Autel de Guerre du Chaos

De La Bibliothèque Impériale
« Pour la gloire des Dieux Sombres ! »
Les hommes du nord savent que leurs actes peuvent attirer l’attention de leurs maîtres diaboliques, et font tout ce qui est en leur pouvoir pour captiver leur regard. C’est pour cette raison que de nombreuses tribus partent au combat avec leurs reliques et leurs icônes religieuses. Les plus puissantes vont encore plus loin et montent leurs autels et leurs oratoires sur des chariots de sorte que le fruit du carnage qu’ils commettent au nom des Dieux puissent leur être directement donnés.

Les prières et les sacrifices offerts sur ces Autels de Guerre du Chaos sont un nectar sans pareil pour les êtres des Royaumes du Chaos, et l’air autour de ces constructions s’emplit d’électricité lorsque le regard des Dieux les contemple. La présence de ces autels emplit de courage et d’audace les guerriers qui se battent devant eux, et la bénédiction des divinités du Chaos forme comme une aura autour d’eux.

Les Autels de Guerre peuvent revêtir bien des formes, mais ils sont généralement aussi baroque qu’imposant, le châssis ouvragé de l’Autel de Guerre du Chaos est lourdement ornementé, avec des cornes, des pointes, des runes, des braseros et des flammes. Parfois tirés par des Destriers du Chaos (qui tiennent d’avantage du Démon que de l’animal), parfois porté sur les épaules de deux énormes créatures horriblement mutés, les attelages sont aiguillonné pour aller dans la bonne direction par des gardiens qui sont autant chargés de défendre l’autel que d’y sacrifier leurs victimes. Alors que les âmes des mortels sont offertes aux Dieux, les gardiens de l’autel leurs adressent leurs louanges, les implorant de bénir ceux qui se battent aux coté de l’autel.

Un Autel de Guerre peut être dédié au panthéon du Chaos ou à un Dieu en particulier. Les Autels de Khorne sont des constructions massives en airain barbelé dégoulinant en permanence de sang et dont la moindre pique est ornée d’un crâne ennemi décoré de runes. Les Autels de Slaanesh sont des carrosse extravagant, dorés à l’or fin et chargé de soieries parfumées, drapée dans la peau encore vivante de ceux qui ont été sacrifiés au Serpent. Les Autels de Nurgle sont encore plus ignoble et consistent en des charrettes où sont empilés des débris et des morceaux de chairs purulentes, grouillants de mouches et chargés de maladies mortelles. Enfin, les Autels de Tzeentch sont les plus étrange de tous : leurs roues irrégulières secouent tout un assemblage de clochettes d’argent, de libellules en cage et d’os cristallins qui tintent et vrombissent de la musique des sphères, tandis que des volutes d’encens décrivent des arabesques hypnotiques autour du véhicule.

Source

Livre d’Armée des Guerriers du Chaos, V7