Archaon

De La Bibliothèque Impériale
Archaon, l’Élu des Dieux, le Roi aux Trois Yeux, le Seigneur de la Fin des Temps
Forgés pour lui dans d’autres plans, six trésors seront sa marque, six trésors seront siens,
Il posera sur sa tête la couronne omnisciente, œil éternel causant le malheur des mortels,
Et quand les Quatre ne formeront plus qu’un, il chevauchera de par le monde,
Pour unifier les cinq armées, annonçant que l’heure de l’ultime guerre est venue.
En ces temps prospérera un être nourri de haine et abreuvé de sang,
Et de ce sombre pays naîtra un grand champion, dont la maladie sera à la fois la perte et le salut.
Auréolé de gloire, le fils d’un puissant roi sera adulé et vénéré.
Et à l’heure de la fin des temps, celui qui était tombera de la main de celui qui sera.

La Prophétie du Destin. Extrait du Livre Céleste des Divinations, par Nécrodomo le Dément


Archaon n’est pas originaires des terres du nord, même si peu de ses serviteurs le savent, il est né dans un royaume du sud. Il était autrefois un templier de Sigmar, pur de cœur et noble dans ses intentions, et le moindre de ses actes était voué à la destruction du Chaos. Peut-être que s’il n’avait pas œuvré aussi fort dans ce but son destin aurait été différent, mais, ironiquement, les Dieux du Chaos se sont toujours réjouis de la corruption des plus vertueux.

L’homme qui allait devenir Archaon était un érudit et un guerrier talentueux. Il étudiait souvent les grimoires et les parchemins conservés dans les cryptes du Grand Temple de Sigmar dans le but de trouver un moyen de défaire les puissances du nord. Ces textes étaient gardés dans des catacombes scellées pour de bonnes raisons, car leurs écrits étaient dangereux. Le templier découvrir une série de manuscrits hérétiques traduits par l’un des acolytes de Nécrodomo le Dément, un prophète des temps anciens qui, selon la légende s’était arraché les yeux après avoir eu une vision de la destruction du monde par le Chaos.

Nul ne sait ce qu’Archaon apprit en lisant ces textes, mais on dit qu’ils lui révélèrent une terrible vérité. Il hurla de colère jusqu’à se briser la voix, maudit les Dieux de l’Empire et les traita de menteurs. Puis il mit le feu au temple et, au beau milieu de l’incendie qui faisait rage autour de lui, renia son nom et ses anciens Dieux, et prêta un serment qui allait non seulement offrir son âme et son corps au Chaos, mais aussi le lancer dans une nouvelle voie qui ferait de lui le fléau des pitoyables humains vénérant les Dieux de l’Empire.

Son premier acte en tant que serviteur du Chaos fut d’assassiner sa famille et d’incendier sa maison afin qu’il ne reste nulle trace de sa précédente vie. Seule sa dévotion envers le Chaos importait désormais.

Les manuscrits blasphématoires du temple révélaient non seulement les vérités qui avaient provoqué la trahison d’Archaon, mais également la prophétie de Nécrodomo à propos de la Fin des Temps. Archaon avait appris qu’un grand guerrier émergerait des ténèbres pour précipiter le monde dans une époque funeste. Il porterait la marque de chacune des Puissances de la Ruine. Mais pour devenir cet élu des dieux, il devrait auparavant prouver son mérite en retrouvant six artefacts d’un pouvoir incommensurable qui avaient appartenu à ses prédécesseurs. Archaon jura qu’il réussirait cette quête ou qu’il mourrait en essayant, car depuis la terrible révélation qui lui avait été faite, plus rien d’autre ne comptait à ses yeux.

La Première Quête

Archaon, avant son couronnement
La première partie du voyage d’Archaon le mena à l’Autel des Ultimes Ténèbres à l’extrême nord de Naggaroth, la terre des cruels et sadiques Elfes Noirs. Archaon rassembla une troupe de Guerriers du Chaos fidèles qu’il nomma les Épées du Chaos et se tailla un chemin jusqu’à une citadelle élancée, si haute qu’elle semblait percer Morrslieb comme une lance transperce un cœur. L’intérieur de la forteresse était aussi noir que l’âme d’un Druchii, et lorsque les guerriers tentèrent de l’illuminer de leurs torches, celles-ci ne firent qu’épaissir l’obscurité. Ses hommes murmurèrent craintivement à propos de malédictions et de Magie Noire, mais Archaon s’avança sans hésiter et fut englouti par les ténèbres. Son adresse au combat était telle que, malgré cela, il abatit les centaines de troglodytes assoiffés de sang qui infestaient les catacombes de la citadelle. Il reconsacra ensuite l’autel qui trônait dans le sanctuaire souterrain en l’honneur des dieux du Chaos, en l’inondant du sang encore chaud des cœurs arrachés de ses victimes. Lorsqu’il ressortit à l’air libre, son armure était entièrement rouge, et il portait sur son front la Marque Flamboyante du Chaos. C’est ainsi qu’il obtint le premier artefact.

L’Esprit de Morkar

Archaon quitta ce royaume maussade en dérobant un navire de métal noir harnaché au dos d’un gigantesque serpent marin. Il prit le commandement d’une flotte de vaisseaux de guerre et fit voile vers un royaume inconnu peuplé d’êtres sauvages et à moitié humains dont la peau translucide n’avais jamais connu la lueur du soleil ou de la lune. Archaon et ses serviteurs bataillèrent six jours et six nuits contre ces créatures jusqu’à ce que leur cité ne soit plus qu’un tas de ruines. Au plus profond de leur nécropole, Archaon découvrir la tombe de Morkar, le tout premier Élu des Dieux, mort des mains de Sigmar Unberogen. Sa légendaire armure reposait au fond de son sarcophage poussiéreux, mais lorsqu’Archaon tenta de s’en emparer, elle s’anima et l’attaqua. L’esprit qui l’habitait n’avait rien perdu de sa combativité, car il fit pleuvoir les coups sur Archaon. Ce n’est que lorsque celui-ci cracha une malédiction dans la langue morte des Unberogens que l’armure hésita pendant une seconde, donnant l’occasion à Archaon de lancer une contre attaque dévastatrice. L’esprit de Morkar fut banni de l’armure, qu’Archaon put ainsi s’approprier.

L’Œil et le Dragon

Le troisième défi d’Archaon fut de récupérer l’Œil de Sheerian dans l’antre du redoutable Dragon du Chaos à trois têtes Flammecroc. Cette créature était si ancienne qu’elle avait livré la guerre contre les Dragons-Ogres à l’aube des temps. De tous les trésors que possédait Flammecroc, l’Œil de Sheerian était celui qu’il chérissait le plus. Archaon le réveilla en abattant sa hache sur son front. L’homme et la bête s’affrontèrent longtemps au milieu des ossements des créatures légendaires au pied de la Falaise des Monstres. Le Dragon cracha des flammes sur Archaon et finit même par l’engloutir entièrement dans son immense gueule, mais l’Armure de Morkar protégea le Seigneur du Chaos, qui s’extirpa de la gorge de Flammecroc avec la sauvagerie d’un Chien de Khorne. Épuise et le cou déchiqueté, le grand Wyrm finit par s’écrouler et poussa son dernier souffle. Archaon s’empara de l’Œil de Sheerian au milieu des gemmes qui constellaient le ventre de la bête, et le passa autour de son cou en guise de trophée, accomplissant ainsi sa troisième quête.

Le Destrier de l’Apocalypse

Le quatrième trésor n’était pas quelques artefacts datant de la préhistoire, mais une créature démoniaque : Dorghar, le Destrier de l’Apocalypse. Dorghar était la propriété du Prince Démon Agrammon, un esclavagiste qui adorait modeler le corps de ses captifs pour leur donner des formes grotesques. Sa ménagerie comprenait toutes sortes de créatures improbables. Avec les survivants des Épées du Chaos à ses côtés, Archaon se fraya un chemin à travers les légions de Démons d’Agrammon, jusqu’à son palais au cœur des Royaumes du Chaos. Il parvint à pénétrer dans les écuries du Prince Démon en s’accrochant au ventre d’un Démon hybride d’homme, de Mammouth et d’insecte tandis qu’il rentrait à son étable. Archaon chercha Dorghar en suivant la trace de son odeur sulfureuse. Quand il trouva enfin le destrier démoniaque en train de renâcler dans son box, Archaon l’enfourcha. Dorghar cracha des flammes et changea plusieurs fois d’apparence, mais Archaon avait une volonté de fer, et il parvint finalement à dompter sa monture.

La Tueuse de Rois

Archaon rassemble les artefacts qui le mèneront à la gloire...ou à la damnation.
Ressortant par le portail polaire, Archaon guerroya contre les champions du Chaos qui s’affrontaient sur le Plateau aux Chimères. La légende disait que l’Épée Démon nommée la Tueuse de Rois, qui avait appartenu à Vangel, le deuxième Élu des Dieux, se trouvait en haut de cette éminence. Lorsqu’Archaon apparut sur Dorghar, les combattants qui luttaient sur le toit du monde se figèrent en percevant sa détermination et l’illustre destin qui l’attendait. Bientôt, une grande armée se rassembla sous sa bannière. Lorsqu’il atteignit le plateau, les Chimères qui en gardaient l’accès furent rapidement massacrées par ses troupes. Archaon put alors entamer l’ascension du plateau avec trois de ses compagnons. Parvenu en haut, il se retourna pour contempler à travers les nuages le paysage qui s’offrait à sa vue et les royaumes des hommes et jura qu’un jour, tout cela lui appartiendrait.

Derrière lui, ce qu’il avait d’abord pris pour une montagne bougea dans son sommeil, provoquant des tremblements de terre qui précipitèrent des empires entiers dans le déclin. Même Archaon fut frappé de stupeur. Il ne pouvait espérer vaincre Krakanrok le Noir, le père des Dragons-Ogres. Avec ses compagnons, ils passèrent discrètement à côté de la gueule titanesque du monstre, et s’aperçurent que l’épée qu’ils cherchaient était coincée sous son ventre. Le prince Ograx le Grand, le plus fort des compagnons d’Archaon, parvint à soulever suffisamment l’une des griffes de Krakanrok pour que le Seigneur du Chaos puisse atteindre la Tueuse de Rois. Le Démon qui habitait l’épée avait été rendu fou par ses milliers d’années d’incarcération dans la lame, et il se mit à hurler dès qu’il fut libéré du poids du Dragon-Ogre. Krakanrok commença à se réveiller et le plateau se mit à trembler et à s’effondrer. Archaon comprit que seul du sang royal pourrait calmer la colère du Démon, et il enfonça la lame dans la poitrine du Prince Ograx. Une fois la Tueuse de Rois rassasiée, il put la ranger dans son fourreau. Archaon et ses compagnons emmenèrent le cadavre d’Ograx en bas du plateau, et furent accueillis par les ovations de leurs guerriers.

Les Épreuves Finales

La quête de la Couronne de Domination demanda à Archaon plus de temps que toutes les autres réunies. La Couronne était un heaume forgé à l’aube de l’humanité, dans lequel avait été enchâssé autrefois l’Œil de Sheerian, et qui avait été perdu depuis des millénaires. Les décennies passèrent sans qu’Archaon ne parvienne à connaître sa localisation. Ce n’est que grâce à l’intervention du Prince Démon Be’lakor qu’il finit par apprendre où elle se trouvait. Be’lakor comptait en fait laisser le seigneur de guerre braver les périls qui menaient à la Couronne de Domination puis garder l’artefact pour lui.

La couronne était cachée dans les Montagnes du Bord du Monde, en haut d’un pic glacé où se trouvait le premier autel érigé en l’honneur du Chaos. C’est là que le premier humain vendit son âme aux Puissances de la Ruine contre des promesses de pouvoir et d’immortalité. Nul ne sait ce qu’il advint de ce premier champion du Chaos, mais on dit qu’il était un roi des hommes, bien avant l’époque de Sigmar.

Laissant son armée affronter les Ogres et les Nains irascibles qui vivaient dans les vallées, Archaon suivit Be’lakor dans les montagnes, son coursier démoniaque l’emmenant sans difficulté à travers les éboulis et par-dessus les crevasses de glace. Au bout d’un jour et demi, il parvint devant l’entrée du temple. Celle-ci avait été camouflée par de puissants enchantements afin d’être invisibles pour les yeux des mortels. Lorsqu’Archaon s’approcha, les illusions disparurent, révélant une porte massive à double battant gravée de runes démentes.

La porte donnait sur un labyrinthe peuplé de monstres et de Démons. Chacun des Dieux du Chaos testa à sa façon l’homme qui prétendait devenir leur élu pour voir s’il était digne de coiffer la couronne. Archaon résista aux maladies de Nurgle par la force de sa volonté. Il traversa des dédales de cristal multidimensionnels de Tzeentch qui l’auraient piégé pour l’éternité s’il ne s’était pas bandé les yeux pour suivre seulement son instinct. Slaanesh lui-même apparut devant Archaon, lui offrant une éternité de plaisir et d’esclavage. Sur le point d’accepter, Archaon parvint toutefois à repousser l’offre du Serpent et continua sa route vers la dernière porte menant à l’autel.

Quand il la franchit, il se retrouva face à une arche jetée par-dessus une rivière de lave dont la chaleur consuma instantanément ses cheveux et brûla sa peau. Un Buveur de Sang animé par la rage de Khorne jaillit de la fournaise. S’il n’avait pas manié la Tueuse de Rois, Archaon aurait certainement péri lors de ce duel, mais son arme lui conférait une force immense, et il refusait de mourir en dépit de ses blessures. Poussé par une détermination hors du commun, il arracha le fouet des mains du Démon et s’en servit pour l’étrangler.

Bien que grièvement blessé, Archaon n’abandonna pas sa quête. Il était décidé à l’accomplir même si cela devait lui coûter son dernier souffle. Autour de lui, les flammes s’éteignirent, et il se retrouva dans une salle au fond de laquelle se dressait un trône taillé à même la pierre. Un cadavre desséché s’y tenait, et sur son crâne luisait faiblement la Couronne de Domination. Archaon hurla de triomphe en s’emparant de l’artefact et le leva par-dessus sa tête. Ses blessures de refermèrent et son corps fut parcouru d’une énergie nouvelle. Cela lui avait pris plus d’un siècle, mais le Seigneur de la Fin des Temps avait fini par accomplir sa destinée.

Le Noir Couronnement

Une fois de plus, les Dieux du Chaos avaient accordé de concert leur bénédiction à un mortel. Ils désignèrent Be’lakor afin de couronner Archaon, et même s’il brûlait de jalousie et de haine envers l’Élu des Dieux, le premier des Princes Démons n’eut d’autre choix que de s’exécuter. Il descendit des cieux sur des ailes d’ombres qui voilèrent le soleil, et les hordes du Chaos qui s’étaient ralliées à la bannière d’Archaon s’agenouillèrent en signe de révérence. L’ange ténébreux fit de même devant Archaon, puis prit l’Œil de Sheerian autour de son cou et le fit fusionner avec la Couronne de Domination par le simple pouvoir de sa pensée. Au moment où la couronne fut posée sur le front du Seigneur du Chaos, une comète à double queue apparut dans le ciel. Des flammes noires jaillirent de son heaume lorsqu’Archaon se tourna vers son armée. Devant lui, mille fois mille guerriers endurcis levèrent leurs armes et commencèrent à scander le nom de leur maître. Archaon se saisit de la Tueuse de Rois et enfourcha le Destrier de l’Apocalypse ; puis il se mit en route vers le Vieux Monde pour semer la dévastation dans les royaumes des hommes à la tête de son armée du Chaos.

« Redoutez-moi, mortels, car je suis le Couronné, le Fils Favori du Chaos, le Fléau de ce Monde. J’ai rallié à moi les armées des Dieux et c’est par ma volonté et par ma lame que tomberont vos misérables nations. »


Archaon possède les Objets Magiques suivant :
  • La Tueuse de Rois : Le deuxième Élu des Dieux, Vangel, piégea le Démon Majeur U’zuhl à l’intérieur de cette lame.
  • L’Armure Morkar : Cette armure extrêmement robuste est l’héritage de Morkar, le premier Élu des Dieux.
  • La Couronne de Domination : Cet antique heaume remonte à l’époque de Morkar, et exsude une aura de pure malice qui terrorise les ennemis et apaise les alliés.
  • L’Œil de Sheerian : Baptisé d’après le sorcier de Tzeentch qui le découvrit, l’Œil de Sheerian transmet des visions à son porteur, lui permettant de prédire et de contrer les attaques ennemis.

Sources

  • Livre d’Armée des Guerriers du Chaos, V7
  • Livre d’Armée des Guerriers du Chaos, V8