Caradryan, Incarnation du Feu

De La Bibliothèque Impériale
Caradryan, Incarnation du Feu
Quand Caradryan n’était encore qu’un jeune noble, sa vie bascula à l’occasion d’un pèlerinage au Temple d’Asuryan. Lors de cette visite, Caradryan se faufila dans la Chambre des Jours, où il fut témoin de quelque chose de si profond qu’il en ressortit avec le front frappé de la rune d’Asuryan. Le jour même, Caradryan prononça le vœu des Gardes Phénix, vouant sa vie au démiurge elfique.

Les années passèrent, et Caradryan gravit les rangs jusqu’à devenir Capitaine des Gardes Phénix. À vrai dire, il passait le plus clair de son temps à méditer sombrement. La vision qu’Asuryan lui avait accordée était trouble et inquiétante, car Tyrion y affrontait Malékith pour s’emparer de la Faiseuse de Veuves. L’issue de ce duel avait pour enjeu le sort et les aspirations des Elfes, ainsi que de leurs dieux eux-mêmes.

Pire encore, le Capitaine des Gardes Phénix savait qu’il aurait l’occasion de décider le vainqueur de cet affrontement. Cela aurait pu tout avoir d’une charge héroïque, si Caradryan n’avait pas perçu la démence et le mal qui habitaient Tyrion, et l’étincelle d’espoir qui scintillait en Malékith ce jour-là.

Quand vint le moment, Caradryan intervint en faveur de Malékith, comme il l’avait toujours su. La confrontation que Caradryan avait redoutée depuis des siècles venait d’avoir lieu, et il semblait qu’il avait fait le bon choix. Or, le Capitaine des Gardes Phénix n’eut guère de répit, car le cours de sa vie lui échappa rapidement.

Le vœu de silence de Caradryan avait été rompu à l’instant où il avait levé sa lame entre Tyrion et Malékith. Le pouvoir du dieu de Caradryan s’était épuisé lors de la confrontation finale entre Tyrion et Malékith, pour être remplacée par une ombre de Magie qui n’évoquait rien de bon au Capitaine. Pour parachever le drame, Ulthuan, la terre que Caradryan avait défendue toute sa vie, n’était plus qu’un souvenir brisé.

Caradryan était déchiré et courroucé, son noble cœur brûlait du désir de vengeance. Ce furent ces qualités qui firent de lui l’écrin d’Aqshy, le Vent du Feu. Tourbillonnant sans but, Aqshy ressentit pour Caradryan une sorte d’affinité. Alors que le Capitaine des Gardes Phénix se battait désespérément contre Skarr Bloodwrath, Aqshy déversa sa force dans ce nouveau réceptacle digne de lui, et c’est ainsi que Caradryan et Ashtari furent nantis des pouvoirs de l’Incarnation du Feu.

De prime abord, Caradryan était gêné par ce nouvel état, car il n’était pas de nature à vouloir dominer des personnages tels que Tyrion et Malékith. Cependant, son nouveau statut octroyait à Caradryan une certaine paix intérieure. Sans être un Mage, le Capitaine des Gardes Phénix était doué d’une réelle proximité avec Aqshy, ce qui lui permit d’en maîtriser rapidement les pouvoirs. Le feu le parcourt, lui et son Phénix, aussi spontanément que la pensée.

Devenu une Incarnation, Caradryan retrouvait un sens du devoir, une motivation qui lui avait cruellement manqué depuis ce jour funeste sur l’Île Blafarde. Il serait le champion que son peuple exigeait, quelles qu’en fussent les conséquences. Il se battrait contre les laquais du Chaos jusqu’à ce qu’ils disparaissent de la face du monde, ou que son propre feu s’éteigne à jamais. Mieux valait se consumer dans une guerre juste qu’attendre d’être englouti par la puissance des Dieux Sombres.


Caradryan possède l'Objet Magique suivant :
  • La Lame Phénix


Source

  • La Fin des Temps - Archaon