Élémentalisme

De La Bibliothèque Impériale

Les anciennes pratiques de l'Élémentalisme sont antérieures à l'époque où Teclis est venu d'Ulthuan pour enseigner à l'humanité les rites de la magie de Couleur. Pendant l'Âge des Guerres, autour des années 1260-1280, quand l'Empire n'avait aucune autorité centrale et que l'anarchie régnait sur tout le pays, un Sorcier des Taillis, Gunthar le Sage, passa vingt ans à parcourir le Vieux Monde, discutant avec les érudits et les sages, tentant de mettre au point une théorie générale de la Magie qui rendrait l'enseignement et l'invention de nouveaux sorts plus faciles.

À Nuln, Gunthar devint l'ami de l'alchimiste Berthold Fessbinder, qui lui enseigna la théorie alchimique des quatre éléments : la Terre, l'Air, le Feu et l'Eau. Selon lui, toute chose est composée de ces quatre éléments combinés à des degrés divers. Gunthar en déduisit que la magie devait, elle aussi, obéir à cette loi. Ainsi, raisonna-t-il, il devait être possible de la diviser en quatre éléments ; les sorts les plus courants devaient puiser un peu dans chacun des quatre types de magie afin d'agir sur les quatre éléments correspondants du monde matériel. C'était une théorie simpliste, mais elle était meilleure que toutes celles dont disposaient les sorciers de l'époque. De plus, elle était étonnamment proche des théories que Teclis présenterait quelques années plus tard. En soumettant cette notion à l'expérimentation, Gunthar constata rapidement qu'il parvenait à créer des sorts plus puissants et plus "purs" que les sorciers des taillis, qui ne progressaient qu'à force d'essais et d'erreurs. D'autres entendirent parler de ses découvertes et vinrent apprendre ses méthodes. Rapidement, une école pour sorciers, petite mais dynamique, voyait le jour à Nuln, fondée et dirigée par Gunthar. À cette époque, le Vieux Monde était beaucoup plus sauvage. Les forêts étaient beaucoup plus étendues, les montagnes étaient vierges de toute présence humaine, et les poches de civilisation étaient très dispersées et isolées.

Une grande partie de la magie développée par ces tout nouveaux Élémentalistes se rapportait à ce monde naturel, indompté. Plus ils progressaient dans cette discipline, plus les étudiants en Élémentalisme s'éloignaient de la saleté et de la foule qui régnaient dans les villes et cités. Les autres les considéraient d'un oeil méfiant, accusant leurs frères d'abandonner les pratiques civilisées et de redevenir des "sauvages". Les Élémentalistes eurent très vite une surprise : l'existence d'étranges entités appelées élémentaux. Au début, les sorciers pensaient avoir trouvé un nouveau type de créatures, mais ils comprirent rapidement que ce n'était pas aussi simple. En fait, ils constatèrent qu'en usant de magie, ils permettaient aux éléments Terre, Air, Feu et Eau de se manifester de manière corporelle. Chacune de ces nouvelles formes agissait comme une sorte d'avatar, incarnant les qualités dont était imprégné l'élément. Pendant de nombreuses années, l'Élémentalisme fut la principale forme de magie de l'Empire, et la plus respectée - même si, en vérité, cela ne signifie pas grand-chose comparé à la puissance des sorciers impériaux d'aujourd'hui. Quand Magnus le Pieux invita les Hauts Elfes à venir enseigner la magie à l'humanité, de nombreux Élémentalistes furent courroucés, croyant qu'il méprisait leur sagesse. En réalité, Magnus avait du respect pour eux, mais il ne croyait pas leur magie assez puissante pour vaincre celle des hordes du Chaos. Il pensait qu'ils n'étaient pas assez disciplinés pour travailler au sein d'une armée, et il se demandait si leur loyauté envers l'Empire était assez forte.

Quand l'Incursion du Chaos de 2303 fut enfin repoussée et que Teclis établit les bases des Collèges Impériaux de Magie à Altdorf, certains Élémentalistes le rejoignirent. D'autres restèrent sur la réserve, encore vexés parce que Magnus les avait ignorés et se méfiant de cette nouvelle théorie proposée par des êtres inhumains. En outre, l'installation de bâtiments surpeuplés dans la crasse et le tumulte de la plus grande cité de l'Empire les mettait mal à l'aise. Teclis fut sincèrement impressionné par les théories des Élémentalistes et les félicita d'être allés si loin dans la magie théorique sans avoir les connaissances des Hauts Elfes. Mais il leur déclara aussi sans ménagement que leurs théories étaient fausses. Ce coup final sépara les deux factions. Ceux qui étaient convaincus de la sagesse de Teclis rejoignirent les Collèges Impériaux, heureux d'apprendre la vraie nature de la magie. Les autres restèrent à Nuln et dans ses environs, nourrissant leurs supposés griefs et déterminés à entretenir les théories de l'Élémentalisme. À mesure que les années passaient, il devint de plus en plus évident que la magie enseignée aux Collèges Impériaux était principalement destinée à la bataille. Elle n'avait guère de liens avec le monde naturel que les Élémentalistes savaient si bien manipuler.

Une fois la menace du Chaos repoussée, ce souci de la violence incita beaucoup des sorciers les plus sensibles à rejoindre l'école Élémentaliste de Nuln. Le temps passa et l'Empire instaura le système de licence afin de contrôler la sorcellerie ; les Répurgateurs se mirent à surveiller l'école de Nuln (devenu entre-temps Guilde des Élémentalistes). Certains de ses membres furent interrogés et parfois torturés pour trouver des preuves de corruption ou d'allégeance au Chaos, mais sans grand résultat. Les Répurgateurs reconnurent finalement que même si les Élémentalistes n'appréciaient guère les Collèges Impériaux, ils n'étaient ni mauvais ni chaotiques. En 2420, le collège se vit accorder sa charte et fut autorisé à délivrer des licences.

Aujourd'hui encore, les relations entre les Élémentalistes et les Collèges Impériaux sont tendues, et les représentants des différentes traditions s'évitent et se méprisent réciproquement. En plus de l'école de Nuln, des collèges spécialisés ont été créés dans le cadre de la charte impériale, chacun d'entre eux étant chargé d'étudier de manière approfondie la magie élémentale. Alors que les Collèges de Couleur sont subventionnés pour faire progresser la puissance militaire de l'Empire, ces collèges Élémentalistes sont encouragés "à améliorer la société et le savoir". Le financement minimal qu'ils exigent est presque disproportionné ; pour les Élémentalistes, la reconnaissance impériale est considérée comme une maigre récompense pour avoir été ignorés au profit de la puissance destructrice brute des Collèges d'Altdorf.


Les Elémentalistes dans la Société

Les Élémentalistes ont la réputation de détester l'ordre et de préférer leur indépendance. Les autres sorciers les décrivent comme des excentriques grincheux et comparent leur caractère à celui des nains, à condition que ni les uns ni les autres ne les entendent. La plupart des Élémentalistes ont un lien profond avec le monde naturel et préfèrent rester le plus possible dans les régions sauvages du monde, loin de toute civilisation. Malgré l'existence d'une grande école Élémentaliste à Nuln et de collèges spécialisés dans le reste du pays, ils vivent généralement dans des lieux isolés, où ils se sentent plus proches des éléments qu'ils manipulent. Leurs relations avec les habitants des régions rurales sont souvent délicates. D'un côté, il est utile d'avoir des Élémentalistes dans le voisinage, car ils peuvent agir sur la météo et sur le développement de la végétation. D'un autre côté, ces enchanteurs peuvent faire appel au pouvoir même de la nature, et le canaliser à travers eux. Mettez-en un en colère et vous pourriez retrouver vos cultures malades, vos champs inondés ou tout votre hameau réduit en cendres par un incendie d'orage. C'est vraiment une relation délicate. Comme la plupart des Élémentalistes restent longtemps seuls dans la nature, ils ont tendance à se couper de la société et à oublier les activités humaines pour ne s'occuper que de leur art. Il est arrivé plus d'une fois qu'un Élémentaliste réveille un volcan ou déclenche un tremblement de terre juste pour voir si c'est possible ou pour l'excitation produite par la libération d'un tel pouvoir, sans penser un seul instant aux conséquences pour les fermes et les villages voisins. Dans les régions particulièrement éloignées et superstitieuses, les fermiers locaux en sont parfois venus à traiter de puissants Élémentalistes en demi-dieux, les assimilant à une force capricieuse de la nature dont on s'attire les bonnes grâces en laissant le soir des offrandes de nourriture sur le pas de la porte. Ce pouvoir monte parfois à la tête des Élémentalistes, et plusieurs ont déjà été jugés et condamnés au bûcher pour blasphème, leurs infortunés adorateurs brûlant à côté d'eux.


L'Université Eldritch

L'Université Eldritch de Nuln est un collège Élémentaliste spécialisé. C'est aussi le plus grand centre organisé d'études et d'enseignement de l'Élémentalisme dans l'Empire.

Une immense tour solitaire percée de meurtrières se détache sur l'horizon de Nuln - c'est l'Université Eldritch. Les murs sont en granit, apporté à Nuln à grand prix et avec beaucoup de difficultés. Une plaque de bronze sur le mur explique que le granit symbolise le mieux l'Élémentalisme parce que c'est une roche (Terre) née du Feu et de l'Air, et que ce granit-là vient du lit d'une rivière, ce qui le rattache à l'Eau. Même sans cette plaque instructive, le collège est impressionnant. Les murs paraissent totalement lisses, et aucune porte ne vient les interrompre. Un des premiers tests que doivent affronter les candidats, c'est de trouver comment entrer dans le bâtiment, en faisant une démonstration de leur pouvoir sur la pierre, ou en montrant leur humilité en appelant le gardien pour qu'il leur ouvre un passage dans la roche.

Le visiteur arrive alors dans la réception, où un portier (un ancien étudiant recalé) lui demande la raison de sa venue. Un escalier en colimaçon mène aux étages supérieurs. L'essentiel de la tour est occupé par les logements et les ateliers des pensionnaires. On y trouve aussi des laboratoires, une bibliothèque réunissant de nombreux ouvrages sur l'Élémentalisme, des salles ignifugées et des platesformes d'observation.

Étudier à l'Université Eldritch

L'université accepte tout sorcier désirant devenir Élémentaliste et capable de payer sa formation. Elle accepte même ceux qui ont précédemment étudié dans le Collège Universitaire de Nuln, s'ils renoncent à leurs anciennes allégeances avec suffisamment de véhémence. Si l'on découvre plus tard que certains se sont intéressés aux arts interdits de la nécromancie ou de la démonologie, ils disparaissent à jamais, et personne ne s'interroge sur leur sort. Les étudiants peuvent fréquenter l'université aussi longtemps qu'ils parviennent à payer les honoraires élevés et qu'ils acceptent de copier des manuscrits et d'aider les maîtres sans être pour autant rémunérés. Après avoir achevé le troisième niveau, de nombreux Élémentalistes se spécialisent dans l'étude d'un élément particulier. Ils passeront alors presque tout leur temps dans le collège de cet élément. Ce sont des écoles de magie annexes, situées au-delà de Nuln, mais - officiellement, du moins - sous le contrôle de l'Université Eldritch.

Histoire de l'Université Eldritch

À l'origine, l'université s'appelait Guilde des Élémentalistes, mais quand le Collège de Bataille de Nuln (voir page 40) prit le titre d'université il y a 200 ans, la Guilde décida de faire de même pour ne pas perdre la face. L'université perpétue une ancienne tradition - cela fait presque un millier d'années que le site accueille une Association des Sorciers. La tour actuelle a été bâtie il y a six cents ans par Kaspar Maurer, un maçon devenu magicien de Terre. Il mourut avant l'achèvement des travaux. Comme ses enfants refusaient de continuer à financer le collège, le bâtiment fut occupé en l'état pendant presque un siècle avant d'être finalement terminé.

Il a toujours existé une rivalité entre le Collège Universitaire et l'Université Eldritch. Après la dernière Incursion du Chaos et l'introduction des nouveaux enseignements, l'Université Eldritch semblait avoir finalement assuré sa domination dans leur course au statut. Quoi qu'il en soit, ils se trouvent toujours en concurrence. C'est le plus souvent sous une forme positive et constructive qui permet de sauver les apparences. Il y a un siècle, par exemple, les étudiants de chaque camp avaient l'habitude de d'exécuter des démonstrations explosives pour Mondstill, pour la plus grande joie de la population. Cette compétition fut considérée comme ayant été gagnée définitivement par les Élémentalistes après le célèbre incident de la jonquille explosive d'il y a quatre-vingts ans.

Hélas, cette rivalité prend parfois une tournure plus sérieuse, aux conséquences graves. Des maîtres comme des élèves sont morts dans des explosions de rage, qui ont aussi été fatales à d'innocents badauds. Une paix officielle fut décrétée par l'Électeur de Nuln il y a plusieurs décennies et si nécessaire, elle sera renforcée par les pouvoirs combinés des Collèges Impériaux. Depuis, les relations sont tendues, mais sous contrôle.

Le Grand Maitre

Renata Lang est le Grand Maître de l'Université Eldritch. C'est une Élémentaliste extrêmement conservatrice, spécialisée dans la magie d'Air. Elle hait le Grand Sorcier de Nuln et le Collège Universitaire, et elle est souvent impliquée dans des intrigues menées contre eux. Renata est petite, avec des cheveux gris argenté ; elle porte invariablement des robes noires et tient un très long bâton.


Collège de Terre

Élémentaire de Terre

Le Collège de Terre est établi dans la province du Stirland, à proximité de la cité de Wurtbad. Il est bâti dans le flanc d'une colline tournée vers l'est afin de profiter de la lumière de l'aurore. De l'extérieur, le bâtiment ne semble pas être très grand. La façade, la seule partie visible, est en pierre d'une teinte blafarde, percée de nombreuses fenêtres. Des champs cultivés entourent le collège et fournissent l'essentiel de la nourriture de ses habitants. Au-delà coule le Stir, près de la route de Wurtbad.

Le visiteur qui frappe à la porte d'entrée voit arriver un des quatre maîtres de Terre résidants ou un de leurs élèves. Contrairement à la plupart des collèges, il n'y a ici aucun serviteur, aucun personnel : toutes les personnes présentes sont impliquées dans l'étude de la magie. Les pièces du côté de l'entrée sont très bien éclairées. Elles sont organisées en suites composées de chambres et de bureaux. Les pièces situées à l'arrière, bâties dans la colline, sont destinées à la méditation sur la magie de Terre. On trouve aussi un laboratoire alchimique dans les profondeurs de la terre. De nouvelles pièces sont en train d'être creusées, dans les profondeurs.

Etudier au Collège de Terre

Seuls les Élémentalistes dévoués ayant une attirance extrême pour l'élément Terre sont admis au collège. Les sorciers de Jade ou de Lumière qui affirment faire le même type de travail sont rejetés sans la moindre cérémonie. Une grande partie de l'enseignement est, en fait, très proche de celui des collèges de Jade et de Lumière d'Altdorf. Les différences sont simplement les conséquences de la superstition et de l'impossibilité pour chacune des disciplines de voir la vérité en face. Par exemple, les Élémentalistes enseignent que à l'instar de la magie de Jade qui fonctionne mieux au printemps et en été, toute la magie fonctionne mieux la nuit et le matin, et moins bien l'après-midi et le soir. Ainsi, les maîtres de Terre dorment dans la journée à des heures inhabituelles. Ils insistent aussi sur la nécessité d'utiliser des composants pour concentrer leurs sorts, même à des hauts niveaux d'expérience. Ils sont ainsi en mesure d'utiliser certains sorts proches de la magie de Lumière sans le système compliqué des acolytes. Ils disposent également de sorts inconnus ailleurs. Les nouveaux sorts sont composés pendant les méditations dans les salles souterraines.

Un étudiant devient maître de Terre quand il a maîtrisé les arts qu'il étudie et composé au moins un nouveau sort de Terre. Les maîtres de Terre portent des robes marron. Les étudiants sont généralement trois fois plus nombreux que les maîtres, mais il y a un taux d'abandon très élevé en raison de la quantité de travail physique qu'ils sont censés accomplir. En plus de leurs études, ils doivent travailler dans les champs, s'occuper de Waltraud et exécuter toutes les tâches domestiques du collège. Les serviteurs n'y sont pas les bienvenus, et il est extrêmement inhabituel que les non-enchanteurs soient simplement autorisés à entrer dans le bâtiment.

Histoire du Collège de Terre

Selon la légende, le Collège de Terre a été fondé il y a 750-800 ans. Mais ce n'est que tout récemment qu'il a bénéficié de la reconnaissance officielle et de l'approbation impériale. Le nom de son créateur, l'Élémentaliste Holger Blech, ne figure dans les archives d'aucun des collèges de magie du reste de l'Empire. On ne sait presque rien de lui, sauf qu'il a réalisé seul les excavations du premier niveau du collège, formé les premiers étudiants et écrit les quatre livres de sa bibliothèque, qui constituent encore la base pour toute la théorie de la magie terrestre. Le collège a toujours été replié sur lui-même et isolé. Les maîtres s'en éloignent rarement.

Les Maîtres de la Terre

Quatre Maîtres de la Terre vivent actuellement au Collège. Ils disposent tous du même statut. Ils sont :

  • Waltraud Kaufmann

Waltraud, une vieille femme originaire de Sylvanie, vit là depuis de nombreuses années ; c'est la plus ancienne pensionnaire. Elle affirme avoir 500 ans, mais n'en a en réalité que 153. Elle est pleine de sagesse, a le regard perçant, mais cela fait presque soixante ans qu'elle ne peut plus marcher. Elle ne s'en laisse pas compter pour autant et insiste pour qu'on la tienne au courant de tout. C'est encore une sorcière extrêmement puissante.

  • Friedhelm Saeger

Saeger est le deuxième sorcier du collège, en âge, bien que Waltraud le considère comme un gamin d'à peine 89 ans. Il est le seul à connaître le véritable âge de son aînée, parce qu'il était là cinquante ans plutôt quand elle a fêté son 100e anniversaire. À la différence de la plupart des gens qui ne croient pas à ses affirmations exagérées sur son âge, il sait qu'elle possède un secret et tente depuis trente ans d'obtenir qu'elle le lui apprenne. Elle refuse obstinément, et ils passent leur temps à se chamailler. Saeger est très souvent plongé dans diverses recherches magiques, souvent au détriment de l'enseignement qu'il doit assurer.

  • Gottlieb Eisele

Eisele, un homme robuste et aimable de 46 ans, est au collège depuis quinze ans, et il est devenu maître il y a huit ans. Il est béat d'admiration devant ses deux aînés et se montre déférent envers eux. Il assure son tour pour porter Waltraud, et prétend croire qu'elle a 500 ans. En réalité, il pense qu'elle n'est pas beaucoup plus vieille que Friedhelm. Elle lui a enseigné son sort de longue vie, en lui faisant jurer de ne pas le transmettre à Friedhelm, mais il ne sait pas s'il fonctionne réellement. Gottlieb travaille sur la Vraie Transmutation et il est parvenu à créer quelques grains d'or durable à partir de plusieurs kilos de plomb. Il est plus proche de ce secret que n'importe qui d'autre dans le monde. Il se livre à ses recherches tard la nuit dans le laboratoire, ce qui le laisse épuisé et tremblant.

  • Stefanie Maile

La plus jeune des maîtres a à peine 32 ans, elle a récemment accédé à ce grade après six années d'études intensives au collège. Le premier sort qu'elle a créé, Navigation Souterraine, a été couvert de louanges, et on s'attend à ce qu'elle fasse de grandes choses, surtout Friedhelm. Stefanie est une jeune femme impassible, qui prend très au sérieux son travail et sa magie.


Collège d'Air

Elementalisteair.png

Le Collège d'Air est installé sur les hauteurs des Montagnes Grises, à un jour de la Passe de la Hachure, au bord d'un précipice terrifiant. On ne peut l'atteindre qu'en empruntant une piste vertigineuse à travers les montagnes, obligatoirement avec l'aide d'un guide expérimenté, d'une carte ou de techniques magiques. La falaise est bien trop abrupte pour être escaladée ; tout cela fait du collège un lieu quasi imprenable en cas d'attaque. Le Collège d'Air possède l'allure gothique que l'on peut attendre d'un château perché au bord d'un précipice. Édifié dans le prolongement de l'à-pic, il a été construit en pierre sombre, avec de nombreuses tours, des flèches, des corniches et des gargouilles, le tout protégé par un dôme de cristal. En bas, le précipice se termine par un grand pierrier.

Après avoir gravi la piste depuis le versant opposé de la montagne, les visiteurs se retrouvent face à un portail sombre et des battants de fer verrouillés. Quiconque possède la Conscience de la Magie ou le Sens de la Magie est frappé par la force du pouvoir qui en émane. Celui qui tire sur la chaîne de la cloche finit par obtenir une réponse. Ceux qui approchent par magie voient des sorciers venir à leur rencontre dans les airs et leur demander ce qu'ils désirent. Une vaste Zone de Protection repousse les oiseaux et les autres formes volantes qui approchent du dôme.

L'intérieur du collège est aussi sinistre et morose que l'extérieur, et semble avoir été conçu pour créer la confusion. On y trouve de nombreux couloirs tortueux, tous identiques, reliant bureaux, logements et observatoires. Les pignons pleins d'échos de l'immense bibliothèque sont bordés par encore plus de gargouilles. Selon certaines rumeurs, elles prendraient vie et dévoreraient tous ceux qui abîment ou qui tentent de voler les livres. Le bâtiment est envahi de souris.

Formation au Collège d'Air

Contrairement à la plupart des collèges, les tarifs sont ici modestes. Les étudiants séjournent par période de cinquante jours à la fois. Puis ils doivent partir où ils veulent pendant cinquante autres jours jusqu'à la session suivante. Les paiements se font en nature - nourriture et ingrédients magiques sont les contreparties les plus courantes - et sont acheminés par la piste dangereuse. La méthodologie de la magie enseignée implique de longues périodes de méditation au bord de la falaise et dans les hautes tours. De nombreux sorts aériens découlent des mêmes principes de base que la magie Grise ou Céleste, mais tous ceux que l'on étudie ici nécessitent des composants. Les Collèges Impériaux en connaissent des variantes, mais pas de tous.

Les maîtres d'Air portent des robes gris bleu. Ce grade ne peut être obtenu qu'après la réussite d'un examen sévère.

Histoire du Collège d'Air

Le Collège d'Air se dresse sur cette montagne depuis passé 400 ans. La moitié du sommet a disparu dans un glissement de terrain soixante-dix ans après sa construction, créant le précipice actuel. Les bâtiments furent sauvés d'extrême justesse par les très impressionnants enchantements des maîtres. Les sortilèges sont toujours en place et doivent être régulièrement renouvelés, sinon le collège tomberait dans le vide. Comme pour les autres collèges, cette école-ci existait depuis fort longtemps quand elle reçut sa charte. Plusieurs de ses membres partirent rejoindre Teclis et aidèrent ensuite à fonder le Collège Céleste ; de ce fait, les relations entre les deux institutions sont particulièrement glaciales.

Le Grand Maitre de l'Air

Eugen Luft est le Grand Maître du collège. Cet homme tatillon de 68 ans a passé toute sa vie au collège. Ses deux parents étaient des Élémentalistes d'Air, et sa mère fut Grand Maître avant lui. Il n'a pas de temps à consacrer à d'autres systèmes d'apprentissage, et se montre particulièrement acerbe avec les autres collèges Élémentalistes, qu'il considère comme frivoles. Il ne ressent que du mépris pour les Collèges Impériaux de Magie et tous ceux qui y ont étudié. Sur place, sa parole fait force de loi, et tous ceux qui osent la mettre en doute seront ensuite très mal accueillis.


Le Collège de Feu

Fire mage.jpg

Le Collège de Feu se trouve dans la cité de Bechafen, dans la province d'Ostermark. Contrairement à la plupart des collèges magiques, ce n'est pas un édifice spectaculaire proche de temples ou de palais, ou dans le quartier universitaire. Au lieu de cela, c'est un petit bâtiment ordinaire dans une ruelle du quartier le plus pauvre de la cité, coincé entre une taverne bruyante et une forge. C'est une bâtisse à pignon typique, surplombant la rue. Rien n'indique que ses activités, hormis une petite flamme effacée peinte sur la porte.

La porte d'entrée est verrouillée et personne ne répond sauf si un visiteur est attendu. La meilleure façon d'entrer, c'est d'envoyer d'abord un message demandant une audience auprès des sorciers. Une lettre d'introduction de l'Université Eldritch ou de tout autre collège élémental permet d'obtenir automatiquement un rendez-vous ; il faut autrement présenter des raisons extrêmement convaincantes pour distraire les sorciers de Feu de leurs recherches et de leurs discussions. Le bâtiment comprend une grande salle commune au plafond bas, des cuisines et, à l'étage, des bureaux et des chambres pour les résidants. La cave, qui a été magiquement ignifugée, accueille les recherches pratiques. Seuls quelques maîtres vivent ici ; les autres possèdent leur propre maison en ville.

Formation au Collège de Feu

Très peu d'Élémentalistes cherchent à se spécialiser dans la magie de Feu. Ceux que cela intéresse abandonnent généralement leur filière pour rejoindre le Collège Flamboyant d'Altdorf, qui paraît très proche au niveau enseignement et où l'admission est plus facile. Parmi ceux qui optent pour le Collège de Feu figurent certains des sorciers les plus traditionalistes et les plus excentriques du Vieux Monde. Et même parmi ce petit nombre, très peu sont admis. Les étudiants y apprennent des sorts de Feu, pour la plupart presque identiques à ceux du Collège Flamboyant. Le collège ne possède guère de sorts spécifiques. Les maîtres s'intéressent plus à la théorie de la magie qu'à sa pratique : ils ne créent pas beaucoup de nouveaux sorts, et préfèrent consacrer leur temps à la recherche pure. De ce fait, ils possèdent une bibliothèque d'ouvrages uniques qui renferme tout le savoir du collège.

Les étudiants vivent au collège et apprennent auprès des maîtres. Les tarifs sont élevés, mais ceux qui sont enthousiastes mais désargentés se voient parfois accorder des réductions. La nourriture est comprise dans la somme versée. Les étudiants peuvent séjourner tant qu'ils veulent s'ils peuvent payer, et ils peuvent revenir quand ils le désirent.

Histoire du Collège de Feu

Le Collège de Feu a vu se réduire sa popularité et ses ressources depuis l'époque de Teclis. La raison essentielle est simple : au moment de la création du Collège Flamboyant, le Collège de Feu s'est scindé ; les sorciers plus attirés par la pratique et plus doués pour les enchantements, et qui étaient intéressés par l'idée de rejoindre les armées ou de se mêler à la politique dans la capitale partirent pour Altdorf, emportant la connaissance et les sorts du Collège de Feu. Les plus bornés, qui ne se souciaient que de la théorie pure de cette magie, restèrent sur place.

Le collège occupe cette maison depuis 25 ans, après que son précédent refuge, un château dans les bois en amont de Bechafen, a été réduit en cendres. Plusieurs maîtres ont péri dans l'incendie, et plusieurs autres ont quitté l'ordre après une dispute, car certains voulaient reconstruire sur place et d'autres s'installer en ville. La présence du collège dans la ville est loin d'être appréciée - elle est parfaitement légale, mais les citoyens se montrent méfiants et soupçonneux. Ils savent parfaitement ce qui est arrivé au château, se rappellent les événements d'Altdorf d'il y a bientôt 100 ans et considèrent que le collège est une bombe à retardement. En plus d'une occasion, des ivrognes n'ont pas manqué de le faire savoir énergiquement à des étudiants imprudents, et la Garde n'a montré aucune envie d'enquêter sur ces bastonnades.

Le Maître de Feu

Andréas von Esslingen est l'actuel Grand Maître du Collège de Feu - ou du moins, l'Élémentaliste le plus ancien. Il a 55 ans, des cheveux gris acier et des yeux bleu perçants. Il se montre très strict avec les étudiants et ne supporte pas la moindre mention du Collège Flamboyant, ou des "sorciers de Feu renégats" comme il les appelle.

Von Esslingen devient paranoïaque quand il s'agit des Mutants, et insiste pour que les étudiants potentiels soient examinés sous toutes les coutures. La raison de cette peur, c'est que lui-même est un Mutant - il a une oreille supplémentaire sur la cuisse gauche. Il l'a coupée à plusieurs reprises, mais elle a toujours repoussé. Désormais, il porte tout le temps des robes trop grandes à motif de flammes jaunes et orange. Cette oreille a commencé à se développer quand il était adolescent, et c'est pourquoi il ne s'est jamais marié. C'est aussi pourquoi il est devenu un Élémentaliste plutôt qu'un Pyromancien : il avait peur d'être démasqué et de découvrir, s'il allait combattre le Chaos, qu'il était un de ses représentants.

Bien qu'il soit paranoïaque et malheureux, ce n'est pas un mauvais homme. Il passe une partie de son temps à faire des démarches auprès de la noblesse, qu'il tente vainement de convaincre de financer la reconstruction du collège.


Le Château d'Eau

Elven Water Elementalist.jpg

Dans l'ouest de l'Empire, dans la principauté du Reikland, le Château d'Eau contrôle un vaste domaine rural comprenant plusieurs villages sur la partie supérieure du Teufel. Les terres du collège sont très étendues et génèrent d'importants revenus. Le collège est un château trapu, simple, de conception traditionnelle. Sa seule caractéristique inhabituelle c'est qu'il se dresse sur la rivière - strictement au-dessus, en fait. Il a été construit comme un pont entre deux îles au milieu du courant rapide du Teufel ; l'eau contourne l'extérieur du bâtiment comme dans des douves et passe aussi au milieu. Pour atteindre le collège, il faut être capable de nager, de voler ou de marcher sur l'eau. Il y a bien des bateaux dans le bâtiment, mais ils sont réservés aux transports des serviteurs et des visiteurs ayant rendez-vous. De plus, aucun bateau ne peut venir mouiller à moins de 1,6 km en amont et en aval du château. C'est plus une convention qu'une loi - les habitants du château sont connus pour ne pas aimer que le trafic fluvial s'approche trop de leurs murs, et les vaisseaux importuns ont été impliqués dans un nombre surprenant d'accidents malheureux.

Ceux qui se présentent au collège sans que leur visite ait été prévue doivent grimper dans une des deux petites tours bâties sur les rives, en face du château. Une cloche y est installée, et quand elle tinte, un représentant du château vient aux nouvelles en bateau. Les voyageurs se servent aussi des tours pour s'abriter de la pluie. Ceux qui désirent venir étudier au collège doivent, après un entretien avec le Grand Maître, passer un examen. Il n'est pas nécessaire d'être un Élémentaliste au départ, mais cela aide : même si tout le monde peut se présenter, il faut posséder une certaine connaissance de la magie et des théories Élémentalistes pour réussir.

L'intérieur du château est frais et humide, pavé de dalles couvertes de joncs. La plupart des pièces sont ornées de bassins et de fontaines, tandis que dans d'autres, des grilles encastrées dans le sol permettent de voir couler le Teufel. Partout, le mobilier est dans des nuances sereines de bleu et de vert. Il y a aussi une profusion de plantes, poussant dans d'élégants pots d'argile. Le corps du château abrite une importante bibliothèque, un laboratoire, des bureaux et des ateliers, tandis que les chambres des magiciens d'Eau et de leurs étudiants sont répartis dans les quatre tours.

Formation au Collège d'Eau

Le collège est populaire et a du succès, entres autres raisons parce que de nombreux étudiants ont entendu parler de sa richesse et de son environnement agréable. Les tarifs sont modestes et suffisent à peine à couvrir les frais de pension. Un système rigoureux d'examens réguliers y a été instauré, et tous ceux qui n'atteignent pas le niveau exigé sont priés de partir. L'enseignement du Château d'Eau se concentre autant sur la théorie que sur la pratique de la magie aquatique. De nombreux sorts sont enseignés exclusivement ici, mais quelques-uns ont les mêmes objectifs que les sorts de la magie de Jade. C'est parce que les sorciers du Collège de Jade viennent étudier ici - une inversion surprenante de ce qui se passe habituellement, partiellement due au statut influent et prestigieux du Collège d'Eau. Grâce à l'emplacement du château, les variations saisonnières de la magie de Jade affectent moins les sorciers ici que partout ailleurs.

La pension étant très modeste, on attend des étudiants qu'ils aident les serviteurs du château dans les tâches quotidiennes, par exemple, quand il faut couper les joncs et en tapisser le dallage, et aussi qu'ils prennent part aux importantes tâches annuelles telles que la moisson. C'est un véritable choc pour certains d'entre eux qui s'attendaient à une vie insulaire de luxe et de solitude intellectuelle. Les étudiants doivent montrer constamment du respect et de la déférence envers les tuteurs, les invités et même les serviteurs. Grâce à cela, il règne une ambiance de politesse et d'amitié, un des traits les plus remarquables de cet endroit. Beaucoup de ceux qui ont séjourné dans le Château d'Eau remarquent qu'il est très désagréable de retourner dans le monde extérieur.

Maîtres et étudiants marchent tout le temps pieds nus. Ils portent des robes dans des tons bleus et verts, parfois décorées avec un imprimé ondulant ou un motif d'algues vertes sur un fond bleu. À l'extérieur du collège, ils ne quittent pas leur bâton en saule ou en aulne.

Histoire du Château d'Eau

II y a plus ou moins 550 ans, Hildegard, la fille unique du baron von Teufel du Reikland, s'enfuit de chez ses parents pour devenir Élémentaliste. Elle étudia d'abord à l'Université Eldritch, puis dans une école Élémentaliste de Sylvanie spécialisée dans la magie d'Eau. À la mort de son père, elle rentra réclamer son héritage. À cette époque, elle était convenablement mariée à un autre gentilhomme Élémentaliste, et elle obtint satisfaction. Le couple construisit le Château d'Eau sur le Teufel et convainquit l'école Élémentaliste de venir s'y installer. À leur mort, leur fils Johann, qui était aussi devenu Élémentaliste d'Eau, hérita du titre et de la baronnie. Il n'avait pas d'enfant, mais était très ami avec l'Empereur et le Grand Théogoniste, qui lui devaient de nombreuses faveurs. Il parvint à faire obtenir au collège une charte permettant au Grand Maître, quelle que soit la personne élue par ses pairs, de se voir attribuer la baronnie.

Le château ne souffre pas du même genre de rivalités qui jalonnent les histoires des Collèges de Feu et d'Air. Quand Teclis lança son appel, le maître de l'époque prit la peine de garder le contact et d'entretenir de bonnes relations avec ses anciens collègues partis pour Altdorf. Cela a permis au Château d'Eau d'être le seul collège Élémentaliste à avoir une influence politique ou à être pris au sérieux par les Collèges Impériaux. L'institution a continué de prospérer depuis, et travaille dur pour maintenir sa bonne réputation professionnelle.

Malgré cela, les paysans des environs ont des sentiments partagés sur le fait de travailler pour les sorciers, et après quelques récentes inondations, ils ont envisagé de demander à l'Électeur de retirer la baronnie au Collège et de l'attribuer à un simple gentilhomme.

Baronne Von Teufel : Edeltraud Mayer

Edeltraud a été unanimement élue baronne il y a 10 ans ans, après la mort de son prédécesseur. Elle a 48 ans et elle est l'un des maîtres du collège depuis vingt ans. Elle est grande avec des cheveux sombres, et parle d'une voix basse et douce. Sa popularité auprès des autres maîtres est en partie due à sa capacité à résoudre les disputes qui s'engagent. Originaire d'une famille rurale de la classe moyenne, son statut actuel la met mal à l'aise : elle n'aime pas se considérer comme une baronne, mais elle assume ses tâches vis-à-vis du collège et de la région. Un de ses plus grands soucis, c'est que l'Empereur a le droit de venir à tout moment. Elle n'a changé qu'une chose dans son mode de vie depuis qu'elle est détentrice du titre, elle s'est installée dans la chambre de l'ancien baron, une pièce aérée possédant une petite fontaine. Elle consacre beaucoup de son temps aux tâches administratives et à l'enseignement. Elle est loin d'être le plus puissant sorcier du château, ce qu'elle admet volontiers.


Source

Warhammer JdR - Les Royaumes de Sorcellerie V1