Armures du Chaos

De La Bibliothèque Impériale

Les Armures du Chaos portées par les serviteurs du Chaos ne sont pas fabriqué par les humains. Certaines sont un don des Dieux, des reliques incrusté de sang séché, mais la majorité d'entre elles proviennent des forges des Nains du Chaos. On dit que ces artisans inégalables sont capables d'enfermer une parcelles du Chaos dans chaque arme ou armure qu'ils fabriquent. Ils échangent ces créations avec les tribus du nord contre de l'or, des esclaves ou des trésors plus ésotériques. La légende raconte que la célèbre Armure Pourpre de Dargan fut troquée contre la tête d'un Sanguinaire et un sac rempli des ossements d'un sorcier.

Il faut noter qu'une Armure du Chaos peut s'adapter d'elle-même à toutes les caractéristiques physiques de son porteur, y compris les mutations ou les récompenses, à la différence de toutes les autres armures normales qui doivent être abandonnées ou retravaillées et que, là aussi contrairement aux autres armures, un Sorcier peut en porter une sans voir ses capacités magiques réduites.

Il n'est pas rare que les Dieux accordent à leur serviteurs quelques horrible union avec leurs armes et leurs armures : leur épée devient un prolongement naturel de leur bras, et leur cuirasse se soude à leur chair comme une deuxième peau. Pour les hommes du nord, il s'agit d'un signe de faveur, car les Guerriers du Chaos sont ainsi transformés en combattants ultimes, leurs corps étant une invincible fusion d'acier et de muscles. Parés pour la guerre et la guerre seule, ces guerriers comptent parmi les plus belliqueux de tout les fils du nord, mais seul celui qui a reçu pareil don peut comprendre la douleur et l'isolement qui l'accompagnent, ainsi que le désespoir d'être prisonnier d'une cage si absolue que la mort en est la seule évasion.

Source

Livre d'armée des Guerriers du Chaos, V7