Bertha Bestraufrung

De La Bibliothèque Impériale
BerthaBestraufrung.png

Voici maintenant des années que Bertha chercha refuge dans la discipline stricte et la dévotion des Sœurs de Sigmar. Seul le dieu guerrier de l’Empire trouvait une place dans son estime. Lui seul était constant et loyal. D’ailleurs Sigmar ne l’avait-il pas choisie entre toutes pour faire partie de ses vierges guerrières ? Le sang pur des Unberogens coule dans les veines de Bertha, comme le montrent ses cheveux d’or et ses yeux bleus capables de glacer d’effroi un Gobelin à vingt pas d’un seul regard. Même sa voix est impérieuse et autoritaire et elle peut, d’un simple mot, transformer une brute épaisse en agneau. Les sœurs voient en Bertha un exemple de sainteté. Elle gravit rapidement tous les échelons de l’ordre et, sur son lit de mort, la très révérée matriarche Cassandra la nomma nouvelle Haute Matriarche et Abbesse du Roc de Sigmar. Parfois, Bertha endosse son armure de Gromril dans les premières lueurs de l’aube, qui symbolise l’innocence perdue de sa jeunesse. Puis, avec rage elle serre les sangles des jambières et des épaulières pour s’entraîner pendant des heures avec ses marteaux de guerre, se préparant comme le ferait une digne fiancée de Sigmar pour le jour du combat final.

- Extrait du Tome des Héros

Source