Æthis

De La Bibliothèque Impériale
(Redirigé depuis Aethis)
Le Poète, 1 - 622 (Calendrier Impérial 499 à 1120)

Æthis de Saphery succéda à Bel-Korhadris et il fut le premier Roi Phénix dont l’héritage n’était pas constitué par un royaume instable et des rumeurs de guerre. La paix fut maintenue durant son règne. Les Elfes Noirs restèrent tranquillement à Naggaroth et leurs raids cessèrent. Beaucoup pensaient que cette race était en déclin et en voie d’extinction. Des bruits couraient sur la mort du Roi Sorcier. Sous les premiers siècles du règne d’Æthis, la nouvelle de la fondation de royaumes humains atteignit Ulthuan, mais nul ne s’en préoccupa. Aucune menace n’assombrissait le ciel des Asur.

Æthis était un poète et un chanteur réputé. Il rassembla tous les grands artistes d'Ulthuan à sa cour de Saphery. Poètes, dramaturges, peintres, sculpteurs, historiens et chroniqueurs trouvèrent refuge dans son immense palais de jade sculpté. Cette période, au cours de laquelle furent créés les plus grands chefs-d’œuvre, tels les pièces de Tazelle ou les portraits animés de Torion Cœur de Flamme, marqua l’apogée de la culture elfique. Une armée de sculpteurs et d’artisans métamorphosa la montagne de Chrace. Au-dessus de la Porte du Griffon fut érigée une statue de griffon haute de 500 pieds qui semblait surgir de la montagne. Les sculpteurs réalisèrent une œuvre d’une beauté fabuleuse et la légende prétend que la statue s’animera pour s’opposer à quiconque voudra envahir le pays.

Profusion de richesses furent dépensées dans des projets grandioses. Lothern, ancien petit village de pêcheur, devint une grande cité destinée au commerce avec les colonies et les autres royaumes. Des contacts furent établis avec le vieil empire humain de Cathay.

Les représentants du Roi Phénix arrivèrent à la cour de l’Empereur de Cathay et la soie, la jade, et les épices devinrent des denrées de valeur. Sécurisés par leur puissance, les Elfes commencèrent à négliger leurs armées et leurs flottes. Après les mille cinq cent ans de paix qu’avaient traversé les règnes de Bel-Korhadris et d’Æthis, le souvenir des guerres passées s’estompa. La complaisance s’installa et des factions virent le jour à la cour. L’intrigue, divertissement de tout temps dangereux pour les Elfes, devint le style de vie de nombre d’entre eux. Ce fut aussi la période au cours de laquelle les Elfes s’aperçurent que leur race décroissait. Même durant les jours sereins de ce long âge d’or, la population avait diminué. Le nombre des naissances déclinait et les grandes cités devenaient peu à peu désertes.

Le culte de la luxure réapparut, mais sous une forme clandestine qui le rendit plus séduisant encore aux yeux de l’aristocratie blasée des Elfes. Au bout de quelques temps, les Maîtres des Épées de Hœth enquêtèrent sur le culte et transmirent leur rapport à la Tour Blanche. Il était si inquiétant que le Grand Maître du Savoir en avisa le Roi Phénix. Le chancelier de la cour, Girathon, fut accusé d’être un espion de Naggaroth et, démasqué, il étrangla - sur ordre de Malékith, Æthis avec une des écharpes de soie tissée d’or que le monarque aimait tant. Ainsi périt le huitième Roi Phénix, de la main de l’un de ses hommes de confiance.


◄- Roi Phénix Précédent

Sources

  • Livre d’Armée des Hauts Elfes, V7
  • Livre d’Armée des Elfes Noirs, V8