Archer Squelette

De La Bibliothèque Impériale
La tradition d'archerie de Nehekhara se maintient
Les Archers Squelettes de Nehekhara tirent volée sur volée tout en avançant sur leur ennemi sans jamais ralentir le pas. Levant leurs arcs à l'unisson, les Archers décochent leur flèche et en attrapent une autre dans leur carquois avant même que la première salve ait atteint le zénith de sa trajectoire. Ces Archers Morts-Vivants libèrent des nuages de traits qui assombrissent le ciel avant de s'abattre sur les rangs ennemis. Les cavaliers sont jetés à bas de leurs montures et des régiments entiers d'infanterie s'écroulent comme les flèches de bronze pleuvent sur eux en transperçant leurs corps.

Les Rois de l’ancienne Nehekhara avaient parfaitement compris l'intérêt de délivrer la mort depuis une position éloignée, et tous entretenaient des légions d'Archers hautement disciplinés. Les Archers Squelettes, à la loyauté éternelle, usent des mêmes compétences martiales que de leur vivant, tiré de la fosse commune de la nécropole royale par les incantations des Prêtres Liches, chaque Archer Squelette se relève avec son arc dans une main et son carquois dans l’autre.

L'ancienne Nehekhara avait développé une très forte tradition d'archerie, et la chasse était un sport très apprécié des Princes. Cependant, on attendait d'un Prince adulte qu'il laisse de côté ce genre de passe-temps pour se consacrer à son règne. Ainsi naquit la coutume du Roi nouvellement couronné honorant le meilleur Archer de ses légions en lui offrant l'arc royal. Ce guerrier élu se voyait accorder le titre de Maître Archer, une position très prestigieuse enviée par le gros de la soldatesque. Toutefois, on raconte que si le Maître Archer ratait sa cible la première fois qu'il tirait avec l'arc royal, sa vie lui était confisquée sur le champ. Tel était le prix à payer pour avoir trahi la confiance du Roi.

Les Archers Squelettes ne s'encombrent pas des lourds pavois utilisés par les autres légions des Rois des Tombes, pour ne pas entraver leur capacité à bander leurs arcs incurvés. Ils sont sans protection contre les épées et les haches ennemies, mais quiconque souhaite s'en prendre à eux doit d'abord traverser une zone de mort, et essuyer une grêle de flèches à chacun de ses pas. Seuls les guerriers les plus lourdement protégés peuvent résister à des salves aussi cinglantes. Les cibles à l'armure moins épaisse peuvent tourner les talons et s'enfuir, mais une fois qu'un ennemi a croisé la ligne de mire des Archers Squelettes, les Morts-Vivants les cribleront jusqu’à ce que plus rien ne bouge. Les Archers Squelettes poursuivent leurs adversaires sans relâche, sur des dizaines de lieues si nécessaire, libérant une volée de flèches chaque fois l'ennemi se retrouve à portée. Alors que ce dernier est de plus en plus las, les Morts-Vivants ignorent la fatigue et ne s'arrêtent que lorsque la dernière de leurs proies gît inerte au sol. Entourés des cadavres percés de flèches de leurs ennemis, les Archers Squelettes se tiennent parfaitement immobiles, attendant les ordres de leur roi. Si aucune instruction ne leur parvient, ils restent figés sous la lumière éblouissante du soleil, jusqu'à ce qu'ils soient enfouis par les sables mouvants du désert.

  • Flèches Bénies : Chaque flèche des Archers Squelettes a été bénie par la Déesse Aspic, Divinité de la Vengeance et de la Magie, pour qu'elle traque sa proie avec une précision infaillible. Une fois décochées, ces flèches s'écartent de leur trajectoire et fondent sur leurs cibles telles des serpents sur leurs proies. Le rituel de bénédiction des flèches est fastidieux. Des incantations sont gravées sur leurs hampes de bois à l'aide de pinces de scorpions des dunes et leurs empennages sont fabriqués avec des plumes noires de vautours du désert. La partie la plus importante du rituel est accomplie par des acolytes au cœur des temples sacrés de la Déesse Aspic, où les pointes de bronze sont forgées et refroidies dans le sang de centaines de serpents sacrifiés.

Source

  • Livre d'Armée des Rois des Tombes V8