Île des Morts

De La Bibliothèque Impériale

L’Île des Morts est l’un des lieux les plus mystérieux d’Ulthuan. Entourée de brume, illuminé de l’intérieur par des lueurs surnaturelles qui scintillent et voltigent tels des feux follets, l’île est telle une ombre, silhouette d’une terre oubliée, entourée d’une aura de mort qui semble tendre la main pour prendre l’âme des ceux qui s’en approchent dans son étreinte glacée, sentant comme une chape d’ombre s’abattre sur leur âme. Certains disent que c’est comme si l’île souhaitait rappeler à tous la tragédie qui avait provoqué sa séparation du monde, car la Magie la plus puissante qui soit a été tissé en ce lieu. La mer et l’air ont une très bonne mémoire, ils savent ce qu’il s’est passé et ont gardé trace de la dette qu’ont les Hauts Elfes envers ceux qui ont sauvé le monde.

Jadis, l’île était un lieu de grand pouvoir, une sorte d’aimant magique qui attirait les plus grand Archimages d’Ulthuan jusqu’à son rivages afin qu’ils se baignent dans sa puissance. Mais à l’aube du monde, l’Île des Morts est devenue bien plus que cela. C’est un lieu où le monde avait été sauvé et le destin des Elfes scellé.

Du temps d’Ænarion, le premier Roi Phénix, les Dieux du Chaos arpentait la terre et souhaitait faire du monde un trophée. Des hordes de Démons et de créatures immondes avaient tout détruit devant elles, si bien que les serviteurs des Puissances de la Ruine finirent par assiéger Ulthuan. Cela faisait des décennies qu’Ænarion menait les siens au combat pour garder ses terres à l’abri, mais même lui n’avait aucune chance de vaincre un ennemi constamment revigoré par les très puissants courants de magie qui se déversaient à la surface du monde par les portails brisés des Anciens. Des milliers d’Elfes périrent au combat, mais pour chaque Démon terrassé, une armée d’ennemis diaboliques faisait son apparition, au point que les prophètes annoncèrent la fin des temps.

Mais Caledor le Dompteur de Dragons, le grand compagnon d’Ænarion et le plus grand Mage du temps de jadis, avait un plan pour repousser les hordes du Chaos. Au mépris des ordres de son ami, Caledor avait réuni un grand nombre d’Archimages sur l’Île des Morts et entamé l’incantation d’un sort sans précédent, visant à faire apparaître un puissant Vortex censé attirer à lui toute la magie du monde. Les plus puissants Démons du Chaos voulurent bien évidement déjouer les plans de Caledor, mais Ænarion les combattit et les tint à l’écart le temps que les Mages de son ami achèvent le sort…

L’incantation sema une destruction inégalée à ce jour : les océans se soulevèrent et la terre s’enfonça sous les flots lorsque le sort des Mages fit son effet. Elle ne laissa que la mort et la ruine dans son sillage, mais les Archimages triomphèrent, attirant les surplus de magie en Ulthuan et privant les Démons de cette puissance qui assurait leur intégrité physique.

Bien que le sortilège eût sauvé Ulthuan, il eut des conséquences terribles sur Caledor et ses Mages, qui furent à jamais emprisonnés sur l’Île des Morts. La légende veut que si quelqu’un parvenait à atteindre l’île - bien qu’aucun Haut Elfe saint d’esprit n’ai même l’idée d’entreprendre pareil voyage - il y rencontrerait les Mages d’antan, prisonniers telles des mouches dans l’ambre, psalmodiant encore les chants des sorts anciens qui préservent l’équilibre du monde. Les Archimages savaient que Caledor les menait à leur perte, mais ils répondirent tout de même à son appel. Nombre de Hauts Elfes sont bouleversés à l’idée que certains d’entre eux puissent être à jamais pris au piège du temps et obligés de protéger éternellement un monde d’hommes qui n’ont pas conscience de leur existence et qui ne comprennent rien à leur sacrifice.


L’Île des Morts, lieu où le Grand Vortex de Caledor le Dompteur de Dragon attire à lui toute la magie du monde afin de le préserver des Démons.

Source

  • Les Défenseurs d’Ulthuan de Graham McNeill