Arche des Âmes Damnées

De La Bibliothèque Impériale
La damnation éternelle attend ceux qui perturbent son sommeil ! Voilà les âmes des égarés…
- Inscription sur l’Arche des Âmes Damnées de la tombe du Roi Setep


Une éternité de souffrance libérée…
Au cœur des sépultures des plus puissants Rois des Tombes se trouve un autel scellé avec de la résine et gravé de hiéroglyphes funestes. Ce sarcophage sacré renferme les âmes de ceux qui ont commis le sacrilège de provoquer l’ire du Roi des Tombes. Qu’ils aient été dévorés par les nuées qui hantent son tombeau ou tué par ses gardes, les âmes de ces malheureux sont piégées par le funeste pouvoir de l’arche et emprisonnées en son sein pour l’éternité. Celles-ci ne peuvent quitter leur prison à cause des inscriptions arcaniques qui y sont inscrites, à moins d’être libérées lorsque l’Arche des Âmes Damnées est ouverte.

Lorsqu’une Arche des Âmes Damnées est ouverte, un flot de lumière aveuglante qui brûle la peau et les yeux des infidèles se déverse sur le champ de bataille, ainsi que les innombrables âmes hurlantes qui y étaient enfermées, cherchant à échapper à la folie et aux tourments de leur emprisonnement. Tant que l’arche est intacte, un telle fuite est impossible, car le coffre maudit exerce un pouvoir trop grand et, malgré leurs efforts, ramène toujours les esprits captifs en son sein. Fous de désespoir, ces ectoplasmes traversent les corps des ennemis des Rois des Tombes, cherchant avidement une issue hors de cet enfer, infligeant une agonie sans pareille à ceux dont ils aspirent l’essence vitale. Leurs victimes ressentent d’abord une douleur intense, puis leur corps vieillissent de plusieurs centaines d’année en quelque secondes, ils ne sont bientôt guère plus que des coquilles vides et s’effondrent. Mourir ainsi dépasse toutes les tortures physiques, car les victimes de l’arche se retrouvent également prises au piège par son pouvoir. Une Arche des Âmes Damnées est une arme terrible, car tous ceux qui l’aperçoivent risquent l’emprisonnement et la damnation éternelle. Ces esprits peuvent également affecter des créatures immortelles ou dépourvues d'âmes, car les énergies qui les maintiennent sur ce plan d’existence sont absorbées. Amenée sur le champ de bataille, une Arche des Âmes Damnées est une arme dévastatrice entourée d’une aura surnaturelle de mort et de désespoir, et quiconque pose son regard sur elle risque la damnation éternelle.

Une Arche des Âmes Damnées n’est pas transportée au combat, mais invoquée sur place par les incantations d’un Prêtre de l’Arche : un ministre du Culte Mortuaire dont la seule tâche consiste à veiller sur cet objet révéré. Lorsqu’un Prêtre de l’Arche entonné le chant approprié, une fontaine de crânes jaillit sous ses pieds pour former une pile qui finit par s’effondrer pour révéler l’arche. Reposant alors sur une estrade de crânes, l’autel baigne dans une aura d’énergie mystique qui virevolte autour de lui, et deux gardiens Morts-Vivants se tiennent à ses côtés. La puissance dégagée par l’arche est telle que les Prêtres Liches peuvent s’en servir pour leurs incantations s’ils se tiennent à proximité. À l’inverse, la présence de tant d’âmes tourmentées sur le champs de bataille s’avère particulièrement perturbante pour les sorciers ennemis.

Seul le Prêtre en charge de l’Arche des Âmes Damnées connaît les incantations permettant de l’ouvrir et les âmes emprisonnées y retournent instantanément si son rituel est interrompu. Cependant, la destruction d’une arche verrait ses âmes torturées échapper à leur confinement et se repaître de tous les êtres à proximité pour tarir leur soif de vengeance.


  • La Lumière Morte : Lorsque s’ouvre l’arche, sont libérés des esprits torturés qui ne laissent que la mort dans leur sillage.

Sources

  • Livre d’Armée des Rois des Tombes, V7
  • Livre d’Armée des Rois des Tombes, V8