boucherie s’ensuit lorsque le cavalier et sa monture laisse libre cours à leur sauvagerie. L’adversaire fait alors face au mur de bouclier des Saurus et aux lances de cavalerie sur son aile, ce qui l’oblige souvent à fuir sous peine d’être massacré dans une orgie de sauvagerie. Parfois la Cavalerie Saurus est gardée en réserve pour effectuer une contre-charge dévastatrice à un moment décisif. La charge d’un escadron de cavaliers Saurus a renversé le cours de plus d’une bataille et a sonné le glas d’innombrable ennemis des Hommes-Lézards.

Canaliser la bestialité d’un Sang-Froid exige une farouche volonté : mêmes les Saurus luttent parfois pour contrôler leur monture. De temps à autre, le cerveau reptilien du Sang-Froid est plongé dans la confusion par un excès de stimuli. En pareil cas, le prédateur est régi par son instinct : il rugit vers le ciel, griffe le sol furieusement, ou claque des mâchoires dans un accès de rage meurtrière. Durant ces phases impulsives, le cavalier ne peut guère que s’efforcer de rester en selle, tout en se gardant de laisser un membre à portée de crocs. Ceci dit, tant qu’ils maîtrisent leurs bêtes, les monteurs de Sang-Froid sont des adversaires à la sauvagerie démultipliée, combinaison d’un combattant reptilien aguerri et d’une effrayante monture prédatrice. Les restes qu’ils laissent derrière eux permettent à peine d’identifier la nature de leurs défunts adversaires.

  • Stupidité : les Sang-Froid sont particulièrement stupides et oublient souvent ce qu’ils étaient en train de faire une seconde plus tôt.

Sources

  • Livre d’Armée des Hommes-Lézards, V7
  • Livre d’Armée des Hommes-Lézards, V8