Byrrnoth Grundadrakk

De La Bibliothèque Impériale

Byrrnoth Grundadrakk est l'actuel Roi Nain de Barak Varr.

Il faisant preuve de l'ouverture d'esprit typique des Nains de Barak Varr. Il lia de nombreuses et solides amitiés avec les marchands et les navigateurs fréquentant le port avant de rejoindre la Guilde des Ingénieurs Maritimes pour y apprendre l'art de construire et de piloter les Cuirassés. Il aurait pu continuer à vivre ainsi si les Elfes ne s'en étaient pas mêlés...

La tragédie eut lieu alors que son père et son frère aîné se trouvaient en mer, à la poursuite d'une flotte de corsaires Elfes Noirs. Leur cuirassé fut attaqué et détruit par Mauldekorr, un très ancien Wyrm des Mers allié aux Druchii et nourrissant une haine sans borne pour les Nains.

Lorsque Byrrnoth Grundadrakk apprit la nouvelle, il abandonna son ancienne vie. Alors que le glas retentissait encore, il se rendit à la chapelle de Grimnir où il jura de venger les siens. Aux Maîtres des Runes il réclama son héritage, l'antique hache Rhymakangaz, et prit la mer pour traquer la bête.

Le récit de sa quête occupe pas moins de cent dix-sept versets dans le Livre des Actes de Barak Varr. On y lit qu'il ne mit pas le pied à terre durant près de vingt années, écumant les mers à la recherche de Mauldekorr. Sa ténacité entra dans la légende, les marins répandant l'histoire de ce NNain maudit et de son navire de fer, toujours prêt à suivre la moindre piste pouvant le conduire au Wyrm. Il vogua jusqu'à la Côte Vampire puis croisa au large de la Citadelle du Crépuscule en direction de la Mer Bouillonnante. De là, la trace du monstre le conduisit jusqu'à la Mer de l'Effroi et aux Iles du Dragon où il avait trouvé refuge.

Le nom du clan Grundadrakk signifie "fléau des dragons" en Khazalid, et cet héritage se vérifia en ce jour où Byrrnoth accula sa proie. Mauldekorr se décida enfin à combattre, enroulant ses anneaux autour de la nef de métal. C'est alors que le combattant Nain, ivre de vengeance, se jeta sur le monstre, mais le Wyrm le saisit par la jambe et le projeta en l'air, ouvrit sa gueule pour l'engloutir tout entier. Byrrnoth n'hésita pas un instant, poussa son cri de guerre et se laissa avaler. C'est alors que le Wyrm réalisa son erreur, car le Nain labourait ses entrailles à grands coups de hache. Se tordant de douleur, il plongea sous la surface et avala de grandes quantités d'eau, espérant noyer son indigeste encas. Or c'est ce qui sauva la vie de ce dernier, car les sucs digestifs du monstre commençaient à ronger ses chairs. Coup après coup, Byrrnoth se fraya un chemin à travers le corps parcouru de spasmes de son adversaire. L'équipage de son navire assistait, impuissant, à l'agonie de Mauldekorr et pensait son capitaine perdu à jamais. Pourtant, quelques instants plus tard, Byrrnoth, victorieux, refit surface au milieu des eaux écarlates en brandissant triomphalement sa hache.

A son retour à Barak Varr, il fut accueilli en héros. Rares étaient ceux qui pensaient qu'il pourrait assouvir sa vengeance et ce haut fait d'armes fit du nouveau roi la fierté de son peuple. Cette quête l'avait marqué pour toujours, d'une part dans sa chair car la morsure à la jambe jamais ne guérirait totalement, le faisant boiter, et d'autre part dans son âme, car il se sentit dès lors plus proche de ses ancêtres. Il accomplit enfin son deuil et se consacra pleinement à son peuple et sa forteresse. Il constata d'ailleurs que Barak Varr perdait peu à peu ses traditions au contact des étrangers. C'est pourquoi les jeunes Nains furent à nouveau envoyés à Karaz-a-Karak pour parfaire leur éducation et qu'il plaça certains de ses Marteliers et Longues Barbes à des postes d'influence. D'aucuns se demandent si Barak Varr restera aussi accueillante que par le passé, mais le respect de ses sujets est tel que nul ne conteste ses décisions.


Source

  • Le Guide du Voyageur, BARAK VARR